Creux de l\'Oulette et orgues basaltiques
de Montpeloux depuis Saillant

Creux de l\'Oulette et orgues basaltiques
de Montpeloux depuis Saillant

  • Altitude départ : 925
  • Altitude sommet : 1135
  • Dénivelé : 400
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 2H30
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : marques jaunes (m.j.)
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Tout au Sud des Monts du Forez, à l’est de la vallée de l’Ance, les cascades du très sauvage Creux de l’Oulette  et les superbes orgues basaltiques du volcan de Montpeloux constituent deux des plus remarquables sites de ce massif ; un très beau circuit bien balisé permet de les relier aisément. Je le présente ici dans le sens inverse de celui proposé habituellement, ce qui permet plus aisément d’effectuer la visite des orgues de Montpeloux,  orientées ouest, dans l’après-midi, donc avec des conditions optimales d’ensoleillement (le fait que l’excellent balisage ait été fait dans le sens Saillant -> Montpeloux -> Oulette n’est pas bien gênant).


De la place de l’église de Saillant (qui mérite une visite, ainsi que le non moins vénérable « tilleul de Sully » planté juste à côté en 1605 et toujours vaillant !),  partir au N vers le cimetière, puis prendre à droite. On passe à gauche du cimetière, puis au croisement suivant (Bichelonne, croix) on prend le chemin de terre à droite (SE). À la D 256, traverser et continuer sur la sente en face. À la croix de pierre, prendre à gauche, puis retraverser la D 256 une deuxième, puis peu après une troisième fois. Mais cette fois on la longe très brièvement vers la gauche, avant de la quitter pour traverser, en face, « Le Mont », et garder cette direction (NE). Laisser un chemin à gauche, puis entrer en sous-bois. Au croisement, prendre à gauche (N) : on entend alors le murmure de l’Oulette en contrebas à droite…


La montée devient raide. Lorsqu’on aperçoit de gros blocs au-dessus à droite, y monter : on trouve là un premier panneau « Creux de l’Oulette ». D’ici on peut d’abord suivre le sentier indiqué jusqu’au bord du ruisseau (gros blocs, très sauvage) ; remonter ensuite au panneau, puis éventuellement (plus délicat) redescendre directement à droite, hors trace, jusqu’au fond du ravin : c’est très raide (ne pas y aller si vous êtes inexpérimenté, risque de glissade), mais pas rocheux, et d’en bas on jouit d’une belle vue sur la cascade inférieure de l’Oulette. Remonter à nouveau jusqu’au panneau et poursuivre à droite (NW). Peu après (x jaune en face), monter à droite (m.j.). Au panneau « Cascade 5’, passages glissants », suivre la trace descendante : on arrive au pied de la très belle et haute cascade supérieure de l’Oulette. Remonter ensuite au panneau, et là, continuer à monter à droite (N, rive droite). On s’éloigne alors de l’Oulette (m.j. dans le rétro, comme souvent). On laisse un sentier à gauche, et après un point haut, on redescend. Après un nouveau panneau « Cascade du Creux de l’Oulette » à gauche, on rejoint l’Oulette à son point haut (avant ses chutes !) et on la longe rive droite. Au croisement (panneau « Cascade, suivre le balisage jaune »), on aperçoit à droite deux passerelles sur l’Oulette : ne pas y aller, c’est ici qu’on va quitter définitivement notre beau ruisseau en poursuivant à gauche (1135m, NW).


Au croisement suivant (panneaux « La cascade par le circuit jaune » et « La cascade directe, hors circuit »), continuer sur le chemin en face (NW), ne pas aller à gauche. Peu après, quitter ce chemin et obliquer franchement à droite (NNE, 1140m). Laisser ensuite un chemin en épingle à gauche (on passe peu après au point haut de la rando, 1155m), puis un autre à droite.  À une vaste clairière, lorsque le chemin se transforme en une large piste, la quitter aussitôt pour une trace herbeuse à gauche (NW), d’abord assez peu visible, qui s’enfonce en sous-bois. Ce chemin maintenant bien tracé va rejoindre la D 257 : continuer en face. Au croisement suivant, prendre à gauche (plein W) et garder la direction. On arrive ainsi au hameau de Montpeloux.


Là, prendre à gauche la route descendante, qui va longer le hameau par la gauche. Une fois sorti de ce dernier, prendre en épingle à droite (N) le chemin de terre fléché « Volcan de Montpeloux ». On arrive au parking du site (à gauche), et à droite un panneau jaune donne toutes les indications pour une visite complète de cet autre joyau du Forez. Ce qui reste aujourd’hui de cet ancien volcan, autrefois surmonté d’un château-fort, puis devenu carrière d’extraction de basalte, fermée en 1989 (on en voit encore de nombreuses traces dans le hameau), est  cette formidable falaise d’orgues basaltiques plongeant verticalement dans un lac. Pour la visite il suffit de suivre le parcours proposé (nombreux panneaux explicatifs). Si vous êtes du coin, il faudra revenir en juillet-août, où est proposé chaque jeudi soir une manifestation culturelle sur le ponton flottant sur le lac : un festival des plus originaux dans un cadre grandiose !


