Sentier géologique de Chasselay à Poleymieux


Sentier géologique de Chasselay à Poleymieux

  • Altitude départ : 260
  • Altitude sommet : 560
  • Dénivelé : 400
  • Distance : 9 km
  • Temps de montée : 2
  • Temps de descente : 1
  • Orientation : Nord
  • Balisage : Balisage régulier.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Du Plantin suivre le sentier qui part vers le sud. Le sentier monte régulièrement dans les bois puis sort un peu au sud du Mont Py. De là le sentier s'oriente nord est dans les buis pour contourner le Mont Py, repasser au Pavillon puis revenir sur le haut de Poleymieux (dernier panneau géologique à la tour Risler).
Des panneaux précisent régulièrement les étages géologiques rencontrés.
Si le sentier a l'avantage d'être pédagogique et bien balisé, il souffre en retour d'une fréquentation plus marquée que les sentes nombreuses et désertes qui parcourent le massif.
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Aucune difficulté ; mais selon les conditions certains étages géologiques peuvent être boueux (particulièrement l'étage toarcien avant de rejoindre le collet au sud du Mont Py).
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Départ de Chasselay, du château du Plantin


Situation




Sortie du 05-05-2013

Tata sngalais

Enfin du soleil et un peu de chaleur, le besoin est impérieux d'en profiter !
Pour commencer la journée je veux passer au cimetière "tata" sénégalais de Chasselay, où sont enterrés de nombreux soldats coloniaux qui, après avoir résisté plusieurs jours aux allemands en juin 40, ont fini par être massacrés pour leur couleur de peau. Je dois être dans une séquence "mémoire" mais là encore je me dis que c'est l'occasion de faire toucher du doigt aux enfants certaines réalités de cette guerre.
Du même village nous partons ensuite pour suivre le sentier géologique qui relie Chasselay à Poleymieux.
Comme un peu à chaque printemps, les enfants se repassionnent pour les histoires du journal la Hulotte ou la Salamandre donc nous partons lourdement équipés, comme pour un bivouac, avec le filet à papillons et la boîte d'observation, le plâtre pour prendre des empreintes, la loupe, l'appareil photo compact pour qu'ils fassent des photos d'insectes, etc...
Au final le rythme est lent et nous ne faisons pas tout le sentier : certaines portions sont vraiment trop boueuses donc nous prenons le temps d'observer tranquillement les petites bêtes dans les champs de fleurs ou les vignes, ainsi que les nombreux tritons alpestres qui s'égaient dans l'eau abondante.
Bonne journée au final, c'était sympathique de traîner au soleil.
Seul gros bémol pour moi : malgré la balade plus que modeste le bas de mon tibia m'a bien refait souffrir et je sens que ça va certainement me conduire à revoir nettement à la baisse les projets de marche en mai...

Photos de la sortie


  • Horaire : 2
  • Dénivelé : 400 m
  • Participants : la famille

Identification

( ) bivouak.net

Social Media