Roc de Garnesier depuis la Jarjatte, face
ouest et arête nord

Roc de Garnesier depuis la Jarjatte, face
ouest et arête nord

  • Altitude départ : 1200
  • Altitude sommet : 2383
  • Dénivelé : 1183
  • Temps de montée : 4
  • Temps de descente : 3
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Pas de balisage
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

APPROCHE JUSQU'AU COL DE CORPS
Du parking, suivre l'itinéraire du col des Aiguilles. Le GR démarre immédiatement à droite du tire-fesse. Rejoindre l'arrivée du 4ème téléski (1510 m).
De ce point laisser l'itinéraire du col (qui traverse le torrent à gauche) et repérer à droite de la remontée mécanique une route forestière qui rentre dans la forêt. Cette piste presque horizontale passe sous les immenses pierriers du Roc. La suivre jusqu'à son terme lorsqu'elle vient mourir dans le ravin de la Plainie (du nom local du Roc de Garnesier : Tête de la Plainie).
Traverser le ravin (en hiver, par neige abondante, il offre une très belle descente hors trace vers la Jarjatte) et suivre le raide sentier qui après une grande traversée à droite rejoint la croupe qui sépare le ravin de la Plainie de celui de Corps. Remonter cette croupe sur une grosse centaine de mètres avant de prendre pied dans le vallon qui mène sans difficulté jusqu'au col (ce vallon est un coin à loups...).

ASCENSION
Du col (2105) monter vers l'arête sud. A hauteur approximative d'une large vire à chamois qui file dans la face Est, tirer à gauche en légère ascendance. Cette traversée permet de basculer versant ouest.
Commence alors une longue traversée, presque horizontale à travers toute la face. Le terrain est raide, caillouteux et herbeux. Les drailles de chamois offrent des sentes étroites mais commodes pour les pieds. Attention, ces pentes surplombent l'immense falaise ouest : chute interdite. Au fil de la traversée l'on se vient se coller aux barres rocheuses supérieures. La progression est de plus en plus exposée mais pas trop difficile. Il faut traverser deux ou trois débouchés de couloirs en collant aux falaises : l'on domine alors la grande dépression caractéristique qui raye la partie gauche de la paroi ouest du roc.
Après ces débouchés de couloirs et alors que l'arête nord est en vue, il devient possible de monter résolument en tirant à droite : sur quelques mètres c'est la partie la plus raide de l'itinéraire. L'on usera un peu des mains si nécessaire.
Nous voici dans les pentes supérieures à quelques encablures de l'arête nord. Ne pas chercher à l'atteindre tout de suite : les larges couloirs qui en séparent sont très délités. Continuer à monter au mieux pour la rejoindre plus haut. La progression n'est pas difficile mais vertigineuse...
Une fois sur l'arête il suffit de progresser sans difficulté jusqu'au sommet. Néanmoins, ne pas tenter le diable en s'approchant avec trop de certitude du bord. Les blocs y sont instables. La paroi Est ressemble à un vieux mur de pierres sèches sur le point de s'effondrer... Très beau, très impressionnant et probablement plein de traîtrise...
Un petit épaulement vient buter sur l'arête brusquement effilée. Le point culminant est à dix mètres mais impose l'usage des mains dans un passage très aérien sur tous les versants. A défaut de grand talent ou de corde : un beau et gros cailloux plat tend les bras au randonneur sur l'épaulement pré-cité !

Commentaires difficultés

Raide et exposé.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Grenoble : N75 jusqu'à Lus la Croix-Haute. De Lus rejoindre le hameau de La Jarjatte. Se garer sous le snack de la station de ski.


Situation




Sortie du 09-07-2008

En partant au dessus de la Jarjeatte, j'ai fait une belle boucle, longue et souetenue en difficulté : Montée au Roc de Garnesier depuis la piste au dessus de la Jarjeatte (AR depuis Col de corps)->Tete de Garnesier par les vires ->Chamousset->Grand Chamousset -> descente versant N du col situé à l'W du petit chamousset (sanglier).

Pour le Roc, c'est une grande randonnée très engagée. C'est du bon R4 que l'on est obligé de redescendre, c'est pourquoi je la coterai bien R4/R4+. La toute fin quasi-horizontale est même du R5 (corde très fortement conseillée, voir indispensable).

Le Roc est vraiment plus qu'une rando même si la difficulté est limitée (on ne met presque pas le mains). Sortie très engagée, ne pas emmener n'importe qui : une animal à 4 pattes sera peut être plus à l'aise sur ce type de terrain (pour Jean-Marc).

