Rocher du Playnet par la "piste bleue" du
Purgatoire, retour par le Grand Pot

Rocher du Playnet par la "piste bleue" du
Purgatoire, retour par le Grand Pot

  • Altitude départ : 1350
  • Altitude sommet : 1994
  • Dénivelé : 750
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Descendre vers le sud par des pistes pour gagner en 20mn la vaste prairie de Darbounouse. Après avoir traversé la moitié de l'espace, suivre vers l'est le GR91, direction Carrette. Après un peu moins de 2km, au niveau d'une clairière, prendre à droite la sente du Rey Blanc *.
Arrivé au bas du pré du Rey Blanc **, longer sa lisière sur la droite (sud). Découvrir alors le départ très discret de la fameuse "piste bleue", matérialisé par deux petits cairns. Un autre indice : elle débute en légère descente dans les bois. Dans un premier temps, vu l'état du tracé, il faut bien être attentif aux cairns et à de vieilles marques bleues pour éviter de s'égarer. Elle finit tout de même par être mieux visible après 10mn de marche, puis par rejoindre un bon sentier dans un pré. Le balisage bleu, curieusement rajeuni, nous amène inéluctablement au coeur du Purgatoire où pots, lapiaz et pins à crochets se mèlent pour créer un superbe mais inquiétant décor. Notre itinéraire, par conséquence, devient plus tortueux et n'hésite pas à redescendre pour éviter les secteurs les plus scabreux. Arrivé à une zône herbeuse près des crêtes, la sente est de nouveau plus discrète ainsi que le marquage bleu. Et à une bifurcation peu évidente à déceler (vieilles inscriptions bleues sur rocher, représentant une flèche et une habitation), descendre la trace de gauche traversant une cuvette et un court défilé. A noter à proximité une autre inscription à moitié effacée indiquant la direction du pas Morta. Poursuivre ensuite sur la gauche afin de grimper un couloir d'herbes et de caillasses (les marques bleues ont cette fois bel et bien disparues). Après une courte traversée horizontale, les cairns nous indiquent ensuite de monter à flanc dans les éboulis pour gagner enfin le pas Morta (panneau du parc).
S'engager alors vers le nord en suivant des traces en contrebas des crêtes, puis grimper à la plus haute des tours du Playnet pour le large panorama (cairn). Une bonne sente redescend ensuite au pas Ernadant (panneau du parc).
Descendre ensuite un excellent sentier direction nord-ouest. Il traverse la prairie du Grand Pot puis un collet pour enfin se terminer à la cabane de Carrette . Le GR91 nous ramène ensuite en toute tranquillité à Darbounouse.

* Si on arrive à un scialet, indiqué sur la carte et protégé par des rambardes, c'est qu'on est allé trop loin. Il faut alors revenir sur ses pas durant 2mn pour trouver le départ de la sente.
** Du haut du pré, d'autres itinéraires s'aventurent dans le Purgatoire. Se référer aux sorties de Fabi, Philippe et Geba, ainsi qu'à www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=7918&id_sport=2.

Précautions

La traversée du Purgatoire exige une bonne visibilité. Les points d'eau sont inexistants dans tout ce secteur.


Commentaires difficultés

La seule difficulté de cette virée au Purgatoire est d'être attentif au tracé parfois peu évident de la "piste bleue". Dénicher son point de départ n'est également pas aisé. La traversée des lapiaz rencontrés se fait sans problème.

Commentaires

éric vb
01-07-2013 16:04:18

Dans ce cas, ne serait-il pas plus intéressant de regrouper tous les itinéraires, sorties, commentaires du Purgatoire et des Erges dans un topo global ? Mais bon, bonjour le boulot... :wink:

ced
01-07-2013 14:12:32

Bon bon, c'est moi qui l'ai mis. Mon idée était tout de même de les mettre sans créer un nouveau topo car il y a trop de portions hors sentier, mais d'un autre côté je me suis dit que ça pouvait toujours intéresser quelques uns qui sauraient faire la différence. Mais ton argument n'est pas faux non plus : quelqu'un qui ne connaît pas et s'y engagerait sur cette base se planterait encore plus. Je nettoie tout ça.


