Pierre-sur-Haute en boucle par son versant
ouest

Pierre-sur-Haute en boucle par son versant
ouest

  • Altitude départ : 887
  • Altitude sommet : 1634
  • Dénivelé : 725
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 1h35
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : intermittent et changeant donc inutilisable, sauf dans la dernière partie de la montée (balisage rouge, v. topo)
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Grimper à Pierre-sur-Haute par son versant ouest (le plus raide, mais pas le plus fréquenté) est un vrai plaisir. Ou plutôt une succession de petits plaisirs variés, avec ses superbes chemins parfois dallés au plus profond de la forêt, ses nombreux ruisseaux souvent franchis à gué, ses sources et ses fontaines, ses belles fermes (ou burons) en pierre, etc.

Du pont (887m), suivre brièvement la D255, direction Col de Chansert, rive gauche du ruisseau de la Vertolaye. Franchir ce ruisseau au pont suivant à gauche (panneau « Les Bachassières/ Les Chambres »), et prendre aussitôt à droite (rive droite du torrent) : on longe des bassins d’élevage de truites, puis la route s’arrête à une ferme habitée, que l’on traverse. Prendre alors sur la droite (sud-est) le sentier herbeux d’abord peu marqué ; il se transforme bientôt en voie dallée qui monte d’abord assez raide en forêt. A la petite ferme suivante (la Borie, 1035m), continuer à monter en face, toujours sud-est. Plus haut, on passe à nouveau devant deux belles maisons en pierre avant de buter sur une fin de route (virage) : poursuivre la montée toujours dans la même direction (panneau : « refuge du Col du Béal »), passer entre plusieurs maisons, puis laisser le chemin qui continue à l'horizontale (panneau) pour monter à gauche sur le très beau chemin dallé (non fléché). Vers 1190m, on débouche à une clairière avec 2 maisons ("Les Granges") et un ruisselet qu’on franchit. Au croisement de chemins suivant, guère plus haut, obliquer franchement à gauche sur le large chemin forestier (variante GR3) qui monte, direction du « Col du Béal » (panneau). Après 2-3 minutes, il y a à droite, en épingle, le départ d'une voie interdite aux véhicules à moteur (panneau). Une douzaine de mètres plus loin, repérer toujours à droite une autre trace, moins nette, dans les herbes et les genêts, balisée (artisanalement...) en rouge fluo : c’est là qu’il faut monter (env. 1235m, direction est, non indiquée sur IGN). Dès lors, il suffit de suivre obstinément ce balisage rouge sur les troncs d’arbre et les pierres. Le chemin monte souvent très raide dans la forêt, dont il ne sort que vers 1400m (hêtraie, puis vague sentier légèrement en creux, plutôt sud-est, dans les bruyères - pas toujours évident). Il sort à gauche du beau petit buron de Reclavet (1480m, source, superbe vue plongeante sur le Livradois-Forez), devenu depuis peu... « Ermitage Notre Dame des Anges » ! À partir de là, un large chemin empierré monte en lacets jusqu’à Pierre-sur-Haute (1610m à l’entrée de la base militaire) ; mais on peut aussi couper droit dans les bruyères dès que les radars sont en vue !

La descente emprunte d’abord la voie pédestre (GR3) du Col du Béal (nord-ouest, grand poteaux en bois), et ce jusqu’au Col de la Chamboîte (panneau, 1487m). Là, virer à gauche, traverser la route et continuer sur le sentier bien tracé qui descend plein ouest, puis pénètre en forêt. Il passe au-dessus d’un petit étang (1330m), puis aboutit à une intersection de chemins (panneau marqué 1285m) : prendre à droite (variante GR3) la direction « Col du Béal », et au premier grand virage à droite, quitter ce chemin du Col pour continuer en face dans la forêt (voie interdite à la circulation, 4 marques "x" !). On arrive bientôt à une clairière devant une maison dont le portail comporte un superbe phallus vertical en guise de poteau gauche. Continuer néanmoins tout droit dans les herbes le long de la clôture, et au bout prendre à droite le chemin qui descend dans la forêt. D'abord bien marqué, mais pas entretenu car pas (ou peu) fréquenté, il disparaît parfois dans les hautes herbes (mais réapparaît toujours un peu plus loin !) puis devient chaotique et pierreux. Garder toujours la même direction (nord-ouest) en descente. Plus bas, à un carrefour, continuer à descendre (à gauche). Puis laisser des ruines à gauche et poursuivre jusqu’au ruisseau de la Couarde qu’on traverse à gué et qu’on longe ensuite rive droite, avant de traverser encore un autre ruisseau, celui des Roches Brunes. Le chemin remonte alors un peu, puis au croisement suivant (vers 1070m), poursuivre dans la même direction sur le chemin horizontal (sud-ouest) jusqu’au croisement du « Goth de la montagne » (panneau, 1060m). Là, descendre franchement à gauche (non fléché, sud-ouest, non indiqué sur IGN). Un peu plus bas, à un autre croisement, continuer à descendre dans la même direction après un léger crochet à gauche. On suit un ruisseau rive gauche, avant d'en franchir encore un petit dernier, et on rejoint ainsi le point de départ (maisons, pont).

Précautions

aucune en particulier.


Commentaires difficultés

Quelques passages assez raides en forêt. Peut aussi se faire en hiver, à raquettes...
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la route D906 (entre Thiers et Ambert) : prendre à Vertolaye la D268 puis la D40 jusqu'à Saint-Pierre-la-Bourlhonne. De Saint-Pierre descendre par la D66 vers le sud (dir. Job, Col de Chansert) jusqu'au pont sur la Vertolaye (carrefour D66-D255) où on se gare. Autre accès possible depuis la Loire (42) via Chalmazel et le Col du Béal, et de là à Saint-Pierre.


Situation




Sortie du 11-07-2010

Départ sur le goudron

Bon ça y est, je viens de la refaire ma rando, mais c'était pour la bonne cause, à savoir : préciser quelques petits points de mon topo (que j'ai réajustés) et prendre quelques photos.
Pour le reste, RAS (rando toujours aussi agréable), sauf que cette fois j'avais oublié mes bâtons et que j'ai donc mis beaucoup moins de temps en particulier à la montée ! J'en conclus que, en particulier sur les parties un peu raides (je ne parle pas des passages rocheux où il faut mettre les mains, et où les bâtons sont à mettre dans le sac), la marche avec bâtons ralentit énormément. Certes rien en dit qu'il faut marcher à toute pompe, mais je viens sans doute de découvrir naïvement ce que tout le monde sait depuis longtemps ?

Photos de la sortie


  • Horaire : 1h35
  • Dénivelé : 725 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
24-05-2010

Un petit régal... La forêt et, au-dessus, la petite altitude ont tem...

Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media