Pierre Pamole depuis Vollore-Montagne

Pierre Pamole depuis Vollore-Montagne

  • Altitude départ : 850
  • Altitude sommet : 1198
  • Dénivelé : 540
  • Temps de montée : 2h50
  • Temps de descente : 1h40
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Intermittent : rien au début, puis balisage VTT à partir du pt. 935 (avant la Chevalerie). GR3 de Bessières au carrefour au N de Pierre Pamole...(v. topo).
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire



Remonter, avant le pont, la rue qui grimpe (E) à l’angle de l’ancien Hôtel du Pont. À l’intersection suivante, continuer (SE) vers une maison en pierre. Traverser la D312, puis poursuivre la montée en face sur un chemin terreux et herbeux. À la croix 930, traverser la petite route et continuer toujours dans la même direction. On entre en sous-bois, on retraverse une route et on prend celle d’en face, dir. "La Chevalerie" (bal. VTT40). Ce hameau une fois traversé, à l’intersection, prendre à droite. Au pylône, laisser la piste VTT à gauche et continuer sur un chemin de terre (SE). Vers 995m, il vire à gauche (N). Laisser à gauche un chemin vers le hameau de Bessières : continuer à droite (bal. VTT + m.j.b.) sur une large piste montante (on aperçoit vers la gauche le sommet de Pierre Pamole, encore plus à gauche le Roc Blanc et le Grun de Chignore, et au fond le Puy-de-Dôme).

Vers 1020m, grande bifurcation : deux possibilités :

1. Env. 3km : la piste de droite (GR3, NE>E, petite croix juste après) ; suivre ce GR qui monte en forêt jusqu’à ND de l’Hermitage (conseillé, surtout pour qui ne connait pas encore). Ce superbe site perché (1113m, monastère, chapelle, gîte, source, rochers de Peyrotine…) mérite vraiment la visite ! Ensuite, pour repartir, longer l'arrière du bâtiment du magasin et de la buvette, puis vers le bas de celui-ci, prendre le chemin qui s'enfonce en forêt vers la gauche (NW). Il descend progressivement, toujours NW, jusqu’à la D53. Prendre alors cette route à gauche sur env. 250m (passer à gauche le débouché du GR de notre seconde possibilité ci-dessous). Puis, au croisement, prendre la route de droite (N, panneau "Pierre Pamole 4" - les 4 km, c’est pour les voitures !) sur une soixantaine de m. (croix à droite). Ensuite (nouveau croisement), s’engager sur le sentier du GR3 qui monte en face (N) entre les deux routes.

2. Env. 1 km : la large piste de gauche (GR3, N>NE, bal. VTT + m.b.r.) ; elle file directement vers la D53, qu’elle rejoint peu après le débouché de l’itinéraire n°1 ci-dessus. La prendre donc aussi à gauche, mais seulement sur env. 120m. Puis au croisement (panneau "Pierre Pamole 4"), comme ci-dessus.

Suivre ensuite le GR3 qui monte vers le N, puis oblique vers l’W (panneaux "Circuit de Pierre Pamole"). À la bifurcation 1070m, continuer de suivre le GR3 (NW), qui rejoint une large piste carrossable un peu plus haut ; mais à 1120m (nouvelle bifurcation), il faudra quitter ce GR pour suivre la piste carrossable qui oblique plein S, jusqu’à un terre-plein (1141m, parking obligatoire pour les voitures). De là, un chemin (panneau) monte jusque sous la Pierre Pamole, enfin visible, et qui s’atteint alors sur la gauche soit par une voie dallée, soit par un escalier.

À noter qu’un raccourci est possible à partir de la bifurcation 1070 : on quitte ici le GR pour prendre à gauche le chemin marqué "Arbre du diable" ; un peu plus loin, un petit panneau indique à droite un "raccourci" vers Pierre Pamole, sentier qu’on prend donc en montée et qui débouche au terre-plein 1141.

Le sommet, avec son spectaculaire piton rocheux, accessible par de confortables marches de pierre, ses amas de gros blocs de granit épars (dont certains redressés tels des menhirs du 21e siècle…) et ses deux tables d’orientation, a été dégagé et aménagé au début des années 2000, dans un souci peut-être plus touristique qu’archéologique ? Toujours est-il que le résultat impressionne, tout comme le superbe panorama vers la plupart des hauts-lieux du Massif Central (plus l’inévitable Mt-Blanc, semble-t-il, mais je ne l’ai pas vu).
Pour le retour, revenir au terre-plein 1141, d’où on s’engage à gauche sur un chemin (plein W) qui traverse le Bois de Pamole (suivre le bal. VTT), et débouche au col du Pertuis (948m, croix). J’ai cependant découvert récemment, au cours de ma seconde visite de ces lieux, une petite sente sauvage (non marquée sur IGN) qui descend (SE) à gauche de la petite table d’orientation S (petit écriteau sur un arbre) : ne l’ayant pas prise jusqu’au bout, je pense toutefois qu’elle va rejoindre plus bas un autre chemin E>W, qu’il faudra donc prendre à gauche, et qui relie, plus au S, la bifurcation 1070 au col du Pertuis (en passant par la Pierre du Cerf et en rejoignant le chemin ci-dessus au pt 1018). À explorer, donc !

