Brèche de la Portetta et le col de Mey depuis
Courchevel

Brèche de la Portetta et le col de Mey depuis
Courchevel

  • Altitude départ : 1750
  • Altitude sommet : 2651
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du Parking continuer la piste jusqu'à la croix du Biol (le chalet a disparu). Panneau brèche de Portetta, qu'on suit à gauche.

A peu près 100m sous la brèche on trouve une bifurcation de sentiers.

On commence par prendre à droite le sentier qui part sous les falaises (balisage orange et vert) et remonte dans les éboulis. On arrive sous une vire câblée qu'on suit jusqu'au col. On peut même pousser jusqu'à prendre pied sur l'arête à droite après un accès rocheux puis une corde... un peu élimée...

Pour la Brèche on redescend à la bifurcation, et on monte en se repérant dans un labyrinthe de sentes cairnées avec quelques indications peinture.

Descente par le même itinéraire.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Moutiers - Vallée de Bozel > Courchevel 1650 - 1er rond point à gauche et parking au terminus de la route.


Situation




Sortie du 28-07-2015

Le jour qui suit la randonnée avec mes enfants je décide de ma lever aux aurores (5h) pour pulser un peu en montagne et profiter égoïstement du bel environnement sur les hauteurs de la station de Courchevel. Je décide d'aller traîner les guêtres du côté des Dents de Portetta dont l'apparence n'est pas sans rappeler les Dolomites.
Quand je démarre à 5h20 il fait frisquet (5°) et toute la montée jusqu'à la brèche de Portetta et le pas éponyme se fera avec une veste coupe vent. Il faut dire que l'on est très loin d'un rythme Trail de 800-1000 mètre à l'heure mais plutôt sur un rythme niniesque de 500 mètre à l'heure ce qui est ma foi honorable. La première partie de l'itinéraire est plutôt monotone sur une large piste jusqu'au Plan de la Porte puis jusqu'au lieu dit Le Biol. Ensuite on rentre au cœur de l'action avec la Combe des Roches qui mène au pied de la brèche Portetta. A cette heure matinale je suis seul au monde et je progresse aisément d'autant que les organisateurs du X-Trail de Courchevel qui aura lieu le WE prochain ont tondu le sentier (on arrête pas le progrès).
Me voilà enfin au pied de la partie la plus intéressant à plus d'un titre : les Dents de Portetta. La sente qui y mène est bien cairnée et ce jusqu'au panneau brèche de Portetta - Passage de Mey. Je guette avec soin un éventuelle chute de pierre que je crains tout particulièrement surtout depuis l'accident malheureux de Véronique que je salue et à qui je souhaite un bon rétablissement sans séquelles. J'arrive au niveau de la fameuse brèche et je ne résiste pas à la tentation d'y pénétrer. Il reste un névé en son milieu je crois d'ailleurs que c'est plus ou moins toujours ce cas car le soleil ne doit quasiment jamais s'y engouffrer. La vue de la brèche est très restreinte mais par contre l'ambiance est extraordinaire surtout quand on regarde au dessus de notre tête le hautes parois verticales.
Revenu au panneau, je décide d'aller voir ce fameux passage de Mey et sait-on jamais la vue y sera peut-être plus large qu'à la brèche. Bien m'en a pris puisque la vue est tout simplement grandiose et notamment sur l'Aiguille de Mey et ses consœurs. Il faut emprunter un itinéraire dans un chaos de blocs en mettant un peu les mains pour enfin arriver sur une terrasse rocheuse cairnée qui indique le passage de Mey environ 50 mètres de dénivelé au-dessus de la brèche de Mey. Je reste là pantois au soleil qui plus est à admirer le paysage qui s'offre à moi et à écouter le bruits du fond de vallée et le vent qui s'engouffre.
En ces moments uniques, la montagne et plus largement la nature prennent tout leur sens et l'on mesure la chance de pouvoir en profiter.
Hélas il faut quand même redescendre de son piédestal et entamer la descente non sans avoir pris un myriade de photos dont une extra sut le Mont-Blanc.
A la montée, j'avais repéré une vague traçounette qui semblait monter en ascendance jusqu'à l'extrémité sud des Dents de Portetta. Je me laisse tenter et après quelques tergiversations je me lance dans un itinéraire hors-sentier en traversant des pierriers bien raides où la vigilance sera de mise. Finalement, cahin caha, j'arrive à atteindre cette extrémité puis je descends un peu pour contourner un affleurement rocheux pour entamer la dernière montée qui me conduira au Sommet du Rocher de Plassa à 2836m. Cette fois- ci le panorama est à 360°, il se sera élargi au fur et à mesure de l'itinéraire parcouru. Les Grands couloirs de la Grande Casse ont l'air d'être partiellement en glace ce qui n'est pas étonnant vu la canicule récente.
Le temps tourne et je laisse tomber le Petit Mont-Blanc et sa table d'orientation pour une descente rapide au col des Saulces puis le long retour dans la vallée des Avals. Je force l'allure et il est 11h30 lorsque j'arrive à la voiture.
Belle sortie qui me laissera un excellent souvenir. Il ne reste plus qu'à escalader l'Aiguille de Mey mais ça c'est une autre histoire que je n'écrirai sûrement pas.

Commentaires

anonynmous
29-07-2015 15:43:00

Salut Véronique, La,série noire est je l'espère terminée En attendant porte toi bien et à bientôt sur les chemins de randonnée Nico

Véronique
29-07-2015 10:31:39

Eh oui, chouette cette rando...Profite, Nicolas, Profite! De toute façon il y a une seule chose que je ne peux pas dire, c'est "j'aurais du en profiter au max quand je le pouvais"!! Je me disais toujours que si je ne pouvais plus y aller, je ne voudrais pas avoir ce regret...et je crois que j'ai optimisé jusqu'à maintenant! Et forcément j'ai l'espoir de bien récupérer ma jambe, même si personne ne peut dire pour le moment jusqu'où je récupérerai... Et pour faire rire tout le monde.....mon fiston parisien Alexis qui passait hier par Voiron et devait me faire des trucs dans l'appart....est arrivé...à béquilles...Un chauffard parisien l'a fauché sur une piste cyclable avant de prendre la fuite. Lui aussi est un miraculé puisqu'il s'en tire avec juste une entorse... On était morts de rire hier sur nos béquilles!! Et il est quand même monté sur un tabouret-escabeau pour me réparer la douille du couloir....je le tenais par le bout du tshirt!!! ça valait la photo!!!



  • Horaire : 6h
  • Dénivelé : 1600 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
25-08-2011

En direct de Pralognan, sur le portable de Anne et le wifi du camping!...

15 Véronique

Identification

( ) bivouak.net

Social Media