Pic de Panestrel par le Val d'Escreins, retour
par la Mortice et le Vallon Laugier

Pic de Panestrel par le Val d'Escreins, retour
par la Mortice et le Vallon Laugier

  • Altitude départ : 1780
  • Altitude sommet : 3254
  • Dénivelé : 1970
  • Temps de montée : 5 H
  • Temps de descente : 4 H
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Le Panestrel est peut être mon sommet préféré : l'éloignement, la beauté et la sauvagerie de ces lieux est à peu près sans équivalent.
Remonter le val d'Escreins jusqu'au col des Houerts. Redescendre un peu versant Ubaye et rejoindre à gauche un vallon bien visible que l'on remonte jusqu'au col qui la domine au SE (magnifiques premiers plans sur la crête du Sanglier). Remonter à droite (NE) pour atteindre une épaule au pied de la face S. Celle-ci est constituée d'une série de côtes redressées, séparées par des couloirs raides. Monter d'abord par des traces qui conduisent "naturellement" vers la droite au bord d'un vide impressionnant, comme on en voit rarement en randonnée. Ambiance garantie. Revenir au centre de la face par de petits ressauts faciles et continuer au mieux la progression jusqu'au sommet aérien.
Descente
Par le même chemin jusqu'au sentier du col des Houerts. Rejoindre en gardant la direction SW une sente qui traverse un pierrier pour rejoindre la base d'un couloir rocheux raide (magnifiques sols polygonaux, en contrebas du cairn signalant le début de la sente).
Remonter au mieux ce couloir (délicat) et dès que possible, traverser à gauche (toujours raide) pour rejoindre une arête secondaire que l'on remonte jusqu'à prendre pied à gauche sur une pente beaucoup plus commode. Remonter cette pente jusqu'au col 3 061 m au pied du pic des Houerts, puis le point 3 186 m (très belle vue sur le pic des Houerts), et enfin le col 3 132 m. Pour la descente de ce point jusqu'au col de Serenne, cf La Mortice par le Col de Serenne.
Du col de Serenne, descendre intégralement le vallon Laugier jusqu'au parking.
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Très long circuit, engagé, à faire par grand beau temps. Deux passages délicats : la montée au Panestrel et le couloir de la Mortice. Il est naturellement possible d'éviter ce dernier et de revenir tranquillement par le col des Houerts.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Basse Rua. De Montdauphin, prendre la D902a jusqu’à Guillestre, puis la D902 en direction du col de Vars. A l’altitude 1 811 m, prendre à gauche la petite route du val d’Escreins jusqu’à son terminus (parking bien aménagé).


Situation




Sortie du 01-07-2006

Seul pour un WE j’ai recherché une belle randonnée à faire à la journée et ayant un maximum de dénivelée… je suis tombé sur cette magnifique randonnée, et je ne l’ai pas regretté !!

Les 1000 premiers mètres de dénivelés sur bon sentier sont et doivent être rapidement avalés pour attaquer sereinement les 1000 suivants sur terrain beaucoup plus accidenté. La boussole et la carte servent souvent, mais en s’en sort très bien grâce à l‘excellent descriptif donné par Bernard Mazas sur son site.

On est seul au monde au pic de panestrel qui se gravie avec prudence et avec les mains (ne pas aller ni trop a gauche ni trop a droite pendant la monté si on veut éviter les difficultés).

Je me suis un peu raté dans la remonté vers le pic des Houerts : j’ai attaqué beaucoup trop tôt l’attaque du pierrier que j’ai traversé / remonté et finalement redescendu pour trouver la bonne arrête… j’ai d’ailleurs du me tailler des marches sur 5/6 mètres avec mes chaussures de rando dans une neige dure et où une glissade très peu souhaitable.
Le reste de la remonté a été compliquée par la présence de neige dans le « chemin » m’obligeant à marcher en terrain très peu confortable (mais je ne suis pas certain que le « chemin » eût été tellement meilleurs.)


L’arrivée au lac des neufs couleurs annonce la fin du chemin difficile et est propice à une pause bien méritée. La redescente ne serait qu’une formalité sans la fatigue accumulée ! Heureusement, les marmottes sont présentes durant la quasi intégralité de la descente pour tenir compagnie, et les couleurs sont magnifiques !


Au final une bien belle randonnée avec une incroyable variété de chemin, de paysage, d’ambiance.
A ne pas sous estimer néanmoins, il m’a fallu un peu plus de 9 heures pour « en venir a bout », seul et avec très peu de pause… tout en surveillant l’horaire du début à la fin !!!
Mais quelle récompense !


  • Horaire : 9 H 20
  • Dénivelé : 1970 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
27-08-2009

Parti du refuge de Val Rua, je me dirige vers le col des Houerts. Arri...

Nicolas CHAPPEL
12-08-2007

Un sommet magnifique, au dessus d'une vallée qui l'est tout autant, b...

Bip_bip
00-00-2000

Le Panestrel est peut être mon sommet préféré : l'éloignement, la...

Bernard MAZAS

Identification

( ) bivouak.net

Social Media