Aiguille Large boucle par le col de Mary,
les lacs de Marinet et la tête de Miéjour

Aiguille Large boucle par le col de Mary,
les lacs de Marinet et la tête de Miéjour

  • Altitude départ : 1910
  • Altitude sommet : 2857
  • Dénivelé : 1250
  • Distance : 18 km
  • Temps de montée : 4 H
  • Temps de descente : 3 H
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

De Maljasset, monter au col Mary par le chemin classique, tranquille et très fréquenté. Monter au col de Marinet et redescendre jusqu'au lac de Marinet.
Contourner par l'W le petit lac W de Marinet, pour admirer de près l'impressionnant front de moraine du glacier, puis remonter (S, puis W) le thalweg pour atteindre les lacs Supérieurs de Marinet. Poursuivre jusqu'au col Large, puis par un sentier assez bien marqué, le sommet de l'aiguille Large.

Descente
Rejoindre le col Large et s'engager dans son versant NW (superbes roches colorées). On passe au pied de la face E de l'aiguille Pierre-André en traversant un pierrier (on peut aussi contourner ce dernier par le bas). Arrivé à un petit col herbeux, prendre une trace ascendante qui passe à travers pierriers au pied de la face N de la Pierre-André et qui aboutit au col de Miéjour (vues magnifiques sur la Pierre-André, le chaînon Gélinasse - Peigne et Chambeyron en arrière plan).
Monter à la tête de Miéjour par son arête SE (vues impressionnantes sur le vallon de Mary). Redescendre son arête N jusqu'à la croix pour admirer, sans trop se pencher, Maljasset enfin visible 800 m plus bas (sensations garanties !).
Traverser le versant NW vers la superbe arête W qui plonge sans faiblir jusqu'à la cabane de Teste, mais qui se descend commodément. Au niveau de la cabane, on trouve un chemin qui déroule des lacets raides dans le mélézin.
Plus bas, à la bifurcation, prendre à droite jusqu'à rejoindre la vallée en aval de Maljasset, où le chemin se perd un peu. Inutile de suivre la ligne de cairns bien visible dans un champ: la passerelle cotée 1886 m n'existe plus. Remonter sur 500 m à travers champs en direction de l'église de Maurin et franchir l'Ubaye à la passerelle 1902 m.

Variantes
Par le glacier de Marinet
Du col de Marinet, prendre une trace horizontale en direction NW et traverser toute la moraine du glacier de Marinet. D’abord bien marquée, cette trace devient de moins en moins évidente, et il faut chercher son chemin en gardant sensiblement la même direction NW. Passer à gauche (S) du point 2820 m. Descendre (N) dans une combe morainique à la hauteur du glacier principal de Marinet. On finit par retrouver une trace descendant au refuge bivouac de Marinet, puis aux lacs.

Par le sentier des lacs de Marinet
Ce sentier très fréquenté relie directement le vallon de Mary aux lacs de Marinet au niveau de la bergerie supérieure. Il peut servir soit d'échappatoire à la descente, soit de chemin de montée à l'aiguille Large.

Par le vallon supérieur de Miéjour
Du col de Miéjour, descendre directement sur la cabane de Teste par le thalweg. Beaucoup moins esthétique et à peine plus courte, cette variante peut cependant être utile si l'on est surpris par l'orage.

A voir sur le web

Commentaires difficultés

Long circuit, hors sentier sur une partie du parcours, mais sans difficulté technique. La descente de la tête de Miéjour est assez raide sur 800 m de dénivelée.

Topo créé le :

Maljasset. De Montdauphin, prendre la D902a jusqu’à Guillestre, puis la D902 (col de Vars) jusqu’à Saint-Paul-sur Ubaye. Prendre à gauche la D25 jusqu’à Maljasset.


Parcours


  • Nb points : 1722
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 18.023
  • Dénivelé - : 1421
  • Dénivelé + : 1450
  • Taille fichier : 43 kB
  • Téléchargement


Sortie du 10-08-2007

Le vallon de Mary

Dantesque et encore plus féerique : partie 2 !

