Brèche de Faraut en traversée, depuis le
versant Champsaur

Brèche de Faraut en traversée, depuis le
versant Champsaur

  • Altitude départ : 1160
  • Altitude sommet : 2206
  • Dénivelé : 1040
  • Temps de montée : 3 h
  • Temps de descente : 1 h 30
  • Orientation : Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Remonter la piste (nombreuses intersections : voir le croquis). La piste s'arrête vers 1460 m, à proximité du torrent. Elle se prolonge par un sentier bien tracé, qui grimpe immédiatement assez raide en lacets serrés. Il sort de la forêt, emprunte le lit d'un torrent, puis bientôt en longe un autre, plus important qu'il finit par traverser vers 1650 m.
Le sentier remonte vers le NW : arrivé à un petit torrent (eau) le quitter pour en prendre un autre à gauche, moins marqué : on remonte une rampe et on sort bientôt de la forêt à hauteur d'un gros rocher. Monter tout droit dans la pente herbeuse pendant une cinquantaine de mètres. Dès que possible, traverser à droite et viser la croupe herbeuse en bordure N de l'alpage "les Ailes".

La remonter facilement, en direction d'un couloir oblique et encaissé qui mène à la brèche N de Faraut.

Descente : soit par le même chemin, soit à vue dans la pente W du col, en tirant un peu à gauche pour passer sous des escarpements rocheux.

Précautions

En cas de descente versant Champsaur, attention à bien repérer les passages avant de rejoindre le sentier, et certaines pentes herbeuses sont assez raides


Commentaires difficultés

R1 jusque vers 1800 m. Plus haut, les pentes sont assez raides et pas toujours très confortables.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Sur la N de Grenoble à Gap, à la hauteur du pont de la Guiguette (2 km sud de Chauffayer), prendre la D57 en direction du Glaizil, que l'on quitte rapidement à gauche en direction de Pouillardencq. traverser le village et remonter une piste jusqu'à une plateforme à droite (1160 m environ)


Situation




Sortie du 16-10-2006

Superbe col, dont le profil caractéristique en W se voit de partout dans le secteur. C'est la seule faiblesse du rebord oriental du Dévoluy pratiquement vierge de tout sentier, ce qui en fait un objectif attirant.

Le descriptif de cette rando montre bien qu'il ne s'agit pas d'un parcours optimal. On a un peu galéré sur plus de la moitié du parcours dans des pentes dans l'ensemble assez raides, mais cependant jamais extrêmes.

Belle ambiance sauvage et avec ce temps de carte postale c'était très beau.

Ce col mérite mieux, sans pour autant devenir un "sentier de belle-mère". Avec Pascal, on s'est dit que celui qui proposerait une approche plus confortable mériterait d'avoir 50% de réduction sur la cotisation annuelle de bivouak.net. Les amateurs devraient être nombreux.

Photos de la sortie

Commentaires

anonynmous
06-02-2007 10:57:31

Bien évidemment la cotation R1 s'applique uniquement jusqu'à retrouver l'itinéraire du topo au moment où celui-ci rejoint le thalweg du torrent sous le pas de l'Ours et la croix de Queyrières. Au delà je ne me suis pas risqué surtout un 4 février; goupil est prudent !

GLaG
06-02-2007 06:56:21

La cotation R1 serait pour l'ensemble jusqu'à retrouver l'itinéraire de la brêche, ou jusqu'à la brêche elle-même ? En tout cas merci pour les infos !!


Goupil
05-02-2007 13:40:09

Et voici que voilà; Parti de Pouillardencq en suivant les conseils du topo de Bernard, je suis allé par le versant sud, au Château 1431m (joli belvédère); de là j'ai pu repéré un sentier qui serpente rive gauche du ruisseau des Auberges. Dévalant le chemin versant nord jusqu'à retrouver la piste à l'altitude 1260, j'ai suivi celle qui traverse le dit ruisseau et tout de suite après en remontant le talus on découvre un magnifique sentier qui conduit en 1h à une cabane (1640m) abri de chasseurs dans une petite clairière. De là en traversant un bosquet de hêtres on retrouve en 5mn l'itinéraire de Bernard à l'altitude 1660m environ. Vous aurez donc compris que la sente horizontale du fond du cirque provient en réalité de la rive gauche. L'ensemble peut être coté R1 et ne présente aucune difficulté. De quoi remonter le moral, pas vrai ?


Bernard MAZAS
18-10-2006 20:25:48

[quote="pascal sombardier"]
Citation: <quelques conneries> + l'arête à droite jusqu'au Pierroux... Projet d'ailleurs au programme de la prochaine sortie. Ah ! en voilà un beau projet bien tentant ! Faut prévoir une grosse journée, non ?


pascal sombardier
18-10-2006 13:02:18


Citation: Rythme endiablé ? Tu crois pas si bien dire : j'avais une machine infernale devant moi qui traçait sans s'arrêter à travers bois, ravins, pentes raides, couloirs merdiques. Résultat de la course : j'ai tiré la langue tout du long, et je suis arrivé carrément subclaquant au col. J'en ai encore des courbatures. Ces gens du sud, il faut toujours qu'ils exagèrent ! C'est toi qui courait en tous sens dans ces pentes. Si je ne t'avais pas retenu, tu partais faire l'arête à droite jusqu'au Pierroux... Projet d'ailleurs au programme de la prochaine sortie.


