Monte Cinto en boucle versant sud (Niolo)


Monte Cinto en boucle versant sud (Niolo)

  • Altitude départ : 1080
  • Altitude sommet : 2706
  • Dénivelé : 1650
  • Distance : 17 km
  • Temps de montée : 5h30
  • Temps de descente : 5h00
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Nombreux cairns jusqu'au sommet. Points rouges dans la descente vers la Pointe des Eboulis, jusqu'au sentier venant du versant Asco). Après, toujours plein de cairns...
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du camping, suivre à pied (nord-ouest) la longue et large piste, autrefois carrossable, qui mène vers la bergerie de Petra Pinzuta. De là, continuer dans la même direction (ou en faisant un crochet par le sentier nature qui monte plein nord à la bergerie de Cesta) jusqu'au refuge de l'Erco. Du refuge, une sente bien visible au départ (nord puis nord-ouest) s'élève sur les premières pentes encore un peu herbeuses du Cinto. Puis elles se font plus raides, et la caillasse remplace progressivement la (maigre) végétation. La trace disparait totalement, mais de très nombreux cairns indiquent la voie à suivre. La dernière heure d'ascension se déroule dans un fascinant (quand on aime !) décor totalement minéral, un impressionnant chaos de blocs, de barres et d'arêtes rocheuses qu'il faut souvent franchir en s'aidant des mains. La récompense - panorama grandiose sur les sommets de Haute-Corse et la mer - est au bout de l'effort.
Pour la descente, suivre sous la crête sud-ouest le balisage (gros points rouges) qui mène sans grosse difficulté (descente puis remontée) vers la Pointe des Eboulis, bien visible sur la droite. On croise (collet) le sentier qui remonte du versant Nord (côté Asco), et on laisse alors le balisage rouge pour plonger (cairns) sur le sympathique petit Lac du Cinto, bien visible en contrebas. Du lac, passer le verrou au fond à gauche, et suivre attentivement rive droite (puis gauche) du ruisseau de l'Erco le sentier toujours bien cairné. Il mène (direction Est - c'est quand même assez long !) au refuge de l'Erco, où on retrouve l'itinéraire de montée (c'est encore assez long jusqu'au camping...).
Il me parait préférable d'effectuer la boucle dans ce sens : la grimpette directe dans les rochers jusqu'au sommet est plus sympa que la remontée du long pierrier au-dessus du lac, et la descente de ce même pierrier en plongée sur le lac (qui sait se faire attendre...) est un autre petit plaisir.

Précautions

La course est longue : partir tôt, et se ménager au début (inutile de courir...). Bien penser à refaire le plein d'eau au refuge (point d'eau aménagé). Prudence minimale lors de l'ascension dans les blocs, et la redescente vers le lac.


Commentaires difficultés

Très belle mais longue course qui demande de l'endurance. Itinéraire chaotique sous le sommet, il faut suivre attentivement une ligne de cairns. La dernière heure d'ascension demande de mettre les mains. Dans la descente sur le lac, attention aux chutes de pierres. Ceux qui craignent la longueur de la course pourront passer la nuit au refuge.
5.0/5 (1 vote)

Topo créé le :

Accès par la D 84 reliant Porto à Corte. Se rendre à Calacuccia, et de là à Lozzi tout proche, où on continue à monter jusqu'au camping. Laisser la voiture au parking.


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 27-08-2007

Le refuge au pied du Cinto

Fin août, les touristes et les randonneurs se raréfient un peu : c'est le bon moment pour aller grimper sur le Cinto. Départ à 6 h. encore à la frontale, un superbe lever de soleil et une journée idéale. Je suis seul, mais je vais croiser deux-trois fois deux groupes de 2 et 5 randonneurs qui font le circuit dans le même sens que moi. Le groupe de 2 abandonne à mi-pente (le plus âgé est visiblement épuisé) ; l'autre va me suivre à petite distance jusqu'au sommet (les gros malins : le jeu de piste, c'est pour moi !). Sous le sommet, une des filles fait sa crise : "c'est tout minéral, c'est lunaire, c'est nul ! J'aurais jamais dû venir !"). Au sommet, je les laisse "gentiment" passer devant : à eux de faire le boulot ! On se retrouve au bord du lac, les pieds dans l'eau ("ouââââh!!!"). Après le verrou du lac, ayant laissé partir mes "guides" ("A partir de maintenant, c'est du gâteau", me dis-je), je me suis aussitôt trompé de sentier (trop à gauche dans la pente, j'ai failli remonter au Cinto par une autre voie !?!) ; me rendant compte de mon erreur, je suis redescendu vers le torrent en coupant droit à travers un épouvantable "maquis" (heureusement ça n'a pas trop duré). Au refuge, je rencontre deux jeunes qui n'ont cessé d'errer tout le jour dans la montagne sans jamais atteindre le sommet (" On l'a fait, hein? Tu diras bien qu'on l'a fait !!!")... Mais tout finit par arriver, même le camping de Lozzi et... MA voiture ("ouââââhh!!!"). Eh, j'ai fait le tour du cadran ! Rude journée mais belle aventure !

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h30
  • Dénivelé : 1650 m

© 2018 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media