Arrivé à Maljasset (voir sortie n°4280) vers 11 heures, j'attends patiemment au très sympathique refuge du CAF devant une excellente tarte aux myrtilles et un panaché bien frais le bulletin météo de la mi-journée. A peine punaisé sur le liège, il m'apprends que "les nuages sont encore nombreux à la mi-journée et pourront donner quelques averses sur les massifs frontaliers de la Savoie [..] Isotherme 0°C en hausse vers 3300m en soirée". Le lendemain, un temps estival est attendu. Conforté par ces prévisions (je ne suis pas encore méfiant après ma déconvenue finalement heureuse de la veille), j'entame la longue remontée du vallon de Mary pour aller bivouaquer aux Lacs Marinet. La balade est agréable, les familles s'egaillent sur les pelouses acceuillantes et bucoliques de ce très beau vallon aux pentes douces. Sur la rive gauche du vallon, les silhouettes imposantes de l'Aiguille Pierre André et de l'Aiguille Large sont intimidantes. Je doute quelques instants sur l'accès facile décrit par Bernard Mazas sur son site. J'arrive rapidement à l'intersection menant aux Lacs Marinet et le sentier surmontant le verrou n'est qu'une formalité. Ce n'est pas le Lac du Crozet mais que de monde ! Pourtant le lieu reste incroyablement sauvage et grandiose. La haute montagne ! Je m'allonge sur les pelouses parmi mes congenères pour admirer cette débauche de pics vertigineux, d' aiguilles acerées, de crêtes déchiquetées, cet incroyable glacier rocheux, le calme parfait des Lacs...
Contemplation de courte durée ! Des nuages accrochent les sommets, s'accumulent. Je repense au texte de François Lannes sur la bataille du nuage contre la falaise. Là, les nuages sont en train de gagner par K.O. La température chute, les promeneurs fuient le lieu alors que la grisaille tombe sur les lacs. Une fine bruine trouble les eaux calmes et je maugrée une nouvelle fois sur les prévisions fantaisistes du centre de Briançon. Le refuge bivouac du Marinet me tend les bras. Au moins je serais au sec. Je me prépare une boisson chaude, le vent du Nord se lève. J'ai comme une impression de déjà vu. La bruine s'epaissit, les derniers irréductibles quittent les lacs. Ca y est, je suis seul. Il fait de plus en plus froid, mon altimètre vient de prendre 40m en moins de un quart d'heure. Le vent forçît, la pluie tombe drue dans les volutes de brume . Je ferme la porte la porte et contemple par la lucarne les éléments se fâcher. Il fait très sombre, il est à peine 16 heures. La fin d'après midi alterne entre brouillards, bourrasques et averses. Des moutons et des chèvres gagnent le fond du vallon, insensibles au froid et à la pluie. Je mange et me couche, esperant vaguement que le "temps estival" annoncé par les oracles pour le lendemain ne soient pas qu'un voeu pieu.
Je dors comme une pierre jusqu'à l'aube et m'extrais avec peine de mon duvet tant il fait froid. Un coup d'oeil à la lucarne... c'est tout blanc ! Quel spectacle ! L'aube est claire, propre, froide, tout est plâtrés de neige. Le soleil se lève et tout s'illumine. Je ris stupidement, ému par la beauté incroyable. La joie... Tout le reste de la journée sera à l'avenant... Je remercie très chaleureusement Bernard Mazas d'avoir livré cet itinéraire magnifique ! Probablement une des plus belles randonnées qu'il m'ait été donné de faire, rien de moins. Le belvedère fantastique de l'Aiguille Large, la sauvage traversée de vallons aux roches multicolores, la chevauchée fantastique de la crête menant à la Tête de Miéjour. Et cette neige d'été presque surréaliste... J'ai comme un sentiment d'accomplissement lorsque j'arrive à Maljasset peu avant midi. Je songe un court instant au retour à Ceillac demain matin. Et à cette semaine de montagne qui s'est réduite à 3 jours suite à divers contre temps... Mais peu importe, ces 3 jours en valent bien mille !

Photos de la sortie


  • Horaire : 4 H
  • Dénivelé : 1250 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
11-09-2015

Sortie organisée par Sentiers 05 et conduite par Jacqueline. Après...

5 Christian Delale
15-08-2013

D’abord un grand merci à Bernard Mazas pour son topo futé, qui m...

12 Geoffroy Rémi
14-07-2013

Sortie organisée par Sentiers 05 et conduite par Claude. Nous avons...

Christian Delale
00-00-2000

A une très belle classique au départ de Maljasset, succède un parco...

Bernard MAZAS

Identification

( ) bivouak.net

Social Media