Au Col, prendre la route en face (SW) jusqu’aux Raillères, où on s’engagera sur la route de gauche (SW), qui se transforme en chemin. Celui-ci entre en sous-bois et va filer plein S (bal. VTT 39/40) jusqu’au croisement 890. Là, obliquer à gauche (SE, suivre le bal. VTT ; croix des Tuiles un peu plus loin ; à gauche, on voit le hameau de Pamole). Au débouché sur la D42, il reste à rejoindre à droite Vollore-Montagne tout proche.

À NOTER : Cet itinéraire peut aisément se combiner avec celui du Grun de Chignore, à l’Ouest de Vollore-Montagne. Pour cette (longue) boucle en "8", il suffit alors, en redescendant de Pierre Pamole, de poursuivre à droite sur la route des Raillères, juste avant d’entrer dans ce dernier hameau (980m) : cette route file vers le NW puis fait une boucle vers le S, où elle se transforme en une bonne piste. Prendre ensuite la première bifurcation à droite (pt 1038m, début de la montée NW vers le Roc Blanc) : on rejoint là l’itinéraire du Grun de Chignore, qu’il suffit alors de suivre. Compter pour la totalité un peu plus de 900m de dénivelé cumulé pour une durée totale de 8 à 9h. (1 petite h. de moins en supprimant le crochet vers ND de l’Hermitage).


Précautions

Carte IGN.

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Noirétable (sur la D1089), prendre au SW la D53, puis la D312 jusqu'à Vollore-Montagne. De Thiers, prendre la D2089 jusqu'à Pont-de-Dore, puis la D906 jusqu'à Courpière ; de là la D7 puis la D311 jusqu'à Vollore-Montagne (via Aubusson d'Auvergne).


Situation




Sortie du 28-05-2017

Un sommet récent...

J’ignorais récemment encore jusqu’au nom de ce remarquable sommet, pourtant proche de notre pied-à-terre des Monts du Forez… mais quasi absent des topoguides que je connais. Peut-être parce qu’il n’a été "aménagé" qu'au début des années 2000 ? D’ailleurs sur ma carte IGN il n’a même pas de nom, ni d’accès tracé jusqu’au bout – juste un point et l’altitude…

 

Au départ de Vollore-Montagne vers 8h, j’ignore encore si je pourrai réaliser en une matinée (même "élargie") la boucle un peu ambitieuse que j’ai dessinée sur ma carte, incluant le crochet facultatif mais bien tentant vers l’Hermitage. Trouver la bonne rue de départ me prend comme souvent un peu de temps, mais cela fait, ça roule sans problème. Jusqu’à ce que… parvenu sans encombre au-dessus de Bessières, je vais perdre bêtement près d’1 h. en me précipitant trop tôt, sans même un œil sur ma carte , à droite dans une piste forestière assez raide et fraichement labourée par des engins forestiers (j’aurais dû me méfier !), afin de rejoindre l’Hermitage, justement. Mal m’en a pris : si la piste montait bien dans la bonne direction, m’a-t-il semblé, elle a fini par s’arrêter brutalement, impossible de continuer ! Contrarié, je redescends et tente une autre piste à la première intersection en-dessous… avec le même résultat ! Bêtement je m'acharne, toujours sans sortir ma carte (y a des moments où j’ai du mal à me comprendre…), et je tente une troisième voie, toujours dans la même direction… et qui se termine encore une fois en cul-de-sac ! Furieux, je me décide enfin à rejoindre la piste principale tout en bas, où je à sors enfin ma carte de la poche. Je constate aussitôt mon erreur : le vrai carrefour est juste après, aveuglant, superbe, avec sa petite croix au début du GR vers ND de l’Hermitage !!! Vu le temps perdu, je renonce à l’Hermitage (que je connais bien), et prends donc la branche de gauche du GR3 qui file vers le nord.

 

 Là bien sûr, je ne risque plus rien ! Au grand carrefour de chemins vers 1070m, j’hésite : la sagesse me dit de continuer sur le GR et de suivre le balisage et les panneaux jusqu’à la Pierre Pamole. Mais un autre panneau, vers la gauche, m’intrigue : "Arbre du diable", rien que ça ! Incorrigible, je ne résiste pas, j’y vais. Par chance, un peu plus loin, un autre tout petit panneau pointe à droite sur une sente en bonne montée : "Raccourci Pierre Pamole". Bon, assez joué, tant pis pour le diable, je prends le raccourci ! Et c’est ainsi que j’arrive, à 11h pile, à mon sommet du jour. Il y a plein de monde là-haut, preuve de l’incontestable réussite touristique (pour l’authenticité, c’est une autre paire de manches…) que constitue l’aménagement récent de ce superbe sommet.

 

Une demi-heure après, après en avoir pris plein les yeux, j’entame ma descente. Elle sera sans histoire, agréable boucle vers l’ouest puis le sud, avant le retour (sud-ouest) de la Croix des Tuiles jusqu’à Vollore-Montagne, où j’arrive un peu avant 13h30, très content de ma découverte de ce sommet inattendu et surprenant, et impatient d’aller dès que possible rendre visite à son alter ego de l’autre côté (au nord-ouest) de Vollore-Montagne : le Grun de Chignore…

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h
  • Dénivelé : 540 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media