Suc de Sara par l'arête Est

Suc de Sara par l'arête Est

  • Altitude départ : 1398
  • Altitude sommet : 1521
  • Dénivelé : 460
  • Distance : 9 Km km
  • Temps de montée : 1h50
  • Temps de descente : 1h20
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, prendre la piste en terre qui se dirige au NE. On rencontre une première bifurcation, que l’on laisse. La piste, effectue deux lacets, avant d’arriver vers une intersection. Prendre la piste de droite, au NE.

On arrive à la ferme de Rouzet en ruine. Continuer E, la piste qui va passer au-dessus de la ferme de la Grangette. La piste devient un chemin, une partie n’est pas représentée sur la carte IGN.

Le chemin, va devenir à peu près horizontal. On va rencontrer une intersection, avec un chemin montant de la droite. Dix mètres plus loin, on trouve un cairn sur la gauche.

Pénétrer en forêt, en suivant les marques de peinture, trait rouge ou vert sur fond blanc. Marques de parcelles forestières.

On sort de la forêt, pour arriver au pied d’un amas de blocs. Suivre les marques à la peinture. Sur le haut de ce clapier, prendre sur la gauche, pour éviter un passage raide, puis revenir sur la droite, vers le faîte de l’arête E.

On trouve une sente, balisée en rouge.

Suivre cette sente jusqu’au Sommet.

Descendre par l’arête ouest. A environ 1360m d’altitude, une sente part sur la gauche, cairn. Elle traverse un clapier, puis la forêt, et arrive dans les prairies au-dessus de la ferme de Rouzet.

Retour par la piste empruntée à l’aller
A voir sur le web

Commentaires difficultés

R2 pour le passage dans les blocs.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Des Estables, en Haute-Loire, le plus haut village du Massif Central, suivre les panneaux indicateurs en direction du Gerbier de Jonc. On laisse à gauche, la route de Borée, puis à droite, la route de la Chartreuse de Bonnefoy et du Béage. La route monte sur le plateau. 3,2 Km après le carrefour avec la route du Béage, se garer à gauche, sur le parking à la cote 1398. Panneau pour randonneurs, sur la droite de la route, lieu-dit Montouse.


Situation




Sortie du 03-04-2012

Encore une journée lumineuse. Je retourne au Suc de Sara, pour en faire, cette fois, l'ascension par l'arête Est avec descente d'une partie de l'arête ouest.

Cette arête ouest, décrite par ailleurs, se développe de 1073m à 1521m. Une dénivellation rare dans la région du Mont Mézenc.

Mais je ne vais pas la descendre intégralement. A 1360m environ, je vais prendre un chemin de traverse, pour rejoindre le Rouzet.

Le Suc de Sara est peut-être le plus beau des sucs, apparaissant, suivant l'angle de vision, comme une crête avec arrondie avec des faces raides ou comme une pyramide.

Pourtant ce n'est pas un véritable volcan.

Je vais essayer de décrire cela, car je ne suis pas un spécialiste.

Une énorme chambre magmatique souterraine, qui aurait pu donner naissance à un volcan, comme le Mézenc voisin, s'est vidée, le magma étant redescendu, laissant une cavité béante.

Le plafond s'est effondré, laissant des fissures en cercle. Le magma est remonté dans ces fissures et s'est refroidit. On parle de "filon annulaire".

En l'absence de projections volcaniques, on pense que le magma n'a pas atteint la surface, ne donnant donc pas non plus naissance à un volcan.

L'érosion torrentielle de cette région a ensuite fait son œuvre. Le basalte qui était remonté dans les fissures, plus dur, a mieux résisté.

Il reste une portion de ce filon annulaire : le Suc de Sara. Le sommet est don détaché du plateau ardéchois et isolé au centre d'un vaste cirque, d'où la différence de dénivellation entre le sommet et sa base.

J'espère ne pas vous avoir embrouillé plus qu'éclairé !

Ceci dit, le Suc de Sara est aussi un merveilleux belvédère, un sommet peu fréquenté, un pur plaisir !


  • Horaire : 1h50
  • Dénivelé : 460 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media