éric vb
01-07-2013 13:53:15

Je tiens à signaler que le tracé cartographique que l'on peut visualiser sur le topo ne correspond en rien à celui de l'itinéraire crée. Il vaut mieux donc éviter de créer la confusion dans ce terrain des plus chaotiques, donc des plus sensibles, que sont le Purgatoire et les Erges. :evil: PS : Je ne suis pas l'auteur du tracé, d'où mon mécontentement.


éric vb
03-09-2009 14:08:40

Mam
Merci d'avoir décrit cet itinéraire.
Mais je t'en prie :wink:
Mam
Il y a 2 ou 3 ans, j'ai emprunté une sente(+ ou-) cairnée qui démarre à l'extrémité Sud-Est de la prairie de Darbounouse et qui permet de rejoindre la barrière Est à proximité du Pas Etoupe. Et comme toi, ligne de crêtes j-> au pas Ernadant. Mais le patou du berger de Darbounouse défendait bien son troupeau et nous a obligé à faire des écarts, ce qui ne rend pas l'itinéraire simple dans ces lapiaz. Bonne visibilité ( même si les "points hauts" sont rares pour se repérer)ou GPS s'imposent; mais ambiance d'Enfer !!! dans ce coin sauvage des hauts-plateaux.
Aaah les patous de Darbounouse! L'enfer n'était pas du côté du Purgatoire ce jour de juillet 2004 où j'ai rencontré l'un de ces charmants toutous s'approchant dangereusement de mes bijoux de famille en grognant, sous pretexte que je m'étais un peu trop approché du troupeau . Bref, il faisait son boulot avec tout simplement un excès de zèle. Concernant la sente que tu cites, elle s'appellerait dans la littérature la draille des Bergers.

montagne-a-vaches
02-09-2009 21:32:54

Très joli récit en lien ! Dommage qu'il n'y ait pas de photos...(quoique...)


Mam
02-09-2009 18:30:52

Merci d'avoir décrit cet itinéraire. Il y a 2 ou 3 ans, j'ai emprunté une sente(+ ou-) cairnée qui démarre à l'extrémité Sud-Est de la prairie de Darbounouse et qui permet de rejoindre la barrière Est à proximité du Pas Etoupe. Et comme toi, ligne de crêtes j-> au pas Ernadant. Mais le patou du berger de Darbounouse défendait bien son troupeau et nous a obligé à faire des écarts, ce qui ne rend pas l'itinéraire simple dans ces lapiaz. Bonne visibilité ( même si les "points hauts" sont rares pour se repérer)ou GPS s'imposent; mais ambiance d'Enfer !!! dans ce coin sauvage des hauts-plateaux.


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Au sud de la prairie d'Herbouilly, quitter la D221 pour suivre au sud la route forestière de Roybon. Se garer près de la barrière coupant la piste à la circulation automobile.


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 03-02-2013

Canyon des Erges

hors topo

Photos de la sortie

Commentaires

scal
06-02-2013 00:28:15

ah mes amis vous placez la barre bien haute ( de mon point de vue, hein ! ) alors je concède effectivement que les sentes drômoises puissent parfois présenter un léger encombrement : le sentier au dessus de Chabotte mais comme le prouve ce cliché, je maintiens que là où certains franchissent l'obstacle avec élégance et naturel moi je suis obligé de faire la taupe : non seulement c'est petit ! mais en plus comment oserais-je un passage en short ? ça deviendrait indécent :D

ced
05-02-2013 22:26:47

Oui c'est bien analysé ! Et en plus il ne prend pas la neige accumulée sur les branches supérieures dans le cou...


