Refuge de la Pra depuis la croix de Chamrousse


Refuge de la Pra depuis la croix de Chamrousse

  • Altitude départ : 2253
  • Altitude sommet : 2109
  • Dénivelé : 535
  • Temps de montée : 3h15
  • Temps de descente : 3h30
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Balisage : GR542 : suivre en permanence les marques rouges et blanches.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Garez-vous au Recoin de Chamrousse, et empruntez le téléphérique de la Croix, qui fonctionne normalement tout l'été (Se renseigner au préalable) pour atteindre la croix de Chamrousse. Descendre la piste des lacs Robert, ex-pierrier réaménagé et ré-engazonné, pour atteindre les lacs. Laissez le départ du télésiège sur la gauche, continuer entre les lacs vers la cabane, puis tout droit. Plus loin, descente escarpée dans les rochers, ou les mains peuvent être utiles pour les petites jambes. Laisser à gauche le chemin qui descend sur les Ségliéres, passer sous l'Echaillon. Poursuivre vers le lac Léama, puis monter un pierrier (Bien tracé en lacets). Atteindre alors facilement les lacs Longet et Claret, puis déboucher sur le plateau (Marécageux !) de la Pra. Retour par le même itinéraire.

Précautions

L'eau envahit régulièrement les chemins, même par beau temps, flic-floc-floc sont donc parfois de mise, chaussures imperméables intéressantes la dessus. Attention, au retour : En cas d'orage, le téléphérique ferme sans préavis, et immédiatement.


Commentaires difficultés

Pas de difficultées particulières à signaler. Itinéraire sans "grosses montées" ni descentes, en "montagnes russes" (Si ce n'est un petit pierrier au dessus du lac Léama qui fera chauffer certaines jambes)
5.0/5 (1 vote)

Topo créé le :

Le Recoin, à Chamrousse, par la D111 via les Séglières depuis Uriages les Bains.


Situation




Sortie du 03-11-2017

P1420437_2r

Paul est partant pour une nouvelle balade en montagne, Belledonne toute fauve me fait de l’œil, direction les Seiglières pour une visite des lacs de la Pra en passant par la cascade de l’Oursière.

Pas âme qui vive aujourd’hui, ni homme ni bête, si ce n’est un randonneur solitaire aperçu au loin du côté du refuge de la Pra et un sanglier faisant du barouf dans la forêt : on a le sentiment que la montagne attend l’hiver, que tout se fige comme l’eau qui ne dégèle plus à l’ombre. La végétation, brûlée par le froid décline toute une palette d’ocre, de jaune, de fauve, de brun. Avec ce manque d’eau patent, on pourrait se croire quelque part dans des montagnes d’Asie centrale.

A noter que le loup fréquente manifestement le secteur du plateau de l’Oursière : il a laissé quelques traces sur le chemin (voir photo).

D'autres photos ici : https://gregenrando.wordpress.com/2017/11/03/lacs-de-la-pra/

Photos de la sortie


  • Horaire : 6
  • Dénivelé : 1200 m
  • Participants : Paul

Autres sorties

Date Titre Auteur
03-08-2010

Je colle cette sortie sur ce topo, évitant ainsi d'en rentré un de p...

7 patrice.v
21-07-2010

Sortie rafraichissante au bord des lacs. Montée en télécabine pour...

Mickael26
19-07-2005

Mais ou est donc le soleil ? Loin de m'en plaindre : Reviguorant et ra...

fufu

Identification

( ) bivouak.net

Social Media