Loretan Erhard












" Depuis toujours, je ne me suis
jamais senti aussi bien sur cette planète que lorsque je me rapprochais
du ciel.
















Erhard Loretan est né le 28 avril

1959. Il a passé son enfance à Bulle, en Suisse.















Source photo : Keystone / http://www.dimanche.ch/article2.asp?ID=3881

En 1966, son père abandonne la famille, s'en retournant

dans le Valais. Plus tard, il dira, dans une interview au

Matin: «Sans ce départ, je n’en serais

peut-être pas là». Ce 'Là' désignant

la longue marche sur les 14 huit mille de la planète...



C'est à la même période

qu'Erhard Loretan se dit "je serai guide de haute montagne".

Parce qu'il y a Michel qu'il voit partir tous les week-ends

avec son sac à dos, parce que la formidable saga

Premier de Cordée vient de passer à

la télé, parce que...













Avec Fritz Loretan, son cousin et guide de montagne, Erhard

passera de nombreux étés dans la cabane Fründen

dont son cousin tient le gardiennage. C'est, avec lui, le

début des grandes courses rocheuses.














Et très vite, Erhard passera

devant. En effet, alors qu'il grimpe avec Michel Guidotti

et que ce dernier vient butter contre une difficulté,

Erhard se propose de passer en tête...


Avec Fritz Loretan, son cousin [source photo : Les 8000 Rugissants].




" Je me lance. C'est la première

fois que je grimpe devant. La corde pend maintenant entre

mes jambes et je comprends tout le renversement qui vient

de s'opérer [...] Je finis la voie en tête.



" Désormais, je grimperai devant

et il y a de la fierté dans cette affirmation.















En 1975, il est temps dit-il de "marquer

notre passage sur cette terre". C'est ainsi qu'il ouvre

un itinéraire dans la face sud de la Dent-de-Broc

(coté TD) avec son ami Vincent Charrière.

Puis dans la même lignée, il effectue son premier

solo (au Gross Turm, TD+), allant chatouiller ainsi ses

limites et son espace intérieur.



















Finalement, à vingt ans, Erhard Loretan a déjà

foulé la plupart des grandes "difficultés"

des Alpes.
Dans le même temps, Erhard devient ébeniste

puis, comme il se l'était promis enfant, il réussit

l'aspi et termine major de sa promo en 1981.












Erhard Loretan a 22 ans,

et son palmarès est déjà des plus éloquents!

















































Carnet de courses Himalayen

Souvenir du Nanga [source photo : Les 8000 Rugissants...]


10 juin 1982 : premier suisse au sommet

du Nanga Parbat,

versant Diamir.
Juin 1983 : trois 8000! Le Gasherbrum

I,
l'Idden Peak (ou

G II), et le Broad Peak.
30 avril 1984 : Manaslu.
24 octobre 1984 : première

de l'arête Est et traversée de l'Annapurna

soit les sommets est, médian et principal. Descente

par la face nord.
7 Juillet 1985, tentative

en face sud K2, puis ascension

par l'Eperon des Abruzzes.







































































































8 Décembre 1985 : première

hivernale au Dhaulagiri en

face Est. Avec P-A Steiner et J. Troillet.
30 Août 1986 : face

nord de l'Everest par le couloir

Hornbein (43 heures aller-retour avec J. Troillet)
Octobre 1986 : tentative au Cho Oyu.

Décès accidentel de Pierre-Alain Steiner.
1987 : tentative au Shisha Pangma...

Demi-tour : l'ombre de Pierre-Alain Steiner plane.
1989 : échec au K2, en

face ouest.
21 septembre 1990 : première

de la face sud-ouest du Cho Oyu.

Avec J. Troillet et V. Kurtyka.
3 octobre 1990 : première en

face sud du Shisha Pangma.

Avec Voytek Kurtyka et Jean Troillet.
2 octobre 1991 : pilier ouest du Makalu.

