Montagne de l'Epenet , crêtes depuis le
versant ouest (les Quinsons)

Montagne de l'Epenet , crêtes depuis le
versant ouest (les Quinsons)

  • Altitude départ : 700
  • Altitude sommet : 1326
  • Dénivelé : 675
  • Temps de montée : 4h
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Beau parcours de crêtes. Ce topo est complémentaire de celui de Johny http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=4518&id_sport=2 dont le départ est situé côté E à Léoncel.

Prendre la piste qui 'élève vers le SE en direction du ravin des Badonnes. Arrivé dans un champ, prendre à gauche une piste qui grimpe sec. Après quelques lacets elle rejoint un petit col à l'E de la croupe 989m sur la crête secondaire qui vient du serre du Crey. Traverser cette croupe direction NW jusqu'au 2nd col 908m tout proche, puis tourner à droite et descendre vers Izerette.

On rejoint le sentier du pas de Bouvaret que l'on suit jusqu'à celui-ci. Au pas, tourner à droite et monter dans une vaste combe boisée suspendue vers le S. Le sentier se perd parfois mais il faut rester au plus près de la ligne de crête. Arrivé au sommet 1287m, débute le parcours de crête proprement dit avec une succession de sommets que le sentier évite pour certains par le versant E, entrecoupés de cols ou brèches. Le sentier traverse ainsi les 2 soeurs, les pas de l'Homme, du Solier, de l'Enfer et de la Rage avant d'atteindre le rocher du roi Gros Nez.

De là, descendre toujours en crête direction S jusqu'au large col qui suit d'où des sentes ramènent par des pierriers au plus haut lacet de la route du Tourniol. Emprunter la route puis au lacet suivant le sentier qui coupe plusieurs virages. Parvenu en dessous du dernier lacet (point côté 943m), sur une crête secondaire, prendre à droite une sente pratiquement horizontale vers l'E. Arrivé à un petit replat occupé par des ruines (les Paletours) , le quitter et descendre au mieux en suivant la croupe boisée (vagues sentes) jusqu'à rejoindre la piste de départ que l'on emprunte à droite pour revenir au point de départ.

Variantes :

-pas du Solier : plus court mais beaucoup plus alpin et hors sentier. Du col 989m, monter dans des pentes herbeuses raides en contournant de petites barres rocheuses plutôt par la gauche. Arrivé sous les falaises, prendre à droite en traversée jusqu'à prendre pied dans le couloir raide qui conduit au Solier. A réserver aux montagnards expérimentés et bien équipés !

-pas "des 2 soeurs" : un peu plus court mais plus raide. Toujours du col 989m ou un peu en dessous, repérer un sentier utilisé par les grimpeurs avec quelques marques de peinture qui traverse pratiquement de niveau. Arrivé à l'aplomb de la large brèche entre les 2 soeurs la remonter dans les éboulis.

Commentaires difficultés

Le sentier de crête quoique pratiquement toujours bien marqué n'est pas facile. Rochers glissants par temps humide. Quelques passages vertigineux et un peu exposés mais sans difficulté. Variantes (surtout la 1ère) plus difficiles.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la route D101 depuis Barbières puis à Péjoux prendre à gauche la petite route (connue parfois comme du petit Tourniol). Se garer dans la dernière épingle à cheveux avant le col, vers 700m.


Situation




Sortie du 06-04-2014

St Genis > Pas de la Pierre > sommet 1219 > raccourci dans les buis > GR9 > Pas de Bouvaret > crête intégrale jusqu'au Rocher du Roi Gros Nez > lacets de la route du col de Tourniol > Le Ranc par sentier balisé > sentier > Les Quinsons > Toit (demi-tour) > Le Fours à Chaux > raccourci > Barnachon > Col de la Sambie > Coquat > ferme du Col > route jusqu'à Saint Genis

Immense boucle.... très longue... voire interminable... 12 heures avec pauses, facilement 25 km, l'altimètre sort 1800 m (1500 m paraît plus réaliste ?).

A savoir :
- le sommet 1219 s'atteint très facilement du Pas de la Pierre (sente)
- on a voulu suivre la crête vers le Sud, couper vers l'Est... très fastidieux (buis impénétrables et gluants à traverser...)
- la montagne de l'Epenet elle-même (du pas de Bouvaret au Rocher du Roi Gros Nez) : c'est très long : montées/descentes incessantes, il y a souvent une trace correcte, mais qui s'interrompt parfois, se dédouble, ou devient difficile à suivre (zones de rochers notamment). Et quand on perd cette trace, c'est la galère (à nouveau les buis, avec de la pente cette fois, parfois des petites barres rocheuses) et la progression devient très lente. On met rarement les mains, mais ça arrive (dans le secteur des rochers des 2 Sœurs), et ce n'est pas trop exposé (mais rocher de mauvaise qualité, attention aux pierres qui roulent dangereusement). Régulièrement, il faut tâtonner / rechercher son itinéraire. Mais on finit par passer...
- A partir du Rocher du Roi Gros Nez : très simple (plus de buis !), juste un pierrier à descendre vers la route (attention aux chutes de pierres)
- Ayant raté le sentier allant aux Quinsons (un peu après le point 774), on a perdu du temps. Mais ce sentier existe et se descend très bien.
- L'idée était de passer vers le hameau (Toit), puis par le Col (815) pour rejoindre Izerette et Saint Genis. Très mauvaise idée ! Il s'agit d'une route (prétendument privée) prolongée de l'autre côté de la ferme par une forêt (privée ?). On a été très mal accueillis par les fermiers qui nous ont barré la route, avec tracteur et barrière, limite menacé et forcé à faire demi-tour, sur fond d'aboiements de leurs nombreux chiens, insultes, etc... Il valait mieux partir, et éviter de chercher à contourner par les champs, car ils ont continué à nous surveiller et auraient été capables d'envoyer leur chiens ou bien un coup de fusil... Brefs, ces gens sont très hostiles aux randonneurs et agressifs...
- du coup, long détour (en distance, dénivelé et temps) par le Col de la Sambie (on a renoncé à couper avant compte tenu des fermiers hargneux, des zones grillagées, des pentes et de la végétation potentiellement épaisse). Chemin balisé "roulant" (ça change des buis).

Conclusion : l'itinéraire entre le Col de Bouvaret et le Rocher du Roi Groz Nez est sauvage, très "sanglier" (à cause de la végétation et des obstacles rocheux) et surtout très long. Par contre aucune fréquentation ! L'intérêt est assez limité (à part la vue sur les falaises et les sommets eux mêmes car tout le reste est en forêt).
Il vaut mieux éviter tout extra (pas de la Pierre pour nous) et trouver un autre chemin que celui de la ferme des fous furieux...


  • Horaire : 12 h
  • Dénivelé : 1800 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
07-03-2007

boucle physique mais avec le plaisir de parcourir cette belle crête u...

tcholpon

Identification

( ) bivouak.net

Social Media