scal
01-12-2012 00:21:55

ced
[...] et que je redescende de jour cette arête de Fluchaire (il paraît que c'est beau d'après Scal)... :wink:
...et pourtant Scal en guide attentionné me commentait le paysage dans la nuit noire : d'ici il y a une vue magnifique... tu vas pas me dire quand même... choisir le jour d'une éclipse totale pour aller faire des photos là haut, bravo ced ! :D

poyo
30-11-2012 22:20:00

oui, ça fait envie d'aller à la découverte... je prévois d'aller au Grand Ferrand, je n'y ai encore pas mis les pieds...


ced
30-11-2012 19:26:29

C'est vrai que ça fait envie... L'année prochaine il faudra absolument que j'aille faire un bivouac à ce bonnet de l'Evêque, et que je redescende de jour cette arête de Fluchaire (il paraît que c'est beau d'après Scal)... :wink:


scal
28-11-2012 22:50:00

François, ces trois photos vont faire un superbe (rétro)panoramique , avec au centre une magnifique et rayonnante petite arête du bout du monde :)


François LANNES
27-11-2012 22:11:02

. Bonsoir Poyo, Et bien content que ce post te plaise. Alors ne nous privons pas, et continuons un peu. Il est certain que cette façade ouest du Dévoluy propose beaucoup d’itinéraires de grande valeur, ce d’autant plus que de beaux et hauts sommets y sont inclus. La face NO de l’Obiou, que tu as évoquée, en fait partie, évidemment. En continuant de descendre ce versant vers le sud, on finit par arriver au Grand Ferrand. Et là encore ce sont éperons, arêtes, cirques d’éboulis, que l’on peut voir et admirer. Celle-ci, de face NO, n’a pas encore livré de passage direct vers le sommet, comme l’Obiou, et, telle qu’on la regarde ici, ce chemin apparaît comme une entreprise plus que difficile… ! Mais, dans ce paysage grandiose, il est un autre sommet qui fait vibrer mon cœur d’une façon un peu plus forte : c’est la Tête de Vallon Pierra. Ce sommet presque secondaire, bien pyramidal et, sur cette photo, blanchi par la première neige d’automne, fut le lieu d’un rendez-vous inhabituel. Scal venait de Tréminis-Le Serre par le Petit puis par le Grand Ferrand en parcourant toutes les arêtes; je venais du même point de départ, mais en passant plus court, par les Crances, leurs ravines et pentes d’herbe. Lui dans le grand air et le plein soleil (qu’il ne craint pas), moi dans l’ombre et l’inconnu (que j’ai pas mal craint). Nous nous sommes retrouvés sur la Tête de Vallon Pierra, heureux comme pas deux, un peu comme 2 gamins qui auraient joué un bon tour à je ne sais quel méchant esprit. Un souvenir comme celui-là,… ! Alors, quitte à me répéter, en voyant ces paysages, je me laisse emporter, au gré des souvenirs… …mais aussi, parce que ce n’est jamais fini, au gré des projets. .


poyo
24-11-2012 10:50:30

Magnifiques photos François ! Comme tu le dis si bien, cette saison est propice pour se remémorer les ballades printanières ou estivales ou pour en programmer pour les saisons à venir... La première photo m'a permis de re-voir la face Nord Ouest de l'Obiou et son environnement austère au sein duquel le parcours décrit par Pascal Sombardier dans son livre chemine... Je me souviens du bonheur de "sortir" de la voie et de découvrir tout à coup un paysage totalement différent de celui que l'on peut apercevoir durant la montée. A recommander ! Et aussi cette belle arête de Rattier pour atteindre le sommet via le Malpasset... Très belles randos toutes deux ! Merci pour ce post et ces beaux panoramas !


