Tête du Rocher Troué par Saume Longe et
Vière en boucle depuis les Eaux Chaudes

Tête du Rocher Troué par Saume Longe et
Vière en boucle depuis les Eaux Chaudes

  • Altitude départ : 1177
  • Altitude sommet : 1775
  • Dénivelé : 950
  • Temps de montée : 6h pour la boucle
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Marques jaunes et cairns de bout en bout (quelques marques jaunes demanderaient à être repeintes...).
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Cette boucle parfaite sans grand sommet constitue une superbe plongée dans la Haute-Provence profonde. Loin des foules et de l’agitation quotidienne, elle offre une stupéfiante variété de terrains et de paysages, des plus sauvages aux plus paisibles. Apparemment peu fréquentée, elle assure une solitude quasi-totale au milieu de nulle part, depuis les gorges du ravin de Reybaud jusqu’au fascinant village ruiné (mais habité !) de Vière dans sa jungle de verdure, et au petit sommet du Rocher Troué qui s’ouvre soudain sur un superbe panorama…

Retraverser le pont, revenir en arrière de quelques mètres sur la route et s’engager sur le sentier qui monte à droite (poteau : direction "Baume de la Julie, Vière, Mariaud" ; marques jaunes). Il monte raide d’abord plus ou moins à découvert, puis en sous-bois, sur près de 260m de D+. Puis la pente s’adoucit. A 1470m (poteau sur la gauche), ne pas s’engager à gauche dir. "Baume de la Julie, Vière", mais continuer en face (nord-nord-est) dir. Mariaud (cette bifurcation n’intervient qu’au point 1470 et non pas avant comme indiqué par erreur sur IGN). Le sentier, toujours balisé en jaune, continue de monter (plein nord) en balcon au-dessus du raide vallon à droite, jusqu’à un "col" vers 1515m (cairn). Puis il se poursuit en descente (quelques remontées et à plats) avec de superbes trouées sur des sommets à droite, traverse un bois de hêtres, puis de pins, un pierrier, puis une robine, et finit par sortir du bois sur un pré où la vue s’ouvre sur un beau panorama : on aperçoit le hameau de Saume Longe (qui avec Vière faisait partie de l’ancienne commune de Mariaud), et la large piste carrossable qui y mène et que rejoint notre sentier (plein nord, on voit bien le Pic des Têtes et les hautes crêtes qui l’entourent). Prendre cette piste vers la gauche et se rapprocher de Saume Longe. Remarquez à gauche la récente stèle en hommage aux victimes du terrible crash de l’avion de la Germanwings le 24 mars 2015 (il s’est écrasé au nord du col de Mariaud (à droite du sommet de la Grisonnière que l’on voit à l’ouest).

Peu avant d’entrer dans Saume Longe (dans le hameau on peut faire le plein d’eau à la belle fontaine), s’engager à gauche dans le sentier (sens interdit, panneau, 1455m) qui mène au hameau de Vière via le vallon de Reybaud. Le chemin descend jusqu’à un ruisselet qu’on traverse (robines). Le sentier longe ensuite le ruisseau en rive droite (sud-ouest), d’abord au plus près jusqu’à une passerelle au-dessus d’un affluent. Puis il s’élève en balcon au-dessus (le ruisseau s’enfonce alors dans des gorges très escarpées) dans un paysage plus plaisant, où les robines font place à des pins, des genêts et des buis… Bientôt le vallon s’élargit, le sentier redescend. Il passe entre des murs de buis juste avant d’arriver à Vière (panneau). Du hameau ruiné, seuls demeurent debout une maison bien rénovée (l’ancienne école) habitée par 2 personnes (source sur la gauche), et la petite église du 12e siècle en partie restaurée (à visiter). Etonnant !