En tout cas, merci Jean-Marc pour ce topo bie détaillé.
Sébastien

Commentaires

Goupil
04-08-2008 17:41:51

Désolé je n'ai pas de quoi scanner. :( Sur la Jarjatte proprement dit, le guide signale simplement que c'est une petite station de ski. Intéressant non ?

SebL
04-08-2008 16:22:49

Les Aiguilles de la Jarjatte visibles depuis Corps ?!!!! Ca devait être avant la surrection des Alpes. C'est une hypothèse mais je n'y crois pas. Il faut en chercher d'autres, notamment dans l'éthymologie du nom 'corps', je pense... Avant de nommer les sommets, j'imagine qu'ils ont du nommer le col dont la fréquentation est probablement antérieure à ces 2 sommets. Goupil, te serait-'il possible me faire qq scans du Guide bleue traitant de La Jarjatte et de me l'envoyer par mail ? Merci d'avance. Seb


Goupil
04-08-2008 15:38:06

SebL
Autre chose d'intéressant, sur de vieilles cartes postales (faciles à trouver sur le net), le Roc de Garnesier semblait s'appeler 'Rocher de Corps'. Ca lui fait donc 3 noms à ce sommet, avec Tête de la Plainie ! A propos un peu de culture : quelqu'un sait-il d'où vient le nom de Corps ?
Ma foi c'est exact ! sur le guide bleu du Dauphiné, les Roc et Tête de Garnesier s'appellaient respectivement Roc et Montagne de Corps. Une hypothèse qui vaut ce qu'elle vaut : ces deux sommets seraient ils visibles depuis Corps par la trouée de la Souloise ? :idea:


SebL
03-08-2008 16:21:25

Salut les dévoluards ! Je pense qu'il y a des choses à faire côté N du point 2057 (pas vraiment du Grand Chamousset) ou alors en Base Jump ! Par contre c'est plutot herbeux et raide et à mon avis sans grand intérêt à pied. Je pense qu'à ski cela a du déjà être descendu ? Si ca vous intéresse je dois avoir qq photos vues du haut du vallon de corps. Rien à voir mais début juillet, il y avait même une yourte dans ce coin ! Autre chose d'intéressant, sur de vieilles cartes postales (faciles à trouver sur le net), le Roc de Garnesier semblait s'appeler 'Rocher de Corps'. Ca lui fait donc 3 noms à ce sommet, avec Tête de la Plainie ! A propos un peu de culture : quelqu'un sait-il d'où vient le nom de Corps ? Sinon pour rejoindre le col 1560 m, pas très compliqué mais un peu sanglier : on passe entre le petit chamousset et le col par une clairière évidente sur les photos aériennes des pages jaunes (bien mieux que celles de geoportail, c'est un comble !). Quand j'ai fait mon périple je devais être un peu fatigué et surtout pressé (reprise du boulot à 14h) et j'ai commencé à descendre trop tard et j'ai du contourner les quelques barres par le Sud. Mieux de les contouner par la clairière du N. C'est vrai que ce passage ouvre de nouvelles possibilités de belles boucles dans le coin. A+ Sébastien


Goupil
02-08-2008 16:29:03

Non malheureusement je ne connais aucune descente face Nord, c'est la raison pour laquelle, celle que décrit Sebl est remarquable car elle permet de bien raccourcir le retour à la Jarjatte. Mais au vu de la carte la descente petit chamousset vers le col 1560m me paraît bien raide, qu'en est il réellement ?


Pierre Baldensperger
02-08-2008 12:52:15

Le Goupil est plus que jamais à la hauteur de sa réputation : quel oeil !! Je faisais effectivement partie du groupe de jeunes écervelés qui a commis cette inscription... en 1987 ou 1988, je ne sais plus exactement... Depuis elle est devenue si peu visible et lisible que je ne pensais pas qu'un randonneur non averti puisse la remarquer. Que voulais-tu dire au sujet du Chamousset ? Connais-tu vraiment un itinéraire de descente en face nord ? NE ou NO ?


Goupil
02-08-2008 11:35:45

balden
Pour répondre à ta question : oui, le "Col des Glandus" est une dénomination purement "familiale". Un nom plus pertinent serait sans doute la "brèche de l'Aiglière".
Je suis surpris par cette réponse, car étant passé il y a un an ou deux au col en question pour monter à l'Aiglière, j'ai eu la surprise de découvrir au retour une inscription à la peinture peu lisible où j'avais cru lire "col des Glandus" :!: :shock: En serais tu l'auteur? quelle coincidence :!: :idea: Et puis à la réflexion je me suis convaincu que ça devait être "col des Clausis" et c'est normal après tout puisqu'elle conduit au ravin et à la grotte du même nom. En tout cas c'est ma position et je la partage. :) La descente N de Chamousset intéressante également.


