Mont Pécloz en boucle par les crêtes et
pointes Fougère Chamosseran Armenaz

Mont Pécloz en boucle par les crêtes et
pointes Fougère Chamosseran Armenaz

  • Altitude départ : 1000
  • Altitude sommet : 2197
  • Dénivelé : 1500
  • Distance : 15 km
  • Temps de montée : 4h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, remonter le vallon de Bellevaux par la route quelques dizaines de mètres, traverser le torrent par un petit pont et prendre le bon chemin qui monte vers le Col de la Fougère. Il est tracé sur la carte IGN.
Au Col de la Fougère, admirer la ligne de crête au sud qui passe par Le Mont Fougère, Chamosseran, Armenaz et Pecloz : le trajet à suivre est clair ! Il n'y a qu'à suivre le petit chemin (par endroit très exposé) sur le fil de la crête jusqu'à Armenaz. Les petits passages d'escalade sont de niveau II et peuvent même rassurer car on pose enfin les mains sur quelque chose de solide!
Du sommet de l'Armenaz, on retrouve un chemin (R3 pour la remontée au Pecloz) plus facile et parcouru qui mène au Pecloz en passant par le col de l'Armenaz.
Du sommet du Pecloz, descendre par l'arête Ouest (R3 - quelques passages de désescalade en II) jusqu'à la route : attention dans le bas, il existe de nouvelles routes carrossables non tracées sur la carte...l'une d'elles descend sur 400m puis s'arrête au beau milieu des bois! Dès lors, il faut y aller à l'instinct : au premier croisement d'un large chemin, on a le choix gauche ou droite; prendre à droite. Au second croisement d'une très bonne route carrossable, prendre à gauche puis ne pas prendre à droite une route carrossable qui serait tentante. Plus bas, laisser à gauche une route carrossable qui mène à l'abbaye de Bellevaux (panneau). On finit par arriver sur la route de l'abbaye qui se jette un peu plus bas dans la route du vallon de Bellevaux.
Remonter cette route sur 2,5 km jusqu'au parking.

Précautions

cet itinéraire est vraiment très impressionnant : l'exposition est grande sur plusieurs centaines de mètres et même maximale sur quelques mètres. Il faut avoir le pied véritablement alpin et ne pas être sensible au vertige. A éviter absolument : temps pluvieux ou humide ou venté.


Commentaires difficultés

Cette rando est difficile à classer car le niveau technique demandé est plutôt R3 mais l'exposition est grande et certains passages demandent une très grande concentration : toute chute serait fatale. En effet, la crête n'est pas très technique mais les pentes herbeuses de part et d'autre de la crête sont parfois à 50° avec des falaises plus bas et il serait absolument impossible de contenir une glissade. A titre indicatif, la montée à l'Arcalod m'a paru beaucoup moins dangeureuse et elle est cotée R3 à cause de nombreuses petits passages d'escalade faciles (II) et pas trop exposés.

Commentaires

Antoine Salvi
26-08-2009 19:57:04

Oui le parcours de ces arêtes aériennes situe le randonneur très expérimenté, et surtout pas sujet au vertige, dans une ambiance extraordinaire ... J'ai pu les parcourir avec une danse magnifique de chamois qui au devant de moi. Voir sur le site Bauges no 36 http://antoine.salvi.free.fr/bauges/ag7.jpg

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par le village d'Ecole, dans le coeur du massif des Bauges, puis par la vallée de Bellevaux jusqu'au parking vers 1000m.


Parcours



  • Nb points : 295
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 15.542
  • Dénivelé - : 2226
  • Dénivelé + : 2284
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Sortie du 01-05-2011

L'arte ouest du pcloz

Nous sommes partis à 9h du parking à 860m. Objectif du jour : se faire une très grosse bavante! On rejoint le plus rapidement possible le sentier qui monte au pécloz par l'arête ouest.

La partie dans les bois se monte toute seule, le sentier est très agréable. Dès que l'on débouche, la pente augmente d'un coup et ça durera jusqu'à la crête finale. 2 chamois nous regardent en train de franchir les quelques petits passages qui nécessitent les mains. Sur le sommet, le sol n'a pas encore fini de dégeler, mais pas de neige sur le passage.

Dans la descente, on croise pas mal de monde qui rejoint le pécloz par la voie normale. Petit passage de désescalade un peu délicat car ça glisse un peu. Après un petit coup d'œil sur les fameux rails, on repart cette fois dans un sentier un peu boueux pour l'armenaz, avec une dizaine de marcheurs au sommet.

On attaque ensuite l'arête en direction de la pointe de la fougère. Techniquement, on n'a pas trouvé de grande difficulté, malgré le fait que nous soyons passés dans le sens descendant. Seuls 3 ou 4 passages demandent de regarder plus ses pieds que le paysage.

On poursuit ensuite vers le col de la fougère. De l'arête, on s'est fixé le sommet du grand roc pour la pause de midi (à 14h...). Le passage des barres ne pose pas trop de soucis, mais sans la corde au niveau de la première ça serait sûrement plus dur. Ensuite, gros soucis dans le pré : la trace que l'on suivait disparait au-dessus des barres et on ne sait pas par où passer. On finira par remonter plein sud pour déboucher directement au sommet. En plus d'être dur c'est extrêmement exposé (pente herbeuse importante, sans sente, barre rocheuse dessous...). Ça n'était en tout cas pas du R2.

La pause casse-croûte est gâchée par un gros nuage, et on ne s'éternisera donc pas. On repart ensuite sur la crête au milieu des narcisses qui foisonnent! Descente sur le col du haut du four agrémentée pour ma part par une belle gamelle sur les pierres humides, juste au moment où on rattrapait un randonneur qui nous conseillait justement de bien faire attention!

Arrivés au col, on regarde la carte : 650m jusqu'à la pointe chaurionde. Je me sens encore pas trop mal, benjamin un peu moins. C'est lui qui lâche le morceau, et nous attaquons la dernière bosse du jour. Jusqu'au col intermédiaire, ça va. Pour la suite, chaque pas est un peu plus dur que le précédent, et l'arrivée au sommet est une vraie délivrance!

La magnifique vue redonne quelques forces pour la descente, pour laquelle nous avons filé plein sud sans descendre sur orgeval. Contrairement à ce qu'indique la carte, le sentier fait des lacets dans sa partie basse, donc pente pas trop excessive. Les derniers kilomètres sur la route sont bien longs, mais ça sent la fin!

Au final, objectif atteint : 2500m de dénivelé, 25 km! La forme était bien là!

Photos de la sortie


  • Horaire : 10h30
  • Dénivelé : 2500 m
  • Participants : Benjamin

Autres sorties

Date Titre Auteur
16-11-2012

Quand on aime, on ne compte pas. J'ai refait cette boucle par un te...

5 yougs
23-05-2011

Du Mt Fougère à l'Armenaz...je laisse le Pécloz pour un circuit à...

14 Véronique
14-10-2010

Crachin en montant au col de Frêne, c'était pas gagn&e...

6 yougs
23-08-2009

Traversée effectuée sous le soleil, en bonnes conditions. Certians...

choms

Identification

( ) bivouak.net

Social Media