Ferrouillet Pointe Centrale Sud depuis Prabert


Ferrouillet Pointe Centrale Sud depuis Prabert

  • Altitude départ : 1308
  • Altitude sommet : 2587
  • Dénivelé : 1700
  • Distance : 15 km
  • Temps de montée : 3
  • Temps de descente : 3
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Prendre direction du pont de la Betta et monter jusqu'au lac de Crop. Continuer jusqu'au Col de la Mine de Fer. Au col repartir vers le vallon se trouvant sous le Sommet Colomb (névé possible) et remonter le pierrier qui méne à la Brèche de Roche Fendue. Prendre sur la droite pour monter jusqu'au sommet (sente herbeuse pas toujours visible). Redescendre par le même chemin jusqu'à la Brèche et prendre à gauche direction les Trois-Laux (pour cela rester sur la gauche). Quelques cairns sont visibles de loin en loin. Suivre quelques temps le ruisseau puis prendre à flan (peu de traces) pour rejoindre le Pas de la Coche. Du Pas suivre le GR549 qui redescend à la voiture

Commentaires difficultés

Sentier tracé jusqu'au Col de la Mine de Fer, marche à vue après jusqu'au Pas de la Coche
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Brignoud, Laval, Prabert. Se garer sur le "parking" à la fin de la D528.


Parcours



  • Nb points : 300
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 16.692
  • Dénivelé - : 1762
  • Dénivelé + : 1758
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Sortie du 06-10-2012

Cascade couleurs d'automne

Il fallait profiter de cette journée !
Et comme ça faisait trois fois que je venais dans le coin, et trois fois que je me tapais plus ou moins du mauvais temps... il fallait vaincre la malédiction.
Chose faite, et bien faite. Même si je n'ai fait que la traversée, sans passer par le sommet du Ferrouillet ou les crêtes du Sifflet.

Itinéraire magnifique, mais exigeant.
Montée sans histoire au lac, avec de beaux champignons pas du tout comestibles dans le bois : amanites tue mouche.
Depuis la dernière fois (09/09) l'eau est pas mal montée, vu que l'ilôt a disparu.

Je trouve avec plaisir le soleil au bout du lac. Il fait presque chaud dans la montée du pierrier. Je garde un bon rythme, talonné par 2 autres randonneurs sans doute aussi trailers.
Un petit tour s'impose au col de la Mine de Fer, sans neige cette fois. On ne voit pas grand chose de la mine... y avait-il une galerie ?
Un coup d'oeil plongeant sur le lac, et puis il faut repartir vers le nord et l'ombre. La traversée du chaos entre le col et le pied de la brèche est froide et presque sinistre. Rien de bien compliqué avec les caïrn, pas exposé pour deux sous sauf les premiers lacets quand on commence à monter... mais on ne voit pas vraiment.
Au détour d'une épingle je vois passer un trichodrome échelette... qui se pose sur la paroi en face et se met à courir dessus. Frimeur va !
Vision fugace cependant... Pas moyen qu'il tienne en place celui là !
Contrairement à mes craintes, la montée à la brèche se déroule sans problème et au soleil. Les parois du Ferrouillet sont réellement impressionnante.
J'arrive à la brèche au bout de 3h 30.

Deux personnes au col me disent avoir vu des bouquetins un peu plus bas.
Après une pause casse croûte...et les choses sérieuses.
Mais très rapidement, c'est l'entracte bouquetins 150m plus bas. 5 mâles magnifiques, et un jeune. Je reste un moment assez loin, puis me rapproche en prenant le chemin. Sans être craintifs, ils sont ombrageux et s'éloignent tranquillement.

Quelques photos plus tard, je continue mon périple en suivant les points bleus.
Descendre, monter, caillasse, faire gaffe... se délecter du panorama sur les Grandes Rousses... descendre... monter... C'est long. Beau mais très long.
J'ai mis 3h pour rejoindre le Pas de la Coche !
Je n'ai pourtant pas traîné, mais impossible de trouver un rythme régulier sur ce terrain.
D'ailleurs, je me demande pourquoi le chemin passe systématiquement dans les zones de rocaille. Je pense que s'il n'y avait pas eu de chemin, je ne serais pas exactement passé au même endroit. J'aurais cherché les zones herbeuses, quitte à faire un peu plus de dénivelé.

L'arrivée au Pas de la Coche confirme que ce point est une vraie faiblesse dans la chaîne de Belledonne.
Pique nique... fort tardif... et ... mauvaise idée.
Plutôt que de prendre le sentier balisé, j'ai voulu suivre une sente en rive droite du vallon. Belle sente au départ, ça se transforme en trace de bestiole. Et finit par me trimballer dans les pierriers sous le Pas du Pain. J'espérais rejoindre ainsi le pied du premier lac du Vénétier... mais c'est l'enfer. Enfin... agrémenté quand même d'un chamois furtif. J'abandonne la partie en descendant vers le petit lac au pied du verrou des lacs.
Retour sans histoire au parking... encombré de 4x4 de chasseurs icon_sad.gif

Photos de la sortie


  • Horaire : 8
  • Dénivelé : 1500 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
23-09-2012

Jusqu'au Habert de Crop, le sentier est devenu une route foresti&eg...

3 yougs
29-10-2009

La météo annoncée est inlassablement constante : c'est le grand bea...

Nicolas CHAPPEL
24-10-2009

En rentrant chez moi hier soir je vois le Taillefer dont la neige rosi...

montagne-a-vaches
07-10-2009

Encore un mercredi de beau temps où nous avons prévu un grand tour.....

9 Véronique
29-07-2009

C'est aussi long que c'est beau ! A conseiller aux amateurs de pierrie...

4 Greg_
02-09-2008

Itinéraire respecté jusqu'à la Pointe Centrale Sud. Le pauvre Don...

7 Pipitch
31-08-2008

Monté classique au lac de Crop, et rejoindre le col de la mine de Fer...

10 patrice.v
18-09-2004

Vivement cet hiver pour ne plus jongler entre les cailloux !!! Longue...

herve

Identification

( ) bivouak.net

Social Media