François LANNES
05-02-2013 22:04:35

Voici. La première remarque que m'a inspiré ce joli récit, elle sera tournée vers Ced, et ce sera une remarque de compassion... Et oui... A la lecture du texte, j'avais presque envie de dire : " pauvre Ced...". Faire une sortie avec Scal est évidemment un grand plaisir. Je n'en doute pas puisque je suis toujours partant avec lui. Mais c'est aussi, par certains aspects, une grande souffrance. Et toi Ced, dont j'ai mesuré par mes propres yeux la haute stature, tu as dû bien souffrir au long de ce dimanche. Si l'on en juge par la photo évoquant élégamment le stretching, on voit tout de suite dans quelles difficultés tu es passé. L'arbre en travers du chemin est un piège classique que Scal a l'habitude d'imposer à ses compagnons de randonnée. J'en sais quelque chose... et pour preuve je n'aurais qu'à ressortir du tréfonds de Bivouak le paragraphe qui racontait mes déboires personnels. Cela se passait il y a longtemps déjà, en mai 2009, et nous baladions autour de Tussac, à la recherche d'arches perdues. Suite à une discussion avec Pierre Baldensperger, sur le forum, je me suis laissé aller à des récriminations... Ci-dessous le copié-coller du texte en question : Par Pierre Baldensperger, le 19 May 2009 à 10h Bravo aux 2 écumeurs pour cette nouvelle trouvaille. ...... C'est toujours avec stupeur que je constate la "tenue de combat" arborée par notre scal (short, manches courtes, chaussures non montantes) pour ces explorations. Quand on sait la "jungle" que c'est en ce moment, de trois choses l'une : soit tu es couvert d'éraflures, soit tu as le cuir dur, soit tu possèdes un don de slalom, contorsion et esquive de broussailles proche de Luke Skywalker lorsqu'il traverse un champ d'astéroïdes à la vitesse de la lumière... La semaine dernière, je suis moi-même allé me cogner à la vire prolongeant le belvédère de Bénévise... Quel bonheur d'explorer ce coin magnifique. Pourtant je ne suis pas allé bien loin avant de faire demi-tour et je suis revenu tout éraflé malgré le pantalon et les manches longues : pas étonnant que la 3ème arche ait résisté aussi longtemps aux arch'hunters. Par François LANNES, le 20 May 2009 à 06h Pierre, ton intervention au sujet de Scal appelle quelques commentaires de ma part. Il y a deux points que je voudrais aborder, et développer. D’abord, quand tu expliques être allé sur la vire qui se prolonge après le Belvédère, je ne sais pas jusqu’où tu es allé, mais tu étais sur le bon chemin pour arriver à la troisième arche. Il est clair que la « jungle » à laquelle tu fais allusion refroidit les ardeurs, mais c’est là justement qu’il fallait persévérer. Bon, ce n’est que partie remise, bien sûr, et il y a aussi d’autres solutions envisageables pour y aller. Donc, courage ! Ensuite, tu évoquais avec surprise la « tenue de combat » de Scal, telle que montrée sur la photo. Et bien oui, c’est sa tenue réglementaire dans ces sorties… même si le temps n’est pas vraiment très beau. Ceci est le résultat d’une optimisation très poussée du matériel emporté sur lui et dans le sac, ainsi que (sûrement) d’une qualité d’inoxydabilité particulièrement efficace. Tu te demandes, Pierre, s’il ressort de là tout éraflé ? La réponse est NON, bien sûr. Tu te questionnes sur la dureté de son cuir ? Je ne m’aventurerai pas sur ce terrain là : je n’en ai aucune idée. Par contre, sa souplesse de corps, son agilité à contourner les buis, son contorsionnisme sous les branches basses des arbustes retors et pervers, là OUI, je sais ! Tu ne peux pas savoir ce que j’endure, moi, derrière lui, à le voir franchir tous ces obstacles avec aisance et rapidité, alors que je dois batailler ensuite dans le même passage, en y perdant et mon sang-froid et ma peau !!! Je désespère… Scal passe dans un taillis très aisément. Tout se fait en rondeur, en douceur, de sa part. Son 1.68 m de taille lui procure un avantage certain, soyons clair. Il se baisse sous l’obstacle un peu à la manière des chamois du coin, et continue sans avoir besoin de ne rien casser. Avec mon 1.91 m de haut, rien n’est pareil et dans mon cas : ou je contourne au large ou je brise la branche… et de toute façon je m’arrache quelque chose ! Je crois que tu fais, toi aussi, partie de la catégorie des hautes statures. Tu dois comprendre ce dont je parle. ../photos/photos.php?id=14809&id_sport=2 Tu vois, Ced ! Sois rassuré : tu n'es pas seul... Et encore, grâce à l'hiver et aux journées raccourcies qu'il impose, tu n'as bénéficié que d'une sortie de 10 heures. Tu as de la chance car, au mois de mai, ce sont 12 heures qu'il aurait fallu te coltiner... Tes mollets en savent quelque chose, disais-tu...!? En conclusion, si tu as besoin de soutien, n'hésite pas : je suis là ! .