Bernard MAZAS
18-10-2006 08:32:39

François LANNES
1- je ne tiens pas le rythme endiablé qu’il serait nécessaire d’avoir pour enchainer les sorties les unes derrière les autres ; 2- j’ai consommé tout mon crédit autorisé, avec les deux Pas que j’ai fait, ou tenté de faire, récemment ; et ne peux plus procéder de la sorte maintenant, en « grillant la politesse » à ceux qui ont les idées… Je me dois de créer de nouvelles idées, et, en quelque sorte, apporter ainsi ma pierre au Dévoluy (si je peux dire…).
Rythme endiablé ? Tu crois pas si bien dire : j'avais une machine infernale devant moi qui traçait sans s'arrêter à travers bois, ravins, pentes raides, couloirs merdiques. Résultat de la course : j'ai tiré la langue tout du long, et je suis arrivé carrément subclaquant au col. J'en ai encore des courbatures.
François LANNES
Enfin : Quant aux champignons, je peux préciser que Bernard nous avait dégoté quelques « Meuniers » de dessous les herbes, particulièrement goûtus ; qu’il les a cuisinés lui même avec une sauce à la crème fraîche, plus un peu de moutarde, plus, plus… et que nous nous sommes régalés !!! Un vrai plat de Roi ! Bernard a dans son registre plus de 150 variétés de champignons, et il place ces Meuniers dans le Top 10… J’étais content de l’avoir invité ! A+ François
Un grand merci François de prendre ma défense sur un terrain qui est pour moi un peu plus solide...


Bernard MAZAS
18-10-2006 08:32:21

Pascal, concernant la validité d'un tel croquis, je suis tout à fait d'accord avec toi et mon commentaire en est la paraphrase sans doute un peu maladroite. C'est pour dire : voilà où on est passé, mais il doit y avoir plus simple. Et dès l'instant où toi ou quelqu'un d'autre aura trouvé un meilleur itinéraire, je ferai la mise à jour correspondante. Je pense que sur le Net on s'affranchit des contraintes propres à l'édition "papier" que tu connais bien : autant en profiter, en faisant éventuellement les réserves qui s'imposent.


François LANNES
18-10-2006 01:37:56

Tout d’abord : Bravo aux deux Dévoluards qui viennent de réussir un nouveau chemin dans le massif, ce qui complète encore la collection. Certain ont même été jusqu’à dire, il y a peu : « La science du Dévoluy fait de grands progrès en ce moment. Bientôt il ne restera plus rien à faire… » Je me doute, connaissant l’impression que fait ce versant quand on roule sur la route Napoléon, que partir là haut devait procurer de bonnes sensations « frissonnantes », au départ de Pouillardencq. Sensations confirmées par la vision de la photo fournie sur le topo, qui montre une face peu commode à manœuvrer. Ensuite : même si Glag a un peu raison en écrivant que j’aurais pu être tenté de me promener dans le coin, je me permets de préciser deux points : 1- je ne tiens pas le rythme endiablé qu’il serait nécessaire d’avoir pour enchainer les sorties les unes derrière les autres ; 2- j’ai consommé tout mon crédit autorisé, avec les deux Pas que j’ai fait, ou tenté de faire, récemment ; et ne peux plus procéder de la sorte maintenant, en « grillant la politesse » à ceux qui ont les idées… Je me dois de créer de nouvelles idées, et, en quelque sorte, apporter ainsi ma pierre au Dévoluy (si je peux dire…). Enfin : Quant aux champignons, je peux préciser que Bernard nous avait dégoté quelques « Meuniers » de dessous les herbes, particulièrement goûtus ; qu’il les a cuisinés lui même avec une sauce à la crème fraîche, plus un peu de moutarde, plus, plus… et que nous nous sommes régalés !!! Un vrai plat de Roi ! Bernard a dans son registre plus de 150 variétés de champignons, et il place ces Meuniers dans le Top 10… J’étais content de l’avoir invité ! A+ François


pascal sombardier
17-10-2006 19:34:44

Merci pour l'adresse et les conseils champignonesques. En ce qui concerne ton plan et son commentaire, c'est l'occasion de rappeler qu'on ne fait pas un topo précis d'un site inconnu dans un terrain d'aventure en y allant seulement une fois. Pour faire mes bouquins, je suis souvent retourné 4 ou 5 fois sur certains itinéraires comme le Baconnet, le Sambardou ou les Petites Charances avant de pouvoir les livrer aux pratiquants en étant à peu près sûr de ne pas les envoyer à la perdition sinon au casse-pipe. Il m'a fallu parfois faire l'itinéraire à l'envers pour trouver l'accès (c'est notamment le cas du Sambardou), mais cela après avoir galéré et joué les sangliers pour arriver (par hasard) sur le bon itinéraire, une vire ou un vieux sentier comme celui que nous avons trouvé lundi. J'avais repéré, tu le sais, celui-ci depuis la Croix de Queyrière en juillet, mais on ne sait toujours pas d'où il vient et peut-être me faudra-t-il faire l'itinéraire à l'envers pour le comprendre. Étant légèrement fondu et passionné par ce genre de problème, je ne dormirai sans doute pas tant que je n'aurai pas trouvé la solution....


