Le télémark


130 années de Télémark...
Le télémark, c'est tout simplement mettre un pied devant l'autre!
Quoi de plus naturel, n'est-ce pas?...
Son invention revient à Monsieur Sondre Norheim, menuisier Norvégien né en 1825 dans la région de Télémark. Cette invention rompt avec pas moins de 4000 ans de traditions!
A cette époque, le virage n'était encore franchement pas au point, voire inexistant, et la seule manière de s'arrêter était donc... la chute!

Ce cher S. Norheim, qui trouvait quelque peu fastidieux de rejoindre son village à pieds alors qu'une belle pente neigeuse y allait directement, met au point un ski en taille de guêpe.

Il équipe cette planche d'une fixation rigide en osier qui entoure et maintient le pied, et... met également au point une technique qui permet de virer à gauche ou à droite...

Le 'pas du télémark' était né!

8 février 1868, Sondre Norheim participe au concours de ski de Christiania. Deux cent kilomètres séparent Morgedal de Christiania, S. Norheim rallie ces deux points en ski!
Mais la récompense est là, puisque Sondre remporte haut la main cette course.
Cette victoire fait le tour du monde, la technique du télémark est ainsi dévoilée.
Néanmoins, le télémark sera laissé de côté au début du XXième siècle au profit du virage 'christiania', plus simple à réaliser... le virage parallèle arrivait!
En 1930, les télémarkeurs se comptent alors sur les doigts d'une main!
Nous sommes dans les montagnes du Colorado : deux jeunes américains découvrent leur grand-père sur une carte postale avec des skis... Tous deux réhabilitent la vieille technique des talons libres...Ils sont évidemment suivis par les Norvégiens!
C'est seulement cinquante ans plus tard, dans les années 70, que le télémark réapparait.
On causera un peu plus du télémark dans nos alpes dans les années 90, et on peut imaginer qu'il faudra encore quelques années pour que cette belle discipline se démocratise encore plus.
A suivre!
 
Le principe du 'pas de télémark'.
Dissocier vos deux planches : ski amont en arrière et ski aval devant. Le talon du ski amont décolle légèrement. Le décalage entre les deux skis (en longueur) correspond à une chaussure environ. C'est la position télémark.
Pour tourner, il faut être dans cette position, puis simplement changer de pieds!

Ainsi, on lance devant le ski amont, le poids du corps suit sur ce ski. tandis que l'autre ski (intérieur au virage) va finir sa course en fin de virage en arrière, le genoux au ras du sol flirtant avec la neige...

Le haut du corps reste dans l'axe de la descente. Le bassin pivote.
Puis ainsi de suite pour les autres courbes. Il existe plusieurs manières de télémarker : position haute à l'américaine ou très basse comme chez les nordiques.
On estime à 100 000 le nombre de télémarkeurs, 4000 en france, 30000 en Norvège...
 
Matériel
Les skis :
2.40 mètres il y a 130 ans, contre la taille du skieur aujourd'hui!
Plus fins il y a quelques années, ils ont aujourd'hui les mêmes côtes que leurs copains du sku de rando...
Fixations :
La Rottefella ('chili') semble faire pas mal d'adeptes! Simples et légères...
Une nouvelle fixation -la Skyhoïe- est elle vraiment innovante mais, assez lourde... On peut rajouter qu'avec cette fixation on laisse quelque peu de côté l'aspect sauvage et authentique des descentes en télémark. Dilemme!
Les bâtons arrivent aux coudes du télémarkeurs.
Peaux de phoques et couteaux viennent se rajouter si l'on est passionné de peaux de phoque! Sans oublier évidemment la pelle, l'arva et la sonde.

Liens
L'incontournable site de Jean-Christophe Roumailhac : Talon-libre.
Www.telemarktips.com : avec des vidéos bien sympas...
Le site de Sondre Norheim, www.sondrenorheim.com.

Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net