Le Grand Coyer depuis Colmars (en boucle)


Le Grand Coyer depuis Colmars (en boucle)

  • Altitude départ : 1240
  • Altitude sommet : 2693
  • Dénivelé : 1550
  • Distance : 30 km
  • Temps de montée : 5h30
  • Temps de descente : 5h
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : jaune jusqu'à la cabane de Mouriès, plus rien ensuite, cairns sous le sommet et par la suite.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

C'est une longue mais magnifique rando, en partie hors sentier, dans des paysages superbes et très variés.
On peut toutefois la raccourcir en se rendant en voiture jusqu'au Pont de la Serre : route au sud de Colmars, à partir de La Chapelle, prendre un bout de la D908 puis l'embranchement qui franchit le Verdon et continue plein sud, puis chemin en lacets jusqu'au parking (barrière, 1635 m) avant le Pont de la Serre.

Quelques repères et commentaires par rapport au topo très détaillé de François Labande (ci-dessous) qui m'a servi de modèle :

- départ au sud de de Colmars, peu après la gendarmerie, à gauche du Centre de secours. Suivre le sentier qui monte derrière le Centre, et se poursuit (direction générale sud-est), en rejoignant la dernière portion du chemin, jusqu’au Pont de la Serre.
- ne pas franchir le Pont, mais continuer rive gauche du torrent de la Lance, jusqu’à la cabane de bergers de Mouriès. La dépasser et continuer un peu jusqu’au vallon qui suit (vallon de Mouriès). Là, vers 2050 m, on quitte le sentier balisé qui vire à gauche pour entrer un peu à droite (plein sud) dans ce vallon, qu’on remonte de bout en bout (plutôt par la droite – ni sentier ni cairn).
- au bout du vallon, contourner la grande pente de schistes qui le barre par la droite et rejoindre ainsi la Baisse de Mouriès (2400 m). La traverser et prendre en face le sentier à flanc et en légère montée, on rejoint ainsi la Baisse du Détroit (2472 m).
- A ce col ne pas remonter sur le petit sommet à droite mais poursuivre à peu près horizontalement, à flanc, dir. Sud-Est (trace intermittente). Au bout, traverser la brèche (à droite), puis remonter au mieux (plutôt par la droite) le grand éboulis qui descend du Grand Coyer (raide et assez pénible). Puis en haut de l’éboulis obliquer un peu vers la gauche jusqu’au sommet du Grand Coyer (plus facile).

Pour la descente, je déconseillerais en revanche l’itinéraire préconisé par F. Labande (traversée du sommet et descente facile de l’arête sud-est, mais ensuite, au col, plongée peu rassurante à gauche dans les pentes herbeuses très raides du ravin vers les lacs du Lignin). Je préconise plutôt de revenir sur ses pas jusqu’à la Baisse du Détrois, et là de prendre à droite (est) le sentier qui descend dans l’immense plateau où se nichent les lacs du Lignin (invisibles jusqu'au dernier moment !). On se rapproche ensuite de la base du Grand Coyer, à droite, que l’on contourne en se tenant un peu à distance (grand arc de cercle vers la droite, est puis sud-est). On finit ainsi par rejoindre (cairns) les deux plus grands lacs du Lignin que l’on peut contourner par la droite (sud).
- Remonter ensuite jusqu’à la croix, au-dessus en face, et de là tourner à gauche sur la crête que l’on suit (nord, puis nord-ouest) avant d'en redescendre. On rejoint ainsi le sentier (cairns) qu’il suffit de suivre et qui ramène, en passant près de la cabane de Bressenge (où on repasse rive droite) puis de la cabane des Juges, au Pont de la Serre, que l’on franchit et où on rejoint l’itinéraire de l’aller.
A lire
  • Haute Provence par François Labande. Référence : Topo n° 95 p.262 proposé par Geoffroy Rémi

Commentaires difficultés

Rando longue, avec une montée un peu pénible dans l'éboulis de blocs sous le sommet
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la D 908, soit par le nord en venant d'Allos, soit part le sud en venant d'Annot ou de Saint-André-les-Alpes.


Situation




Sortie du 24-07-2010

Une des vasques de la Lance

J'étais déjà venu il y a 5 ans, tout seul au coeur de l'hiver, à raquettes depuis Colmars jusqu'aux Lacs du Lignin (en aller-retour par l'itinéraire rive droite) : sans doute ma plus belle rando raquettes, dans ce coin que je ne connaissais pas et que je découvrais au fur et à mesure, rando fabuleuse dans une neige profonde et vierge, sans la moindre trace après le Pont de la Serre, avec retour à la frontale dans la nuit noire !
Aujourd'hui par contre, c'est plein soleil ! Un peu de monde jusque vers les (extraordinaires) vasques de la Lance, puis de moins en moins... Au fond du vallon de Mouriès, je suis tombé sur 2 bergers avec un immense troupeau de moutons, stupéfaits de me rencontrer là ("C'est la première fois que je vois quelqu'un ici depuis trois ans que j'y viens").
Arrivé au sommet du Grand Coyer, puis redescendu jusqu'au bas de l'arête sud-est, j'ai finalement renoncé à plonger dans le très raide ravin nord-est comme le conseille le topo de François Labande: trop raide, trop risqué à mon goût (un piolet m'aurait rassuré!). Donc je suis remonté vite fait au sommet et j'ai fait comme je l'indique dans mon topo à moi. J'ai eu un peu de mal à trouver les lacs du Lignin (il y a des cairns trompeurs qui shuntent les lacs et ramènent dès l'arrivée sur le plateau à l'itinéraire de retour vers le Pont de la Serre). J'ai fini par tomber dessus, mais vu l'heure déjà tardive j'ai effectué mon retour sans rencontrer personne : je suis arrivé à Colmars à 20h45... à peine plus tard qu'en janvier de ce fameux hiver 2005 ! Mais aujourd'hui il faisait encore jour : je l'ai presque regretté !

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h30
  • Dénivelé : 1550 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media