Continuer après la maison vers la gauche (panneau "Eaux Chaudes"), en suivant un des alignements de pierres taillées (œuvres d’art ?!) ; il faut franchir un ruisselet puis un (ancien ?) lit de ruisseau, en face un panneau (à terre…) indique qu’il faut monter à droite direction "Prads par la Julie". On grimpe alors dans des marnes (robines). La montée qui suit dans ce terrain austère est fort raide et quoique balisée (marques jaunes et cairns) demande de l’attention, y compris dans les pins au-dessus (direction générale sud, mais avec de larges lacets). A un replat herbeux tourner à droite (sud-ouest). Plus loin, autre vaste replat, (1400m), suivre le panneau "Eaux Chaudes" (un autre vieux panneau près d’une ruine indique en plus qu’on est au "Seuil") et monter à gauche, plein est, avant de repartir vers le sud-ouest. Plus haut encore, nouveau col : il faut virer en épingle à gauche (plein est) dans les herbes. On monte plus doucement jusqu’à une vaste clairière herbeuse (1646m, cabane effondrée) qu’on traverse. En face, retrouver la trace (marque jaune quasi effacée sur un gros arbre). On arrive à un pierrier qu’on traverse vers la gauche. Continuer la montée en sous-bois puis à découvert (direction générale est-nord-est). Après une légère descente on aboutit à une première clairière, qu’on traverse, puis à une seconde, tout aussi herbeuse et très vaste, en forme de cuvette.

Une fois traversée en grande partie, on a le choix : soit monter à gauche vers le Sommet de la Croix par son versant ouest (accès facile par des prairies étagées) ou sud (accès rocheux) (1770m, peu marqué, encombré d’arbres et de troncs, vue dégagée vers le nord, notamment le Pic des Têtes), soit (fortement conseillé) à droite vers la Tête du Rocher Troué (accès évident, 1775m, belle vue panoramique sur tous les grand sommets alentour), soit… faire les deux successivement (10’ de montée pour chacun. Dans ce cas, rajouter 20' à l'horaire indiqué).

De retour sur le plancher des vaches (clairière), il ne reste plus qu’à poursuivre en sous-bois sur le sentier vers l’est. On rejoint ainsi le sentier de montée au point 1470, et de là le parking des Eaux-Chaudes qui marque la fin de la descente et du périple du jour.

Précautions

Carte et boussole.


Commentaires difficultés

Aucune difficulté technique, mais malgré le bon balisage le terrain nécessite souvent une bonne habitude de l'orientation (passages raides dans les marnes, des pentes boisées ou des herbes hautes...). Montées raides très soutenues après les Eaux Chaudes, puis après Vière.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Digne-les-Bains, prendre la D900, direction Seyne-Barcelonnette, jusqu’à la Javie. Là, prendre à droite la D107 via Blégiers puis Prads. Traverser Prads et continuer dans la même direction jusqu’à une bifurcation ; là ne pas continuer à droite sur la D107 vers la Favière (pont sur la Bléone), mais poursuivre au nord, rive droite, sur la petite route qui mène au "parking" des Eaux Chaudes (se garer à gauche après le pont).


Situation




Sortie du 31-07-2016

Retour partiel

devant l'glise

Retour sur les lieux ce 31 juillet, en famille, mais seulement sur la portion Saume Longe-Vière (en aller-retour). Très belle et paisible journée estivale, égayée en outre par deux passionnants échanges, à Saume-Longe avec une pittoresque et communicative habitante bas-alpine du hameau, et à Vière avec le sympathique couple occupant LA maison (depuis 40 ans !)… Nous avons pique-niqué devant la vieille église romane restaurée-ruinée, et de retour à Saume-Longe, vu qu'il nous restait un peu de temps, je n’ai pas pu résister à une petite exploration perso supplémentaire vers le nord en direction de l’Immerée (autre hameau de l’ancienne commune de Mariaud). Ce ne fut pas long, le ciel virant bientôt au noir au-dessus du Pic des Têtes (avec trois coups de tonnerre…) m’a vite convaincu de faire demi-tour (mais l’orage a avorté cette fois-ci). Mais ça a suffi pour me donner l’envie de revenir ici tôt ou tard pour de nouvelles aventures…
J’en profite pour rajouter 3-4 photos…

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 350 m
  • Participants : Sylviane, Marie-Christine, Jean-Louis

Autres sorties

Date Titre Auteur
27-07-2016

Sous l'orage !

19 Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media