Bernard MAZAS
17-10-2006 17:44:50

pascal sombardier
Cher Bernard, pourrais-tu nous donner l'adresse de ce site qui recense les champignons. Cela pourrait être utile à beaucoup d'entre nous... et éviterait en outre certains accidents ou présumés tels...
L'adresse du site de Yves Champ, qui me semble un bon amateur au nom prédestiné : http://perso.orange.fr/champyves/home/texte_presentation.htm Mais pour répondre à ta demande qui est bien légitime, il me semble hasardeux de penser qu'un site, même très bien fait, puisse vraiment aider les néophytes. Il me semble que rien ne remplace la pratique avec un connaisseur, (à condition qu'une certaine confiance s'installe entre le néophyte et le connaisseur 8) ). J'ai fait un petit tour sur le Net et j'ai été assez déçu de la qualité de ce qu'on y trouve. Ca doit être plus simple de faire des descriptifs de randos, encore que... A propos j'ai mis en ligne un crobard de la montée à la brèche : ../photos/photos.php?id=7932&id_sport=2


pascal sombardier
17-10-2006 12:54:38

Cher Bernard, pourrais-tu nous donner l'adresse de ce site qui recense les champignons. Cela pourrait être utile à beaucoup d'entre nous... et éviterait en outre certains accidents ou présumés tels...


Bernard MAZAS
17-10-2006 09:57:52

pascal sombardier
Ceci dit, je n'ai pas essayé les "Oreilles de Lièvre" rougeâtres et visqueuses que tu dis manger crues ! Aurais-tu essayé de m'empoisonner ?
Moi? t'empoisonner ? avec de si jolis champignons ? c'est un scandâââle ! En fait il s'agissait de pézize orangée : http://armorance.free.fr/valchamp/champi35.htm et tu peux jeter un oeil sur le paragraphe "commentaires" de ce lien. C'est pas moi qui l'ai écrit. Demande aussi à François Lannes ce qu'il pense de ceux-ci : http://perso.orange.fr/champyves/champignons/fichier_htm/lames/prunulus.htm


pascal sombardier
17-10-2006 09:32:18

Ceci dit, je n'ai pas essayé les "Oreilles de Lièvre" rougeâtres et visqueuses que tu dis manger crues ! Aurais-tu essayé de m'empoisonner ?


Bernard MAZAS
17-10-2006 07:55:39

pascal sombardier
Faut dire que les ai cuisinés sur les conseils de Bernard qui est le plus grand spécialiste que j'ai jamais connu.
Ah ben dis, Pascal, il faut sortir, de temps en temps. :D Dans le Dauphiné, y a pas de spécialistes ? J'y crois pas.


Bernard MAZAS
17-10-2006 07:50:59

pascal sombardier
GLaG, on n'a pas trouvé le départ du chemin qui traverse sous les Ailes. J'en fais une affaire personnelle et j'y retournerai..
Très bien. Cela me permettra d'y emmener la belle-mère de mon gendre. Merci encore, Pascal, pour cette belle journée.


GLaG
16-10-2006 20:35:44

Dire que je me suis contenté d'une poignée de lactaires au Mas hier...:-(


pascal sombardier
16-10-2006 20:24:24

Disons que j'aimerais y retourner avant la fin de la saison des champignons, parce qu'on vient de se régaler comme jamais avec 2 kg des Rosé des Prés qui poussent (comme des champignons) au pied du versant ouest. Faut dire que les ai cuisinés sur les conseils de Bernard qui est le plus grand spécialiste que j'ai jamais connu. Et puis (et surtout) pour toi, les couleurs des arbres en cette saison sont tout à fait extraordinaires en Dévoluy...


GLaG
16-10-2006 20:18:03

Qui, qui...si quelqu'un peut corriger le sujet :-) Pourquoi pas...préviens moi quand tu y retournes ! Cette brêche m'intrigue depuis des années, à force de la voir depuis la route de Gap...


pascal sombardier
16-10-2006 20:12:27

que l'eût cru ? GLaG, on n'a pas trouvé le départ du chemin qui traverse sous les Ailes. J'en fais une affaire personnelle et j'y retournerai. Si cela t'intéresse, il y a des photos à faire.


GLaG
16-10-2006 19:27:42

tiens, j'y pensais justement hier : le matin, en la voyant depuis le Mas, le soir depuis la N85 en rentrant sur Grenoble ! Je me demandais combien de temps l'un de vous deux ou François Lannes mettraient pour aller la franchir...à peine une journée plus tard, c'était fait :-)




Autres sorties

Date Titre Auteur
28-05-2011

Il faisait beau presque partout excepté un nuage sous la brèche à l...

5 yougs
04-09-2007

Parti pour une sortie mi-cologique, mi-repérage, j'ai donc d'une part...

1 Bernard MAZAS

Identification

( ) bivouak.net

Social Media