Pierre Baldensperger
01-08-2008 23:47:16

Salut Seb, Merci pour la précision, effectivement avec la carte c'est limpide. Itinéraire particulièrement élégant : tu as donc remis le pied sur le vieux sentier des gardes, prolongement de celui qui part de la fontaine de Mougious et qui traverse le permafrost sous Vachères. A ce propos, je constate d'ailleurs que la carte IGN indique un sentier des gardes plus bas, mais je pense que c'est une erreur : en tout cas celui que j'appelle comme ça est bien celui que tu as pris. M'étonne pas qu'il ne soit plus très fréquenté : moi aussi ça fait un bail que je n'ai pas mis les pieds sur ce tronçon, mais je l'avais justement inscrit à la liste des petites redécouvertes que je voulais faire dans les prochains temps ! J'ai d'ailleurs un souvenir très précis de ma dernière visite là-bas : ça s'est terminé en sciant deux cadenas de vélos car nous avions perdu les clés... L'hiver dernier j'avais vu des traces d'exploitation forestière dans le secteur (tout un pan de forêt a été rasé) donc j'avais peur qu'il ait subi les ravages des forestiers. Merci aussi d'avoir remis à plat le passage du chas sur la crête de Vachères. C'est sûr qu'il faut retenir son souffle si on passe par le haut... Pour répondre à ta question : oui, le "Col des Glandus" est une dénomination purement "familiale". Un nom plus pertinent serait sans doute la "brèche de l'Aiglière". Intéressante aussi ta descente "directissime" depuis le Penas : je suis passé là une fois à la montée avec ma petite cousine... en fait on était très contents d'arriver en haut car on n'avait vraiment pas envie de devoir redescendre par ce côté... Ca fait des années que je me dis qu'il faudrait que j'aille explorer le ravin des Clausis pour voir s'il y a moyen de remonter jusqu'à l'alpage (et inversement de le descendre plus "confortablement" pour aboutir sous le bois la Tuine). J'ai plus fréquenté cette zone en hiver qu'en été et je me souviens de quelques cascades qui n'avaient pas l'air faciles à franchir.


SebL
01-08-2008 14:00:20

Salut Pierre, Je te réponds avec un peu de retard car j'étais en congés. En effet, belle bombée mais c'était la journée à ne pas louper : pas un nuage de toute la journée. Pour la descente du Grand Chamousset : - Rejoindre à vue le petit Chamousset (joli belvédère) - ensuite, rejoindre le Col situé à l'W en contre-bas (alti 1560 m) - Descendre N/NW dans un goulet envahi par la végétation et un éboulis pour rejoinrde un sentier horizontal vers 1350 m. - rejoindre La Plainie par ce sentier plus beaucoup utilisé. Le parcours du goulet doit être plus commode à la montée (un peu sanglier : R2/R3). Sinon, quelques semaines plus tôt j'avais parcouru la Tête de vachères. Je t'avais alors posé quelques questions (col des glandus, ...). Pourrais tu à ton tour m'en dire un peu + :D http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2313&id_sport=2 Sebastien


Pierre Baldensperger
15-07-2008 00:16:34

Salut SebL, Petite promenade tranquille si je comprends bien ;-)... Pourrais-tu préciser un peu l'itinéraire que tu as suivi à la descente (je crois comprendre, mais je n'y connais pas de sentier et ça m'a l'air quand même bien raide au début). Ceci dit je me souviens avoir vu de l'exploitation forestière dans ce secteur donc ça ne doit pas non plus être complètement infréquentable. Pour les amateurs d'ambiance austère, le pied intégral serait d'ouvrir un itinéraire sur le grand versant nord-est du Chamousset (au moins à la montée pour commencer).



  • Horaire : 9
  • Dénivelé : 1183 m
  • Participants : Seul

Autres sorties

Date Titre Auteur
12-09

Apres la yougs

17-08

Roc de Garnesier en boucle par la face sud / arête nord / face ouest

19 bacalao
26-07

Envie d'une ballade pas trop  longue et à l'ombre en ce...

12 bacalao
01-11-2015

le sommet manquant

3 GLaG
10-02-2005

Le présent topo relève de deux sorties successives : en février pui...

10 jean-marc jacquet

Identification

( ) bivouak.net

Social Media