Sortie : Un sommet sauvage et exigeant

Animaux sauvages

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 27-09-2017
  • Durée : 6h15
  • Dénivelé : 1310 m
  • Distance : 10 km

Données de l'itinéraire


 Me voilà parti de bon matin il est sept heures personne en vue et je démarre la randonnée dans une tranquillité presque angoissante.  Le jour est à peine levé et le sentier qui mène au lac de La Sagne est pour le moins raide mais efficace.  Privilège pour ceux qui se lèvent tôt je rencontre une grande quantité de bouquetins qui me laissent les approcher et me permettent de les prendre en photo.  Je suis parti un peu tôt et à 8h39 je suis déjà arrivé au lac de La Sagne alors que j'ai rendez-vous avec Loïc à 9h15.  J'en profite pour rêvasser et finalement va à la rencontre de techniciens EDF qui sont en train de faire des tests.  À 9h30 pétantes Loïc arrive en trottinant avec une tenue d'un bleu pétant et une casquette rouge on ne peut pas le rater.

Nous voilà partis pour une aventure à deux en direction du sommet du jour j'ai nommé le  sauvage et altier Pic Bunard. Pour gagner ce dernier il faut d'abord rejoindre le col éponyme qui n'est pas si facile à atteindre que cela car il faut parcourir des pierriers très raides type terrain à chamois fort heureusement Loïc et moi aimons ce genre d'environnement. Nous choisissons de se déporter davantage rive droite plus facile si l'on peut dire pour revenir plein centre et gagner non sans franchir une petite barre rocheuse le Col Bunard. Du Col le sommet du Pic Bunard pointu comme un fer de lance qui voudrait atteindre le ciel semble nous mettre au défi de le gravir. La crète qui suit le col ne pose pas de problème elle n'est pas très longue mais esthétique et et mène au début des plus grosses difficultés : une sorte de dièdre d'une trentaine de mètres qu'il faut escalader et surtout qu'il faudra descendre.

Loïc ne tergiverse pas très longtemps et attaque l'escalade séance tenante mais prudemment quand même car le dièdre est légèrement déversant sur le couloir ouest. J'attaque à mon tour cette couenne et pendant le temps de gravir ce passage délicat le silence est de cathédrale tant je suis concentré. J'arrive au niveau de Loïc qui en a profité pour me prendre en photos et nous attaquons tambour battant l'arête ouest qui n'est pas techniquement difficile mais quand même très raide. Nous atteignons finalement la cime tant convoitée et profitons du beau panorama malgré les nuages non sans avoir un pensée toute particulière pour Michel qui nous a distillé de précieux conseils pour l'ascension de ce sommet. Nous lui dédions d'ailleurs ce sommet.

20 minutes sont passées il faut songer à attaquer la descente : je passe devant et chemine prudemment puis il faut finalement descendre le fameux dièdre : la plus grande prudence est de rigueur pour ne pas benner toute chute à cet endroit étant interdite. L'un après l'autre nous desescaladons THE passage et regagnons la crête large et rassurante au-dessus du Col. La suite ne pose pas de problème particulier et cette fois-ci nous empruntons un couloir herbeux raide qui nous amène sans coup férir au lac de la Sagne. Le cœur déchiré nous nous quittons Loïc et moi pour regagner nos voitures respectives chacun de notre côté. Nous avons vécu un beau moment d'amitié sur un très beau sommet de Belledonne, la vie avec une grand V. Merci encore à Michel ... photos à venir

Creative Commons licence
Montée vers le Col Bunard
Summit
Summit bis
Crux
Sommet altier
Lac de la Sagne
Belledonne beau massif sauvage
Laquette

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media