Tête de Vallon Pierra depuis Tréminis par
les Charances de Ferrand

Tête de Vallon Pierra depuis Tréminis par
les Charances de Ferrand

  • Altitude départ : 1169
  • Altitude sommet : 2512
  • Dénivelé : 1500
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Aucun à la montée.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Depuis le parking en bord de torrent, remonter la large piste qui part à gauche jusqu'à croiser vers 1620m un panneau "Source du Loup - 1675m". Suivre le sentier qui traverse vers le nord jusqu'à la dite source.
Repérer quelques mètres après la source une vague sente qui monte dans les pentes d'herbe. La suivre au plus haut, puis continuer à monter quand elle disparaît.
Se diriger alors vers le lit d'un torrent, que l'on peut traverser pour atteindre un deuxième lit de torrent proche.
Le suivre longuement : soit par le fond (succession de petits ressauts en escalade facile) soit par le côté droit (pierrailles sans difficulté).
En remontant par le bord droit on arrive sur une petite crête rocheuses que l'on remonte au mieux jusqu'à apercevoir, vers 2500m, un cairn quelques dizaines de mètres à droite. Le rejoindre (un deuxième cairn quelques mètres en dessous du premier est plus pénible à atteindre mais permet de déboucher un peu plus bas sur la crête).
On se trouve sur la crête entre le Grand Ferrand et la Tête de Vallon Pierra : on peut suivre une trace ascendante pour rejoindre le sommet du Ferrand, ou se contenter de suivre la crête vers le sud jusqu'à la Tête de Vallon Pierra.

En attendant mes diapos, voici une sélection d'images de cette sortie par Laurent :
[url]http://laurent.marsal.free.fr/albums/photos/2006/ferrand/ferrand.html[/url]
A lire
  • Du Mont Aiguille à l'Obiou, alpinisme et randonnée en Trièves et Dévoluy par Pascal Sombardier. Référence : topo n°7 proposé par GLaG

Commentaires difficultés

Pas de véritable difficulté en l'absence de neige, pour qui aime les pierriers.

Commentaires

Bernard MAZAS
17-10-2006 08:03:12

Glag
En attendant mes diapos, voici une sélection d'images de cette sortie par Laurent : http://laurent.marsal.free.fr/albums/photos/2006/ferrand/ferrand.html
Superbe rando et superbes photos ; on attend avec impatience les tiennes.

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Rejoindre Tréminis (via Mens, via Clelles et Prébois ou via Saint-Maurice-en-Trièves - attention le col de Mens était fermé cette semaine). Dans le virage juste après Chateau-Méa, ne pas prendre le pont (direction Tréminis-l'Eglise) mais continuer tout droit. Prendre à droite vers "La Chenal" et dans ce petit hameau prendre la piste qui prolonge la route jusqu'à un parking, 1169m.


Situation




Sortie du 22-06-2008

dpart...

Je n'ai pas fait ce parcours : je suis monté par le lac du Lauzon dont il est facile de trouver le topo sur Bivouak. La fin de l'itinéraire, du lac à la Tête de Vallon Pierra, est évidente. Je joins néanmoins cette sortie à ce topo car la plupart des photos sont prises depuis la Tête de Vallon Pierra.

Samedi 21 : lever à 4h30, départ à 5h15... Arrivée sans encombres vers 11h30 au niveau de Chichilianne. A partir de là j'ai découvert les plaisirs de la N75 jusqu'au col de la Croix Haute, à 15 kmh dans un convoi sans fin créé sans doute par quelque poids lourd...
Arrivé enfin à La Jarjatte, mon point de départ, je suis monté au col de la Croix, d'où l'on a déjà une belle vue sur les crêtes du Dévoluy et notamment celles du Lauzon jusqu'au Grand Ferrand où je comptais bivouaquer au mieux le soir. En poursuivant la montée je suis arrivé au lac du Lauzon, dominé par des strates rocheuses impressionnantes. Il y avait pas mal de monde en train de redescendre (et un peu partout d'ailleurs : même deux personnes tout en haut de la Tête du Lauzon en train de désescalader dans je ne sais trop quel but), mais avec mon sac de bivouac bien chargé, j'étais bien le seul à poursuivre... Je suis ainsi arrivé dans le vallon Pierra, entouré de crêtes herbeuses sympathiques et vu le beau temps, j'ai installé le bivouac à un petit col sur la crête à 2302m juste en dessous de la Tête de Vallon Pierra (2516m). L'endroit est finalement assez contrasté, avec les vallons côté est plutôt herbeux et gentils alors que le versant ouest est très austère et impressionnant... A cette vue j'ai vite abandonné l'idée d'aller faire l'une ou l'autre des randonnées proposées par Pascal Sombardier sur ce versant (il aurait fallu me payer cher pour passer de l'autre côté de la crête entre le Ferrand et la Tête de Vallon Pierra pour gagner la sortie des Charances par exemple)...
Au coucher du soleil je suis monté à la Tête de Vallon Pierra, pas mal plus haut finalement, et j'ai ainsi profité des belles lueurs du soir. Il y avait plein de mouches, j'ai bien cru que l'une d'elles allait finir par entrer dans l'appareil photo en profitant d'un changement d'objectif ! Le coucher de soleil en lui-même était un peu décevant d'ailleurs, avec des couleurs un peu palottes... Je m'étais bien amusé en regardant des photos de GLaG à cet endroit où il expliquait les nombreuses tentatives avant d'avoir LA bonne photo (sur son site : récits ; Dévoluy les Charances de Ferrand) ! Donc par rapport à ce que je rapporte je pourrais dire qu'il manque un personnage sur l'arête, qu'il ne faudrait pas les vieux névés, ni le nuage qui cache le sommet, que la lumière devrait être plus rouge et enfin que le soleil couchant éclaire encore la face sud : il faudra revenir à une autre date que le 21 juin...