François LANNES
21-11-2012 21:26:59

. Et bien… ! Je vois que les années passent mais que les souvenirs restent, aussi pour vous. Ça fait chaud… Finalement, novembre est un mois propice à voyager dans le passé : l’été et ses belles réussites est encore proche ; on pense à elles, toujours fort, et cela amorce le mouvement. Dans cette ambiance douce, portée par ce reflux, la mémoire finit par remonter aux moments plus anciens… Bon. Je reprends le fil initial de ce post. Hier dimanche,… ou plutôt avant-avant-hier dimanche, la lumière de fin d’après-midi éclairait le flanc ouest du Dévoluy. Profitant des instants parfaits, je photographiais ces pentes, ces arêtes, ces éperons… Alors, continuons : allons vers le sud. Un peu après l’Obiou et l’Evêque, il y a une longue enfilade de pentes «semi-herbeuses » . Ce sont les Petites Charances, qui font voir leurs plis. Depuis le col du Portail au nord, jusqu’au pas des Arêtes au sud, elles s’accrochent à la montagne, dans la partie supérieure du versant. A les regarder de plus près, ces pentes semblent orphelines de leur propre moitié. Oui, la moitié inférieure d’elles a disparu, avalées qu’elles ont du être par l’Ebron et le Chabert. Ces deux ruisseaux les attendaient, en-dessous, et n’ont laissé d’elles que des ravines infernales et inhospitalières au possible… La fracture qui reste de cette histoire ancienne, cette ligne de falaises aux formes triangulaires, est une barrière infranchissable du bas vers le haut. Elle donne le sentiment de séparer une mort quasi-certaine, en bas, d’une vie franchement exsangue, en haut. C’est là justement, dans cette partie haute, que passe le sentier de la Baronne. Ce sentier est l’ultime trace de la vie qui restait ici, et dont Pascal a ranimé la flamme, il y a quelques années… Je pourrais rester des heures à observer ce paysage, à le décortiquer, à m’enivrer de lui…


ced
21-11-2012 08:56:29

Je m'en souviens bien ; une sortie qui m'avait fait rêver... Et j'espère bien avoir l'occasion de la refaire avec un bivouac là haut pour profiter du coucher et du lever du roi soleil !! La page sur bivouak de l'époque : http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=3695&start=0&id_sport=2


GLaG
20-11-2012 23:13:53

Oui...tout à fait fin août, une bien belle sortie avec un ciel qui s'était éclairci une fois arrivés sur la crête, et une descente nocturne ! François sur l'arête : le récit en images de la sortie


François LANNES
20-11-2012 20:27:01

Bonsoir Raf, Alors tu es dans le Trièves, peut-être ?? Sur la photo précédente, il y a beaucoup de choses à voir, c’est sûr. Mais parmi ces choses, il y a l’arête de Fluchaire. Rectiligne, partageant la neige des éboulis telle une lame, je trouve cette arête vraiment trop belle. A sa seule vue on a envie de la remonter : elle aimante ! GLaG m’avait invité, cette après-midi-là, à l’accompagner jusque sur la crête du Dévoluy, tout en haut de Fluchaire, jusque sur le Bonnet de l’Evêque. Pour moi, ce fut un moment magnifique qui, vu d’aujourd’hui, marqua le retour vers les balades, les grandes balades… Ce souvenir-là reste, fort, puissant, comme sur l’instant. A quelques semaines près, c’était il y a six ans…


Rafaël Rodon
20-11-2012 18:18:05

Dire que j'ai ça sous les yeux toute la journée en ce moment. :roll: :roll:


François LANNES
20-11-2012 07:43:55

Bonjour Ced, Les mois ont passé... Les journées sont maintenant courtes, avec un air bien frais. Dans les coins à l'ombre on n'est pas sûr que le terrain soit complètement sec, et peut-être même y a t-il un peu de givre...??? La forme physique n'a pas été entretenue comme il le faudrait. Non, tu vois, il y a trop d'arguments en défaveur : je n'étais pas sur les vires. C'était juste une balade dans l'après-midi, histoire de humer.


ced
19-11-2012 22:03:04

Merci François, mais donc tu es retourné dans les vires du Vercors !


François LANNES
19-11-2012 21:27:05

. Hier, dimanche, en fin d'après-midi, le moment n'a pas été long de trop. Mais quand même assez pour faire quelques clichés. Par contre, c'est pour la poésie, et la contemplation que ce fut court. Heureusement, à notre époque, existent ces fameux petits appareils, les APN, si simple à manipuler, et qui donnent tant de satisfaction. Bien sûr ce n'est pas la belle qualité des photos de Ced, de K'lys, ni de celles de GLaG. Mais bon, avec cette image devant les yeux, je m'endormirai le sourire aux lèvres. .


 

© 2020 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net