Refuge Evariste Chancel depuis la Grave

Refuge Evariste Chancel depuis la Grave

  • Altitude départ : 1420
  • Altitude sommet : 2506
  • Dénivelé : 1100
  • Distance : 10 AR km
  • Temps de montée : 2h00
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Nord
  • Balisage : Panneaux aux principales intersections
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Depuis le parking, suivre le large chemin qui longe le torrent du tabuchet avant de traverser à flanc en direction d'un large passerelle pour skieurs. On monte ensuite dans les mélèzes jusqu'à l'arrêt intermédiaire du téléphérique, puis au chalet de puy vachier inférieur dans une forêt clairsemée.
En haut de la clairière, le chemin s'enfonce dans la forêt et fait une longue traversée légèrement ascendante jusqu'à la pierre farabo (gros cailloux). Peu après on sort de la forêt, le sentier grimpe dans les myrtilliers juqu'au lac de Puy Vachier. Le refuge est en vue, il n'a d'intérêt que pour le belvédère qu'il offre sur la vallée de la Romanche et les sommets dégarnis d'en face.

Descente : retour jusqu'au lac, puis prendre le sentier (l'autoroute !!!) qui coupe l'éboulis de côte fine pour rejoindre la gare du téléphérique de Peyrou d'Amont. Depuis celle-ci plusieurs sentiers descendent en direction du Puy Vachier supérieur : soit par le sentier normal, soit par la moraine au pied du glacier de la Meije. Descente commune avec la montée ensuite.

Précautions

Ne pas oublier l'appareil photo. A éviter en pleine période touristique.


Commentaires difficultés

Sans difficulté
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

A la sortie de la Grave, prendre à droite (un peu avant le tunnel) la route qui descend en direction des tennis passer le pont et se garer au départ du sentier au niveau de l'ancien pont.


Situation




Sortie du 11-09-2010

Départ à 11h00 seulement du parking, et pour cause, je suis allé faire un tour par le lac du Pontet avant pour prendre quelques photos (et un petit détour par la route de Ventelon aussi).
Le téléphérique tourne encore au ralenti, j'avais vu sur le web que c'était le dernier week end avant la fermeture.
J'avais un peu peur de ce versant que j'imaginais comme un sombre ubac. Il n'en est rien. Il est en fait plus ensoleillé que je pensais et les clairières du départ associées au vert tendre des mélèzes en font un endroit appréciable.
En plus je suis heureux : ici c'est des vaches, pas des moutons !
Plus haut la traversée vers pierre farabo est un peu plus froide et en cette fin d'été le tapis végétal en sous bois a été bien pâturé (j'en ai le souvenir de vaste champs d'adénostyles en fleurs...). D'ailleurs à propos de pâturage, il y a une odeur qui ne trompe pas : ça sent le mouton !!!! Un chamois file sans un bruit dans la forêt, mon bâton a heurté une pierre et a du l'alerter. Zut. A la sortie de la forêt j'entends des clochettes : les moutons sont bien là, je passe rapidement sans voir le moindre patou. Sous le lac les premières teintes de l'automne sont là, les myrtilliers ont rougi, les odeurs ne sont plus les mêmes.
Le lac de puy vachier est vraiment sans intérêt pour moi, enfoncé dans son cirque rocheux, sans vie tellement il doit être froid et dégeler tard. Je monte au refuge histoire d'arrondir la dénivelée et de bénéficier de la vue. Il y a un petit promontoir derrière le refuge qui est pas mal, on a un peu plus la vue par contre les abords du refuge ne sont pas des plus propres. Jusque là je n'ai croisé que deux personnes au niveau du lac, ici on commence à sentir l'impact du tourisme. Et ça n'est que le début... Le retour sur la gare de peyrou d'amont se fait sur un large sentier taillé dans les éboulis, vu le calibre il doit y avoir du débit en été !!!
Enfin arrivé près du téléphérique c'est le bruit de l'installation et quelques promeneurs montés sans efforts (heureusement ils ne sont pas nombreux). J'aurai une mention spéciale pour le gars qui photographiait frénétiquement les quelques poissons dans la marre à moitié asséchée à côté de la gare du télé, le tout dos à la Meije...!
Pour la descente j'ai trouvé un petit sentier qui partait à l'écart... je me suis rapidement rendu compte que c'était une trace toute neuve taillée à coup de pioche pour faire une piste de vtt... comme si il était nécessaire d'amocher encore un peu plus le coin. Au passage ça m'a bien fait marrer de voir ladite piste complètement dézinguée par les vaches plus bas...
Dans l'ensemble c'est malgré tout une belle boucle qui permet d'aller au plus près de la Meije toute étincellante de neige fraîche.

photos lac du pontet : http://montagne.a.vaches.free.fr/Rando/Ecrins/pontet/pontet.html

photos ref. chancel : http://montagne.a.vaches.free.fr/Rando/Ecrins/vachier/vachier.html


  • Horaire : 2h00
  • Dénivelé : 1100 m
  • Participants : Quelques personnes en haut, grande solitude en bas.

Identification

( ) bivouak.net

Social Media