Tabor Depuis Saint Honoré

Tabor Depuis Saint Honoré

  • Altitude départ : 1505
  • Altitude sommet : 2389
  • Dénivelé : 900
  • Temps de montée : 3 heures
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Remonter nord-est jusqu'à 1900 m dans un vallon parallèle au télésiège des Tibannes. Au niveau du Lac de Charlet, sud-est dans une succession de petits vallons. Vers 2300 m, on rejoint la crête et gagne le sommet.

Précautions



0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

La Mure > station de ski de la Chaud-Saint Honoré (1500 m).


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 3.985
  • Dénivelé - : 905
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 5 kB
  • Description : Trace de montée Uniquement, elle passe par les reliefs les plus doux, donc la plus cool s'il vous plait !
  • Téléchargement


Sortie du 26-03-2016

Le brillant Tabor

Aiguilles d'Arves au loin vers l'est

Puisque nous avons veillé fort tard, rien de tel qu'une balade en versant ouest, le soleil y arrive tard et rien ne presse pour descendre. Perché au-dessus de la laborieuse petite bourgade de La Mûre, le Tabor est un objectif appréciable pour admirer l'ancienne cité minière sur le plateau Matheysin.

Bonne nouvelle, au parking il n'y a pas beaucoup de voitures, indice d'une faible fréquentation et c'est tant mieux, à quoi ça sert d'aller en montagne si c'est pour avoir la foule de la place Grenette ? Bref, je commence la marche alors que deux anciens vêtus de la traditionnelle chemise à carreaux me précèdent de peu. Comme ils ont chaussé les skis et que les miens sont sur le sac, nous choisissons deux traces différentes. C'est quand je les ai doublés que le ton a changé, furieux sans doute de ce manque de respect à leur égard, l'un des deux vieux met le turbo, il arrive à ma hauteur et me toise dédaigneusement. Je le salue une première fois, pas de réponse, alors je renchéris un peu plus fort... Bonjour que je lui dis clairement, mais mon bonjour ne me fut pas rendu... A ce moment là j'aurais pu faire comme Paï Meï dont la légende reste célèbre :

Alors qu'il marchait dans la montagne, apparu soudain sur la route, venant dans le sens opposé, un moine Shaolin. Quand le moine et Paï Meï arrivèrent à la même hauteur, il fit une démonstration de sa générosité en saluant le moine d’un léger hochement de tête… Lequel ne lui fût pas rendu... Le moine avait-il intentionnellement insulté Paï Meï ou n’avait-il pas remarqué ce geste de sociabilité ? Les intentions du moine demeurent inconnues. Ce qui est connu, ce sont les conséquences. Le lendemain matin, à Shaolin, Paï Meï se présenta à la porte du monastère et demanda au père supérieur de ce temple qu’il lui offre immédiatement sa tête, pour réparer l’insulte. Le supérieur essaya de raisonner Paï Meï mais il fallut se rendre à l'évidence, Paï Meï resta intraitable. Ainsi débuta le massacre des soixante moines du temple de Shaolin qui périrent ce jour là, foudroyés par le Lotus Blanc.

Bon, n'ayant pas les immenses pouvoirs de Paï Meï, je me suis contenté de ruminer dans ma barbe, d'autant plus que les deux anciens, mus par une énergie insoupçonnable, se sont éloignés avant de disparaître au dessus. Et puis finalement, cette solitude me convient très bien. Au sommet une douce quiétude règne, le vent est totalement tombé, le soleil inonde de sa lumière la moindre parcelle de mon corps et entretient une agréable chaleur, c'est le paradis.

Mais c'est l'heure de la descente, la neige est devenue une moquette douce et onctueuse où mes vieilles planches tournent sans difficulté, une descente de rêve.

Photos de la sortie

Commentaires

orgere
28-03-2016 19:00:04

Salut Michel, belle réponse, toute en finesse ! Je suis exactement comme toi, et maintenant je m'étonne quand quelqu'un répond à mon "bonjour". Je ne lui demande même pas si c'est franc et sincère !!! C'est notre société dans son ensemble qui change, ce n'est pas moi qui vais la refaire, je crois que je n'ai même pas de regrets... Ce qui est certain c'est que ce sera avec un réel plaisir que j'aimerais à nouveau te saluer sur un sommet ou ailleurs ! Ar'vi l'ami !

