Mont Granier par le Pas de la Porte

Mont Granier par le Pas de la Porte

  • Altitude départ : 840
  • Altitude sommet : 1933
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 15mn
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : Jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Laisser la voiture en contrebas et prendre le petit chemin qui coupe en de nombreux points la piste, non sans l’avoir suivie dans une grande traversée de 600m vers le sud (à gauche) peu après le départ.
Ensuite, le petit chemin serpente agréablement puis, comme à l’entraînement, de plus en plus raide, pour attaquer beaucoup plus haut un couloir de pierrier (1450 m). On ne suivra pas ce passage casse-pattes longtemps, sitôt fait 50 mètres il faut bifurquer à gauche pour retourner un peu sous les pins sur un bon sentier. On finit par buter contre la falaise que l’on contourne par la gauche et on arrive ainsi au pas de la porte (1650 m).
Sur le plateau, monter plein sud puis traverser rapidement une deuxième barre à droite. On aboutit au plateau supérieur rempli de pins rabougris et de glacières profondes. Le sommet est tout au fond au nord ouest du plateau. Le chemin passe devant le décollage.

Itinéraire vol

Décollages : Facette Nord Est : une seule option raisonnable. Quand le chemin arrive en bordure de face nord, compter un premier entonnoir puis un deuxième parfaitement impropres au vol. Plus loin, toujours sur le chemin, traverser une pente plus accueillante, continuer encore, traverser alors un nouvel entonnoir assez vaste pour déplier et décoller (non loin du point coté 1846m). Il convient de ne s’y lancer qu’avec une bonne brise de face. Attention aux thermiques qui peuvent être violents. D3 Une autre solution consiste à décoller en face est, uniquement par vents faibles, il faut de la marge car la finesse requise pour passer le plateau est importante (4.3 sans marge de sécurité). En ce cas D2 En Ouest, donc en fin d'après midi, il existe aussi un court décollage entre le sommet et le bec à l’extrême nord du plateau. D3 Pas d’autre possibilité. Vol : Du gaz, du gaz ! Attéro :Sur le plateau intermédiaire à Bellecombe (716m), ou tout en bas à Chapareillan (270m). De toute manière, il faut remonter en stop à la caisse perdue au milieu d'une épaisse forêt.

Précautions

Une petite flamme de poche est la bienvenue sur ce sommet aux décollages techniques.


Commentaires difficultés

Décollages techniques et aériens, débutants vivement déconseillés. Attention aux thermiques qui sont vite forts. (Sauf en Est, en image avec cette [url=http://vimeo.com/51770150]vidéo[/url])
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Chaparreillan > direction col du Granier Parking a coté d'une cabane forestiere à 840 m d'altitude


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 5.107
  • Dénivelé - : 1163
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 24 kB
  • Description : Trace par le pas de la Porte (la fin au dessus du point de décollage est faite d'après la carte, le reste sur le terrain)
  • Téléchargement


Sortie du 11-09-2010

L'atmosphère est calme, rien ne bouge. Ici et là oscillent lentement quelques grandes herbes, ou alors une feuille isolée tout au bout d'une branche dodeline lentement. Cette quiétude n'est pas pour me déplaire, c'est qu'il ne faut pas trop de vent pour ce sommet, ou alors parfaitement orienté. Le cheminement dans la forêt est monotone, propice à la rêverie... refaire le monde est l'une de mes occupations favorites pendant que passent les virages...

Je ne croiserai personne, si l'on excepte une jeune fille fort matinale qui redescend du sommet alors que je double le pas de la Porte, elle me fait simplement remarquer que j'ai une feuille sur la tête ??? Effectivement j'en ai une !!! Boah, tant que ce n'est pas un petit vélo dans la tête, ce n'est pas bien grave.

Au sommet la sérénité perdure, rien, pas d'air, alors retour au décollage Nord-Est. Une brise insignifiante mais bien orientée me conforte dans mon choix, le décollage sera ici. Après avoir étalé tout le Saint-frusquin, démêlé les suspentes et enfilé la sellette string, il ne reste plus qu'a attendre une bouffe. Sans être extrême, ce décollage n'en est pas moins court et encombré de pins. Alors je m'assois et attends mon heure. C'est à ce moment que le paysage à pris toute sa dimension. Sous ce soleil de septembre les détails apparaissent avec une acuité singulière. Devant moi le mastard de glace prend toute la place, il est majestueux, souverain dans la douceur du matin. Exactement dans l'axe du décollage, et dans l'alignement de la vallée de l'Isère. Des immenses pans de glaces plongent vers les entrailles de la terre. Mais qu'est ce que c'est beau !

Et puis la brise à repris par vagues bouffées, la pression est montée doucement, jusqu'à ce que je juge opportun de prendre mon élan... rien n'est venu troubler la course d'envol. Le rideau de pins rabougris, heureusement échancré devant le décollage, s'est ouvert à mon passage. Il s'en est suivi 15 minutes d'une douceur incomparable, jusqu'à Chapareillan où un champ fraichement fauché m'a accueilli, toujours dans une atmosphère apaisée.

Dans la voiture qui m'a remonté au col du Granier je n'ai pas manqué de montrer aux touristes le Mont-Blanc, toujours aussi éclatant. Et en redescendant, alors que je cherchais une station de radio, la première qui me tombe sous la main est MT_BLANC... je me de demande si c'est pas un appel du pied !

Ps: Au décollage j'aurais pu entendre Mother Allegra, cet OVNI musical dans le dernier album de Ghinzu, trop beau !


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1100 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 1850 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
04-10-2009

J'ai passé toute mon enfance sous cette paroie mysthique et je n'y é...

Renaud B
19-05-2007

Je ne suis jamais monté par là, c’est toujours très amusant de su...

4 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media