Pic de la Grande Valloire , Rocher d'Arguille,
Passage Odru en boucle

Pic de la Grande Valloire , Rocher d'Arguille,
Passage Odru en boucle

  • Altitude départ : 1060
  • Altitude sommet : 2882
  • Dénivelé : 2600
  • Temps de montée : 6h
  • Temps de descente : 5h
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Jaune jusqu'à la Combe Madame puis après les chalets de l'Arpette, sinon rien ; très peu de cairns.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Remonter la Combe Madame jusqu'au refuge. Là prendre droit dans la pente de la Plagne Vaumard. Herbe jusque vers 2200m puis pierrier au dessus, jusqu'au col d'Arguille.
Suivre au mieux l'arête, souvent un peu en dessous sur la droite, jusqu'à l'antécime du pic de la Grande Valloire. Là prendre bien à gauche pour rejoindre un couloir raide bien visible qui rejoint le sommet (on peut passer un peu plus bas). Rocher pourri mais les difficultés sont très courtes.
Redescendre au col par le même itinéraire. Redescendre un peu pour contourner le "gros bloc" entre le col et l'arête montant au Rocher d'Arguille.
Passer d'abord à gauche de l'arête puis la traverser pour passer au mieux à droite. Passage raides avec les mains. On rejoint vers 2830m un gros pierrier facile, jusqu'au sommet. Attention à la descente à ne pas descendre trop bas côté glacier d'Arguille.
Rejoindre de nouveau le col d'Arguille puis descendre versant Ouest.
Au début rocher très pourri, puis glacier (un vrai, sans crevasse mais avec glace vive possible et pas vraiment de possibilité de l'éviter par les bords ; crampons obligatoires).
Ne pas trop descendre mais essayer de rester vers 2250 au plus bas en traversant vers le passage Odru qui domine lac Blanc et lac de la Folle.

Arrivé vers 2300m voit plusieurs passages envisageables : une sorte de couloir large qui se termine par une petite bande d'herbe qui traverse de gauche à droite (pas testé), un couloir franc mais raide et encaissé (le vrai "passage Odru" ?), au moins deux autres petit couloirs moins francs sur la droite (pas testé). Le couloir le plus central est raide et délité par endroit. Ne pas s'y engager s'il y a déjà quelqu'un dedans !!!

De l'autre côté, on rejoint vite des pentes d'herbes raides ; traverser vers la Grande Roche (sans forcément chercher à l'atteindre) pour trouver des sentes discontinues qui ramènent vers les chalets de l'Arpette.

De la un sentier boueux et mal marqué au sol mais assez bien balisé ramène à un petit chalet en bordure de forêt. Le sentier devient bon et bien marqué dans la forêt jusqu'au hameau de la Tour.

Retour au parking par un petit kilomètre de route ou un sentier en "rive droite" du lac.

Commentaires difficultés

Rocher péteux sur les 50 derniers mètres du pic de la Grande Valloire. Rocher un peu moins mauvais mais plus raide entre 2780 et 2830m au Rocher d'Arguille. Glacier en dessous. Couloir de caillasse raide sous le passage Odru.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

À Allevard prendre la direction de Fond-de-France. Grand parking obligatoire pour les randonneurs 500 mètres après la maison de la Nature et le lac artificiel.


Situation




Sortie du 17-10-2014

Coucher de soleil sur le pic de la Grande Valloire

Ajout d'un AR au dessus du col du Tépey pour un bivouac, entre le pic de la Grande Valloire (vendredi soir) et le Rocher d'Arguille (samedi matin).

3h15 de montée vendredi soir, 5h en tout jusqu'au bivouac. Le lendemain matin départ 8h30 arrivée au parking à 14h avec peu de pauses.

Une belle boucle qui sera peut-être la dernière de 2014 à cette altitude...En tout cas c'est le dernier secteur de l'arête centrale de Belledonne que je ne connaissais pas du tout (entre col de la Valloire au Nord et col de la Croix au Sud). Un peu flemmard j'ai gardé le Bec d'Arguille pour une visite en crampons en avril ou mai.

C'est rocheux mais très joli, même s'il n'y avait pas de brumes ou nuages de vallée pour agrémenter la vue...La boucle par le passage Odru est vraiment intéressante car on remonte peu (moins de 200 mètres) et c'est plus joli et sauvage que la descente par les chalets de la Grande Valloire à mon goût.

Je n'ai croisé personne du départ jusqu'aux chalets de l'Arpette où le berger était remonté chercher (sans succès à 13h..) une vingtaine de brebis perdues. Je ne les avais pas vues plus haut.

Puis un cerf ou chevreuil (pas vu en détail, j'ai coupé dans la forêt à 20m de là) entouré de chasseurs et chiens au bout du sentier ramène brutalement aux hommes.

Photos de la sortie


  • Horaire : 23h
  • Dénivelé : 2600 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media