Michel Pila
28-03-2016 11:31:23

Bonjour Jean, tu me poses là une question fort intéressante, la montagne est elle de plus en plus difficile à vivre ?.... Non heureusement je ne le pense pas, elle restera là encore des siècles, belle et vivante, il existera toujours des coins sauvages où se promener, et puis, quand bien même il y aurait du monde, si c'est dans l'amitié et la fraternité alors pourquoi pas. Prends par exemple le sommet du Mont-Blanc, pourtant très fréquenté, il y règne souvent une ambiance bon enfant, peut-être est-ce dû à l'effort ou à la difficulté à respirer, quoi qu'il en soit au sommet c'est toujours dans la bonne humeur (et quand en plus tu y vas en décalé avec une voile sur le dos et qu'il n'y a plus un chat parce qu'il est bien plus tard, alors là c'est le paradis). Néanmoins, il est regrettable de constater que l'augmentation de la fréquentation ne va pas toujours de pair avec un respect des règles élémentaires de politesse, tu sais, ce petit bonjour échangé chaque fois que l'on croise quelqu'un... Il y a longtemps, très longtemps, alors que j'étais encore un enfant, je n'habitais pas à Grenoble et nous n'allions en montagne que pour les vacances, et rarement. Eh bien ce qui me fascinait le plus, c'était cette petite marque de politesse à la croisée des chemins, cette marque d'affection internationale que les gens s'échangeaient alors qu'ils ne se connaissaient même pas... Et le plus drôle c'est que ce geste se répétait dans tous les pays sous des formes différentes, grusse got par exemple en Autriche ou holà en Espagne.... Ça s'invente pas ! Bref, même si les montagnes ne me paraissaient pas aussi belles qu'aujourd'hui, cette ambiance amicale me semblait agréable à vivre et même chaleureuse, je trouvais cela fantastique que tous le monde puisse se souhaiter sincèrement une bonne journée... C'est pour cela que depuis, à chaque fois que je croise quelqu'un, j'aime à lui donner cette marque d'affection. Il se trouve que dans le monde dans lequel nous vivons, l'individualisme devient un art de vivre, c'est chacun pour soi, le philosophe Gilles Lipoveski l'a d'ailleurs bien décrit dans l'un de ses ouvrages - je n'ai aucun mérite à le citer, autant j'ai pu admirer son aisance à parler lorsque j'étais étudiant au lycée Mounier, autant lui ne doit pas se souvenir de moi tant j'étais plus intéressé par les montagnes environnantes que par ses cours.... Cette marque de politesse donc, revêt une importance sinon capitale du moins nécessaire, non seulement elle rend l'environnement encore plus beau mais elle rapproche les gens. Evidemment il s'agit d'être sincère, car si c'est juste pour la forme cela n'a pas beaucoup d'intérêt, il existe une formule qui me semble de plus en plus d'actualité : il faut se méfier des bonnes actions pour de mauvaises raisons. Cet adage, entendu dans l'excellent film Interstellar, devient de plus en plus pertinent, il ne suffit plus de faire une bonne action, encore faut il qu'elle trouve sa justification dans de nobles intentions. C'est à ce prix là que le monde deviendra meilleur, et c'est pas gagné ! C'est pour cette même raison qu'il m'est tout aussi agréable de circuler à moto à saluer les motards, même si parfois je trouve cette coutume pesante. Sur une route sinueuse remplie de bécanes par exemple, je m'applique consciencieusement à rendre le salut des uns et des autres quand bien même je serais en pleine négociation d'une courbe sublime, où je rêve l'inclinaison de ma bécane aussi prononcée que celle d'un Valentino Rossi. Quoi qu'il en soit j'ai eu beaucoup de plaisir à te saluer au sommet du Tabor il y a quelques temps, ne serait-ce que pour mettre un personnage réel sur ce pseudo que je suivais depuis longtemps sur Skitour, et dont Loïc me parlait à l'occasion des vendanges, et il est tout à fait étonnant qu'encore une fois, et de peu, nous ayons failli nous croiser une nouvelle fois sur ce même sommet. Cela dit, il me semble que les conditions d'avant hier furent bien meilleures que les tiennes mercredi dernier !


