Sentier Cathare de Port-la-Nouvelle à Foix


Sentier Cathare de Port-la-Nouvelle à Foix

  • Altitude départ : 1
  • Altitude sommet : 2365
  • Dénivelé : 7100
  • Distance : 247 km
  • Temps de montée : 11 jours
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Aude : Bleu et jaune Ariège : Rouge et blanc
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Première étape :

Depuis le temps que je l'attends, je réalise enfin cette randonnée. L'arrivée en train à Port-la-Nouvelle me met dans l'ambiance, car la ligne passe au beau milieu des étangs... le décor est planté.

A la descente du train, je cherche rapidement le marquage qui s'avèrera extrêmement bien fait sur l'ensemble du parcours. Je m'éloigne de la ville et des voitures pour prendre un peu d'altitude, apprécier le paysage et retrouver ces ambiances de garrigue sèche que j'ai connu quand j'habitais dans le sud de la France. Au loin, j'aperçois la ferme éolienne dites « des Corbières maritimes » que je rejoins sans peine. Le soleil est pour l'heure accompagné d'une légère brise rendant la marche agréable.

Après les éoliennes, j'arrive en bordure du plateau calcaire qui me propose de belles vues sur les lagunes. Je descends, longe les vignes, passe sous l'autoroute et arrive à Roquefort-des-Corbières. Je me recharge en eau, passe près de l'église, et monte sur le plateau adossé au village pour rejoindre les trois anciens moulins à vent pour profiter des vues et y casser la croûte.

Je reprends la marche et rattrape le sentier. Je longe quelques vignes, comme se sera souvent le cas en cette première partie de rando, et commence à grimper sur le Crès (causse ?) de Ginestelle. Dans les vignes de la combe de la Clotte , je cherche quelques minutes les bornes militaires romaines et profite d'une petite pause lecture à l'ombre d'un petit maset. Je rejoins ensuite le Crest : il s'agit d'un vaste plateau aride me semblant interminable. Je rationne l'eau, passe la route et empreinte l'accès d'une autre ferme éolienne. Je bifurque avant pour rejoindre la bordure du plateau qui m'offre de très belles vues sur les Corbières. Je descends et rejoins la ferme de la Mandourelle pour chercher de l'eau. Cette ferme, produit des huiles essentielles de plantes aromatiques (la seule de la région).

Fatigué par cette journée au soleil, je me trouve un coin dans la combe de la Binasse (à une heure de Durban-Corbière) pour installer mon premier bivouac.

Deuxième étape :
sur www.envirando.free.fr
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Étapes parfois longues et très exposées au soleil méditerranéen
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès direct en train de Port-la-Nouvelle


Situation




Sortie du 28-07-2009

Quribus



Après deux annulations, c'est au bout de la troisième tentatives que j'arrive enfin à réaliser cette rando.
Si les châteaux dit "cathares" sont tous facilement accessibles en voiture, l'objectif de cette rando est plutôt une immersion dans ce que pouvait être le paysage des cathares eux-mêmes.

C'est de ce point de vue une pérégrination entre des milieux très changeants de la méditerranée et son climat estival aride aux piémonts pyrénéens aux influences climatiques plus montagnardes. La végétation se modifiant de pas en pas, les ambiances changent de jour en jour.


  • Horaire : 11 jours
  • Dénivelé : 7100 m
  • Participants : Jean-Michel
    steven calisti

Identification

( ) bivouak.net

Social Media