Mont Turia par la face Nord (3550m).

Mont Turia par la face Nord (3550m).

  • Altitude départ : 2350
  • Altitude sommet : 3646
  • Dénivelé : 900
  • Temps de montée : de 4h à 5h
  • Orientation : Nord
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Deux solutions:

La bonne: du Grand Col, descendre par un couloir plein Sud, longer la face que l'on remonte dès que l'on entre dans la grand couloir.

La mauvaise : du Grand Col, remonter le glacier plein sud qui permet de rejoindre le Pourri, contourner deux grandes crevasses et, une fois vers l'arête en haut de la pente, prendre un petit couloir assez raide qui amène en haut de la face Nord.

Hébergement : une cabane (en fait deux) au Grand Col pouvant servir d'abris sommaire pour une nuit. Des vieilles couvertures, un peu de vaisselle et une bouteille de gaz sans détendeur et a priori vide (mais on n'a pas vérifié).
A lire
  • Pentes raides et couloirs des Alpes françaises par Jean-Pierre Bonfort. Référence : Topo 35 page 70. proposé par Luc

Précautions

Matériel de pente raide classique (piolet, crampons, cordes, baudrier, broches, ARVA...).


Commentaires difficultés

La différence dans le dénivelé s'explique par la remontée au grand Col après la course, D+ si l'on reste à droite en montant et TD- si l'on passe à gauche du cavalier (toujours en montant).
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la route des Arcs puis des remontées mécaniques (jusque vers le 21 avril) ou par une piste menant sous le grand Col


Situation




Sortie du 16-05-2004

Un vieux rève ce Mont Turia, enfin realisé! On y trouve en gros 800 m de face entre 40 et un bon 45 °.
Je le guettais depuis le début de la saison 2004. Après cet épisode de mauvais temps début Mai, le Turia se blanchit enfin. Mais la glace n'est pas loin. Les conditions actuelles sont bonnes mais pas optimales: il faut rester prudent et jongler avec la glace. Le haut est largement barré par une grosse plaque de glace, transparente comme du verre. Nous sommes descendu sur la gauche, la glace n'etait pas loin, sous 20 à 30 cm de poudre mais nous l'avons juste senti une fois sur le haut, en fin de virage. Ensuite, 200 m plus bas, plus aucun problème. Dans l'ensemble, on a envoyé du gros! L'exposition, bien réelle, ne se fait pas trop sentir.
Cette face nord est un MUST du ski-alpinisme ! A condition de la descendre sur la gauche en ce moment et de veiller à la glace pas bien loin, on y trouve de bonnes conditions de neige. Il faudrait une autre chute de neige pour que cela devienne excellent. Plus tard dans la saison, la face chauffe et gaffe aux pierres. L'endroit est totalement infréquentable pendant l'été dès qu'il fait chaud.
A noter:
- on a fait 2000 m de nénivelé comme suit: départ des Arcs 2000 à 4h30(au niveau de la station), montée au Grand Col, col des Roches, Mont Turia (9h30). Descente du Turia rive gauche puis de la combe jusqu'à la cote 2450 m (10h30). Remontée sur le Grand Col (pente de gauche, 12h) et descente aux Arcs 2000 (12h30).
- on a pris le risque de ne pas remonter la face du mont Turia pour gagner en dénivellé. Rappel: nous sommes partis de la station des Arcs 2000, on voulait etre frais pour la descente.
- la nuit aux cabanes du Grand Col aurait été très spartiate: elles sont actuellement pleines de neige à l'intérieur ! Mauvais plan. Je ne regrette pas d'etre partit des Arcs à postériori.
- ne pas remonter trop tard au grand Col: neige pourrie.
- je quoterais la face 5.1 E2 et non pas 5.2 comme sur le topo.

Commentaires

FMJ
18-10-2004 10:08:28

J'ai fait cette face en solo cet hiver (04/2004) en partant de la Gurraz et en faisant un petit arrêt au refuge de Turia (super confortable). Mais seulement avec des skis d'approche .... Je suis passé par le couloir de gauche (en regardant la face, ce qui correspond au tracé en pointillé sur la photo de la course 265). La photo est trompeuse car on a l'inpression que vers le haut du couloir, la pente s'adoucit. Que nenni, on ne voit pas bien la fin du bas. J'ai été même un peu supris par la raideur qui doit être un bon 50° sur 100m (en fait avec la fonte du glacier c'est désormais une sorte de rampe qui s'incurve sur la gauche en suivant le contrefort rocheux), intégralement en glace noire et incrustée de pierrailles. Les pointes de mes piolets s'en souviennent encore. J'ai essayé de faire le crête ves le Mont Pourrit mais je me suis arrêté à mi-distance du fait d'un brouillard de plus en plus dense et des conditions de mixte qui ne me disaient trop rien. D'ailleurs, avec le jour blanc, j'ai un peu galéré pour redescendre par le Grand Col. En considérant cette glace omni-présente dans le haut et les deux barres rocheuses qui se trouvent en dessous, je confirme les mises en garde de Philippe Feautrier (course 890). Il faut impérativement monter par le couloir pour s'assurer des conditions, surtout pour la partie gauche de ce couloir. Autrement, la course en superbe avec une vue géniale et permanente sur le massif du Mont Blanc.


  • Horaire : 5h + 4h
  • Dénivelé : 2000 m
  • Altitude chaussage : 2100 m
  • Altitude déchaussage : 2100 m
  • Risque avalanche : 2/5
  • Participants :
    Yann PASSAYS

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-04-2002

Un grand merci aux pisteurs et service des remontées mécaniques des...

Pierre Bernard

Identification

( ) bivouak.net

Social Media