Topo : Pas des Parjis Clos par le pierrier et la falaise sud depuis la Jarjatte et le GR94

Parjis Clos : vue de l'itinéraire en face sud

Données techniques

  • Altitude départ : 1510
  • Altitude sommet : 1800
  • Dénivelé : 300
  • Distance : 1 km
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 45min
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Le vieux sentier figure encore sur IGN. Aucun balisage sur le terrain.
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Sortir de la N75 à Lus la Croix Haute. Suivre la D505 jusqu'au village de la Jarjatte. Suivre "station de ski" et continuer jusqu'au bout de la route goudronnée. La piste se remonte en voiture jusqu'au sommet du plus haut remonte-pente.

Itinéraire

Description

Depuis le pylône sommital du remonte-pente, suivre en direction du nord la large piste de bulldozer qui traverse le torrent et se dirige vers la muraille de la falaise sud des Parjis Clos.

Peu de temps après, la piste prend un large virage vers l'est en direction du Col des Aiguilles. Environ 100 mètres après le virage, repérer sur la gauche une zone peu pentue (mais un peu envahie de broussailles). A cet endroit, couper tout droit à flanc de pente (on sort rapidement du bois et on remonte un peu dans un pierrier pas trop antipathique) pour finir par croiser un "zig" du vieux sentier.

(désolé pour cette méthode bourrin : je n'ai pas trouvé l'embranchement)

Suivre jusqu'au bout le sentier (un peu envahi par la végétation) en faisant attention de ne pas rater les "zags" lorsqu'il arrive en lisière du pierrier. On se retrouve alors face au pierrier qu'on traverse logiquement en diagonale légèrement ascendante, en direction de la zone des Parjis Clos (bien reconnaissable à l'allure de la falaise, plus "gradinée" et entrecoupée d'herbe).

Si on se laisse entrainer tout droit à travers la falaise, on tombe assez vite sur une impasse : un gros couloir très encaissé croise notre route et s'avère très difficile à franchir. De l'autre côté du gouffre, un petit arbre (que l'on avait en point de mire depuis la traversée du pierrier) nargue le randonneur qui découvre subitement l'impossibilité de le rejoindre.

A cet endroit, il est éventuellement possible de partir tout droit vers le haut dans des escarpements rocheux raides mais (à vue de nez) franchissables. Mais la roche est particulièrement pourrie et fissurée à cet endroit...

Demi-tour et retour en haut du pierrier, au pied de la falaise : là, une observation un peu plus attentive révèle la présence d'une vire herbeuse étroite et un peu raide, qui part en diagonale vers la droite. C'est la solution. Après une traversée un peu exposée, on aboutit dans une zone tranquille qui permet de rejoindre le col herbeux qui débouche sur l'alpage de Vachères.
Creative Commons licence

Précautions

Bonne chaussures pour traverser et descendre le pierrier (inconfortable). La traversée de la falaise n'est pas très difficile mais comporte quelques passages un peu raides et exposés.

Difficultés

Au départ il y a un très vieux sentier presque effacé. Ensuite c'est "à l'instinct".

Sorties associées

Date Titre Auteur
08-11-2007 Ceux (sans doute fort nombreux) qui passent comme moi le plus clair de... Avatar de anonymous Pierre Baldensperger

Identification

Social Media