Dimanche 22 : solstice d'été oblige, même là j'ai du régler le réveil à 5 heures pour aller voir le lever de soleil en haut de la Tête de Vallon Pierra. Je n'étais pas en grande forme et cela m'a paru bien longuet pour arriver là-haut ! En arrivant je suis tombé sur un chamois presque au sommet de la Tête (je ne vois pas bien ce qu'il pouvait brouter là d'ailleurs, il était peut-être juste venu pour se faire réchauffer plus vite par le soleil) ... Cette fois c'était beaucoup plus agréable : l'absence de nuages, à défaut de faire de belles illuminations dans le ciel, a offert une belle lumière vive et "tranchante" ! J'y suis resté un bon moment, avant de redescendre et faire le tour des crêtes jusqu'à la Tête du Lauzon. L'heure tournait et je me suis demandé "maintenant qu'est ce que je fais ?" J'avais envie d'aller en haut du Grand Ferrand (je n'essayerais pas plus dur mais là je pense que ça passait pas mal du tout) mais n'étant pas en forme olympique, je voulais être astucieux... Donc soit je laissais le sac à dos où il était et je faisais vite l'aller retour en repassant par la Tête de Vallon Pierra, mais je n'avais vraiment pas envie de la refaire une troisième fois d'affilée, soit je redescendais le Vallon Pierra, reprenais de l'eau, puis je continuais sans sac à partir du col de Charnier, l'inconvénient étant alors que je perdais mes 200m de dénivelée sur la crête où j'étais déjà... Il était déjà plus de 9h et voyant des groupes qui débouchaient du col de Charnier et montaient directement à la Tête de Vallon Pierra par le pierrier, j'ai eu une idée lumineuse "je n'ai qu'à suivre la courbe de niveau depuis mon col en contournant la Tête puis je récupérerai le sentier de la voie nomale en le croisant"... Donc sitôt la tente pliée et le sac rangé, j'y vais avec juste l'appareil photo en bandoulière : l'idée étant de ne pas traîner... Une fois arrivé au sud est de la Tête, j'en avais franchement marre : sentiment de ne pas avancer, pierrier casse pied et beaucoup de temps perdu ! Voyant déjà le groupe en haut de la Tête je me suis dit "tant pis le mieux c'est d'y remonter"... Alors hop, en route vers la Tête par le pierrier... J'ai fini par y arriver mais complètement exténué et assoiffé : je ne me voyais pas affronter à la suite le pierrier du Ferrand, sous la première barre rocheuse, qui avait l'air aussi bien rébarbatif ! Donc la décision s'est imposée "zut allez je ne suis pas un bidasse, on redescend boire un coup et tant pis pour le Ferrand". N'ayant plus trop de but, j'ai traîné sur la crête, pique-niqué puis je suis allé faire un tour sur la voie normale à partir du col de Charnier et j'étais bien déçu : le Ferrand ne paraissait pas très loin quand même... Mais bon l'heure avait avancé et je me sentais bien crevé : en route pour la descente. La fin de la descente m'a paru vraiment pénible : les sangles du sac me broyaient les épaules, je crevais de chaud et j'avais le sentiment d'avoir grillé la journée, surtout qu'en partant j'avais vu que le beau temps serait sans doute terminé lundi. Je ne rêvais plus que de ça : poser le sac, prendre une douche et traîner en touriste au gîte en sirotant une bière fraîche... Enfin je suis arrivé à la voiture et j'ai pu revenir au gîte accomplir mes rêves... Je ne me doutais pas encore de la journée du lendemain qui allait tout rattrapper !

Photos de la sortie


  • Horaire : 6h
  • Dénivelé : 1500 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
08-11-2015

Toutes les photos ici : [url]https://cedricleclercq.wordpress.com/201...

6 ced
05-09-2015

une sortie ratée...

2 ced
06-08-2013

Je remonte la piste vers le sud, depuis La Chenal, pour me garer à so...

20 patrice.v
13-10-2006

Montée par un temps magnifique, coucher de soleil sublime sur le Fer...

GLaG

Identification

( ) bivouak.net

Social Media