François LANNES
05-02-2013 21:20:24

Bonsoir Scal ! Ne t'inquiète pas. Je suis là.... Et si je ne mets qu'une courte réponse à ton appel, c'est que, après la lecture très intéressée du compte-rendu de Ced, j'étais en train de préparer mon intervention... A tout de suite. En tout cas : bravo à tous les 2 pour cette belle balade, dans la forêt et "en noir et blanc".


scal
05-02-2013 21:07:44

:D :D effectivement, j'avoue une légère frilosité sur ce coup là ; bon sinon pour les arbres tout est relatif ( n'est-ce pas François...) mais c'est toujours un dilemme : soit on les enjambe, soit on passe dessous, suffit de choisir son camp 8)


ced
05-02-2013 20:44:21

@ Klys : oui météo bien médiocre, mais sortie sympa tout de même et les photos ont un petit côté amusant : comme toute la scène en noir et blanc avec juste un bonhomme en couleurs planté là. @ Geba : oui belle bambée, d'ailleurs ce mardi j'ai encore les mollets douloureux ! @Scal : c'est vrai, mon pas est plus lourd que le tien ! D'ailleurs ta dernière photo montre bien que l'on n'est pas égaux devant la nature pour affronter les nombreux arbres qui étaient couchés en travers du chemin !! Edit : j'avais oublié de le mentionner mais une vraie déception tout de même pour cette balade : Scal n'a pas mis sont short de marathon...


scal
05-02-2013 20:16:48

Salut Gérard et bonsoir à tous

ced
il serait devant moi de toute façon et que donc si nous franchissions un pont de neige au-dessus d'un scialet il serait le premier à y tomber donc pas de grands dangers !
triple buse, c'était donc un piège !! Mmnnn, en fait j'ai tout de suite pigé qu'entre ma trace de moineau et son pas de mammouth son sort était scellé et je l'ai laissé tranquillement suivre avec son air finot :D :D vers la sortie du canyon des Erges, une poudre de rêve en descendant vers la doline 1704 au cœur des Erges, ambiance sauvage stretching dans la Draye des Bergers c'était une superbe sortie, beaucoup de fraîche et même un chamois perdu là haut dans toutes ces accumulations


geba
05-02-2013 11:51:44

Bonjour à tous, Beau viron, bravo à vous deux.


K-lys
05-02-2013 11:28:10

Effectivement, niveau météo, c'était pas tout à fait ça...



  • Horaire : 10h
  • Dénivelé : 900 m
  • Participants :
    scal

Autres sorties

Date Titre Auteur
04-10-2014

Nous avons suivi le topo jusqu'au Pré du Rey-Blanc. Pas de problème...

grospapa
29-08-2013

Curieux, mais pas trop envie sans Gps, je continue après l’Abri de...

16 patrice.v
24-06-2013

hors topo...

ced
20-07-2012

hors topo...

ced
27-10-2011

hors topo...

ced
24-07-2011

hors topo...

ced
01-07-2011

hors topo...

ced
17-06-2011

hors topo...

ced
15-06-2011

Nos sommes retournés au Purgatoire aujourd'hui, Geba et moi: partis d...

7 Philippe Mahieu
12-06-2011

hors topo...

ced
07-07-2010

Ce purgatoire éveille décidément bien des convoitises....Voilà don...

14 Philippe Mahieu
06-07-2010

je propose une variante (volontaire et involontaire) à ce topo. Invol...

FABI
01-09-2009

La traversée des Erges et du Purgatoire en "free style" est parcourue...

2 éric vb

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media