Avec Jean Troillet.
1992 : nouvel échec au K2.
1993 : échec au Kangchenjunga.
1 octobre 1994 : réussite

du Lhotse, avec J. Troillet.

Abandon de la traversée vers le Lhotse shar.
29 Avril 1995 : retour sur le Shisha Pangma, et
ascension du sommet principal. Y'a plus à polémiquer!
5 octobre 1995 : Kangchenjunga,

Loretan boucle la série des quatorze.
Retour sur la journée du 5 octobre 1995 :
A deux heures du matin, cinq alpinistes
quittent le Camp IV (7800m) : les français Benoit Chamoux et Pierre
Royer (signalons que Benoit Chamoux totalise lui aussi 13 huit-mille comme
Loretan) ; les suises Jean Troillet et Erhard Loretan ; et l'italien Sergio
Martini.


La cordée française est ce jour là moins

rapide, Jean Troillet et Erhard Loretan parviennent ainsi

à 14h35 au sommet. Sergio Martini, lui, a renoncé.

En fin d'après midi, la radio annonce que Chamoux et

Royer ont fait demi-tour tout près du sommet. Au matin

du 6 octobre, Chamoux remerciera Jean Troillet qui le guidait

par radio "Merci Jean..." Ses deux derniers mots.
 













































Autres sommets de la Terre
Dans les Andes
En 1980, c'est la première
expé, au Pérou, ouverture de trois itinéraires :
en face sud du Caras, face sud du Pallcaraju, arête ouest du Ranrapalca.
Réussite sur l'Artesonraju en face est, et le Huascaran.
En Europe :
Suffit de se dire qu'il
est allé là où les difficultés existaient!
Retenons :

- 38 sommets dont 30 de plus de 4000 réalisés en 19 jours,
avec Jean Troillet. Hiver 1986.

- 13 faces nord en 13 jours [13/26 janvier 1989] avec André
Georges
dans l'Oberland Bernois.
Antarctique :

- 1er décembre 1994 : Première
ascension, et en solitaire, du Mont Epperly, 4780m.

"J'ai vraiment le sentiment de poser le pied sur la lune. Je pousse
les portes d'un nouveau monde".

- Décembre 1994 : Ascension du Mont Vinson, 5240m ; ascension
du Shin, 4800m.

- Décembre 1995 : retour sur
le Mont Epperly > tournage d'un film.

- 29 décembre 1995 : ascension du Mont... Loretan, 4600m, 2500m
de face. Premiere et solitaire.
" Après le Lhotse et
le camp de base surpeuplé, après le Kangchenjunga et la
médiatisation exacerbée, ces deux expéditions en
Antarctique sont venues panser mes plaies et me réconcilier avec
ce qu'il faut bien appeler l'aventure."
Amérique du Nord
23 mai 1990 : ascension du Mont Mac
Kinley, 6194m.


























Biblio et liens


in Dimanche.ch > Le
destin brisé d’Erhard Loretan
, par Christophe Passer
et Ivan Radja.



Images... > Extraits
de l'ouvrage Himalaya-Regards, par Erhard Loretan.



Livre > Les 8000 rugissants,
par Erhard Loretan et Jean Ammann, Editions La Sarine 1996.


in Le Monde >
16 Mai 1997, article de Claude Francillon : "Erhard Loretan applique
aux problèmes himalayens un traitement radical".


Les textes entre guillemets sont tirés de l'ouvrage
d'Erhard Loretan, [cf source ci-dessus].




Commentaires

Luc
29-04-2011 18:06:55

Troisième alpiniste sur les quatorze huit mille de notre planète.... j'avais suivi avec grand intérêt sa trace. Début 2000, sa vie de famille sera plus que branqueboulée par le décès de son bébé. Perdu de vue ensuite. J'apprends tout à l'heure dans la presse sa chute mortelle hier, sa cliente est dans un état grave. Un grand alpiniste qui m'avait apporté tout plein de rêves. Quelques images ici. Et le portrait écrit par Charlie Buffet, en 95.

© 2018 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net