orgere
27-03-2016 18:18:36

Salut Michel, à quelques jours près, nous nous retrouvions au Tabor.... Cette fois, c'était la misère pour Patrick et moi, mais si tu avais été là, nous t'aurions salué, sans faire de manière! Je trouve que la montagne est de plus en plus difficile à vivre.Tu en penses quoi ? Même sans parler de cette aventure. Sommes-nous devenus des aigris ???? J'espère bien partager un sommet avec toi un de ces jours, comme en 2014... http://www.skitour.fr/sorties/le-tabor,53605.html



  • Horaire : 3 heures
  • Dénivelé : 900 m
  • Altitude chaussage : 1505 m
  • Altitude déchaussage : 1505 m
  • Risque avalanche : 1/5

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-03-2015

Ca fait longtemps que je n'ai pas entré une sortie. Ce matin, les we...

Guillaume Ozouf
15-02-2015

Poudreuse en Matheysine. Partir au ski le dimanche matin à huit he...

7 Michel Pila
21-03-2014

Pas très motivé pour faire des km et me lever tôt aujourd'hui. Pas...

montagne-a-vaches
25-01-2014

Le ciel est clair, il attire comme un aimant, allons y vite. Curieusem...

10 Michel Pila
22-12-2012

Encore un coup de bol ! Du mauvais temps comme ça, moi j'en veux...

4 Michel Pila
05-02-2012

Ma sortie de l'année! Neige pas grandiose, pourtant ça s'annonçai...

Guillaume Ozouf
05-04-2010

Je n'allais pas faire une fois de plus chamechaude ni finir la saison...

montagne-a-vaches
16-01-2010

Mille Tabors ! Ce coup ci, je le fais à l'ancienne, en partant de...

3 Michel Pila
28-03-2009

A pieds + surf. Maintenant je me souviens bien pourquoi je me suis rem...

Guillaume Ozouf
22-12-2008

Sortie pas si mauvaise que ça, je dirais peut être même mieux qu'hi...

montagne-a-vaches
21-12-2008

Une sortie initiation avec Sophie et ses collègues du CHU. Presque un...

Guillaume Ozouf
19-04-2008

Pas vraiment encouragé par les CR de la veille, je me décide pour ce...

montagne-a-vaches
20-02-2008

Montée par la voie normale, descente directe vers le col de l'oulliè...

Guillaume Ozouf
01-04-2007

Finalement pas si mal! Bonne neige poudreuse jusqu'aux réservoirs. No...

Guillaume Ozouf
25-03-2007

Luc m'ayant encore fichu la frousse (à tord ou à raison ?) je me dé...

montagne-a-vaches
04-03-2007

Super temps, neige pas très abondante mais transformée. Belle sorti...

vincent38
17-02-2007

J'ai fait la prmière moitié avec un gars rencontré sur le parking....

Guillaume Ozouf
22-01-2006

Je ne remplie pas les conditions de neige car c'est assez variable en...

1 montagne-a-vaches
15-01-2006

Très beau temps, beaucoup de vent sur la crête avant le sommet, neig...

Guillaume Ozouf
18-12-2005

Partis de Chaud-St Honoré 1500, nous sommes monté par Le sentier dan...

2 papaseb
10-04-2005

Sommes partis du point coté 1462m puis plein Est jusqu'à Chaurousse...

Luc
19-03-2005

Aller et retour via le Piquet de nantes puis Tabor en passant par la c...

Guillaume Ozouf
22-02-2005

Seul, j'ai tracé tout le long depuis St Honoré. Arrêt à 2200m du...

Guillaume Ozouf
09-01-2005

Très agreable sortie de l'après-midi. Nous nous somme arrétés au d...

Guillaume Ozouf
01-02-2004

Temps superbe. Il n'y a pas de sous-couche dans la combe sous 1700 m....

2 Guillaume Ozouf
10-03-1991

Première sortie en ski de rando. Tres beau avec un vu impressionnant...

David

Identification

( ) bivouak.net

Social Media