Rochers du Pré du Four depuis Saint Paul de Varces

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 01-04-2013
  • Durée : 2h30
  • Dénivelé : 850 m
  • Distance : 4.085 km

Étonnante sortie ce jour, la nature nous gratifie d'un premier avril à sa façon, un paysage hivernal, de la neige partout, et des glaçons qui tombent des branches par centaine comme une pluie de grêlons. Cependant le soleil tempère le frimas ambiant avec une douce lumière, rapidement tamisée par des voiles de haute altitude. Dans ces conditions la promenade offre des paysages austères mais agréables et variés. Une personne solitaire ne tarde pas à me rattraper, elle laisse des pas dans la neige, et puis mystérieusement , les traces s'inversent, c'est à n'y rien comprendre, je ne l'ai pas croisée.

En arrivant sur la piste horizontale, les quantités de neige ne sont pas négligeables, on s'enfonce par endroit et j'ai craint un moment de ne jamais arriver à faire le kilomètre qui me sépare du plateau. Heureusement cela ne dure pas, en cherchant bien on trouve toujours une partie plus dure qui résiste sous les pas. Peu avant d'arriver un sifflement sourd se fait entendre... pas de ruisseau dans les environs, il faut se rendre à l’évidence, il y a du vent... et même beaucoup. La bonne nouvelle c'est qu'il vient du sud. Arrivé sur le plateau il vaut mieux faire un petit détour au bord de la falaise pour se rassurer du vent et de son orientation. Entre 25 et 30 assez régulier. Allons voir au décollage officiel.

La pente est couverte d'une petite couche de neige, une belle biroute indique clairement une brise travers droit, plus souvent descendante que montante. Parfois elle se met de face quelques secondes avant de reprendre de plus belle à l'envers. Je commence à étaler mais en descendant préparer la sellette il faut bien admettre que la pente glisse terriblement, c'en est difficile de tenir debout. Entre la patinoire et le vent vraiment mal orienté, il n'est pas prudent de tenter l'envol ici. Toutefois à travers les branches, la falaise de gauche se découpe et semble parfaitement orientée face à cette brise étrange venue de l'ouest.... Retour à la case départ.

La situation est la suivante, un plateau horizontal recouvert de quatre à cinq centimètres de neige, une cassure nette, et la falaise après trois mètres de pente raide et glacée. Pourtant j'ai souvent pensé en arrivant au bord du trou qu'avec une belle brise bien laminaire, le décollage devrait être possible. Aujourd'hui semble être le bon jour. J’étale grossièrement la voile sur le plateau, la cassure à deux mètres de moi... la voile étant au sol dans une relative tranquillité, elle rechigne à monter, avec un peu de patience il faut attendre une bourrasque. Celle ci ne tarde pas a venir, la voile se gonfle brusquement, il s'agit alors de se retourner et d'avancer lentement vers la cassure. La voile là-haut est dans le vent, elle ne demande qu'à voler. Au bout de quelques secondes et devant les faibles amplitudes de l'aile, décision est prise de partir. La pente glacée s'approche, je vole presque déjà, alors encore un pas et hop l'aile me porte au dessus de tout.

Commence alors une petite séance de soaring 10 mètres au dessus du décollage, il est 10h30, le froid est mordant, de gros bancs de brumes trainent en bas sous mes pieds et l'air qui m'entoure est parfaitement bien organisé, il me porte sans la moindre oscillation. Certes il est un peu en travers car l'aller est bien plus rapide que le retour qui dure parfois bien longtemps. Au loin la biroute du décollage s'agite, elle montre des orientations les plus fantaisistes. C'est quand le retour au dessus du décollage m'a paru une éternité que j'ai préféré décamper, manifestement ça forci.

Le reste du vol est tranquille. Au sol en bas je me remémore le décollage. Je ne pensais plus faire ce genre de décollage à 52ans, c'est vraiment pour les jeunes, mais enfin, l'espace suffisamment large du plateau permet de prendre la décision qu'il convient avec une marge de sécurité acceptable. De toute manière, la brise de sud-ouest interdisait le déco habituel, surtout avec cette neige ultra glissante masquant l'herbe couchée. Au retour une musique apaisante de www.youtube.com/watch?v=Wkof3nPK--Y tranche singulièrement avec les conditions du jour.

Creative Commons licence

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media