Pour le retour à Saillant, revenir au parking et prendre à droite le chemin herbeux qui passe au-dessus, puis descend doucement (N) vers le fond du vallon. Au bout, prendre la petite route à gauche qui mène à la D 139, que l’on traverse. Poursuivre ensuite sur le chemin le plus à gauche, plus ou moins parallèle à la D 139, qu’il finit par rejoindre. La suivre alors brièvement jusqu’au premier croisement, où on prend la route en épingle à droite (panneau « Bostfranchet »). À la ruine du même nom, tourner à gauche (S), puis à droite (W). On descend vers l’Ance (troisième star du jour ?). Ne pas prendre la passerelle, mais longer l’Ance rive gauche. Trop brièvement hélas, car il faudra bientôt la quitter, en remontant à gauche au premier croisement. Parvenu à la D 326, la suivre quelques dizaines de m. sur la gauche, passer le panneau fléché « Merlonne », ensuite prendre à droite (second panneau « Merlonne »), puis à la maison à gauche. On franchit le ruisseau et on suit la montée jusqu’à Saillant.

A voir sur le web

Précautions

Carte IGN 2733 E, St-Anthème


Commentaires difficultés

Seule la descente (facultative mais conseillée !) jusqu'au pied du Creux de l'Oulette relève du R2 (hors trace, pente très raide pouvant être glissante, à éviter avec des enfants et personnes inexpérimentés).
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Saint-Etienne : N88 vers Firminy > Sortie 32 > Unieux > Usson-en-Forez par D3 puis D104. Continuer jusqu'aux Terrasses, puis Saillant par D91 puis D139. Se garer autour de l'église du village.


Situation




Sortie du 24-01

Joyaux du Sud du Forez

Oulette, cascade inférieure

Mieux vaut tard que jamais : ma  découverte toute récente, dans un topoguide, de ces deux pépites insoupçonnées  du Forez m’a incité à y aller voir sur place dès que possible, c’est-à-dire dès le premier jour de beau temps annoncé. Le circuit m’a paru impeccable,  je n’ai rien trouvé à y changer ni à y rajouter… ce qui ne me ravit pas, vu que je n’aime pas beaucoup les sentiers battus (et de surcroit, tout balisés !). C’est une fois sur place que l’idée a soudain germé de le parcourir dans le sens inverse, antihoraire donc. Et me voilà parti tout ragaillardi de la place de l’église de Saillant, à l’heure de l’arrivée des écoliers, puisqu’il me faut cette fois encore boucler ma rando en une (grosse) demi-journée.

Le sens inverse, ça rajoute un peu de piment (faut réajuster le topo, carte en mains, et puis juste se retourner un peu, parfois, pour vérifier)… Inversement, le temps tout gris et plombé au départ de Saillant, donc aucune vue, je m’en serais bien passé. Pas de pluie, tout de même, mais en revanche, beaucoup d’eau au sol, y compris parfois sur le chemin transformé en ruisseau, faut s’y faire. C’est au moment où j’entends soudain le bruissement de l’Oulette que tout aussi soudainement  le soleil inonde la forêt. Il me tiendra compagnie toute la matinée – je ne ferai pas d’autre rencontre d’ailleurs, à la brève exception d’un habitant jovial du hameau de Montpeloux.

La découverte des cascades de l’Oulette, au fond d’un ravin particulièrement sauvage, est une petite aventure en soi. Le fait d’avoir rajouté aux deux brefs crochets en aller-retour, tracés et fléchés, un troisième à ma façon, hors trace et raide à souhait, suffit à me ravir. J’ai perdu (ou plutôt gagné !) un peu de temps à me faufiler entre les blocs, à explorer un peu les deux rives du ruisseau cascadant et batifolant, petit régal perso. Et quand tout en haut il m’a fallu prendre congé de l’Oulette si sage et rêveuse avant son grand plongeon, je me suis senti d’un coup un peu seul…

Ensuite, ma seconde découverte, celle des « grandes orgues » de Montpeloux, au pied desquelles je me suis trouvé tout seul, derrière puis sur le ponton flottant, dans l’ombre et le grand silence du matin finissant, m’a impressionné. Je suis resté un long moment immobile à admirer ce grand spectacle de la nature, que par l’extrême gauche le soleil commençait tout juste à illuminer, avant, ensuite de le découvrir sous d’autres angles, d’en bas, puis d’en haut. Tant pis pour les nombreux panneaux explicatifs – je les lirai plus en détail à une prochaine visite !

Le retour à Saillant fut sans problème. Il me restait à admirer les paisibles et bucoliques bords de l’Ance, ce ruisseau emblématique du Forez aux eaux grossies par les dernières pluies, et puis, une fois de retour à Saillant, l’historique « tilleul de Sully », 413 ans si j’ai bien compté, un des derniers encore en vie dans la région. Enfin, après un petit coup d’œil à l’église elle aussi historique du village, je suis reparti avec la certitude de revenir bientôt, en bonne compagnie, pour partager le plaisir de ces découvertes dans d’autres conditions - au plus tard cet été, en profitant alors d’un des spectacles du « Festival du Volcan de Montpeloux » 2018 ?

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h00
  • Dénivelé : 400 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media