Dévoluy, l'Incomparable !! -7- "...

pascal sombardier
16-09-2010 18:15:09

Oui, mais encore faut-il y aller. Comment, sinon, se rendre compte qu'il s'agit d'un des plus curieux vallons du Dévoluy avec ses plissements et ses strates alignées ? Tout le monde n'a pas sillonné ces coins comme les malades que nous sommes (pour ma part, 4 fois le pas de l'Arche, 3 fois la vire, jamais de la même façon, je commence à connaître, et je ne m'en lasse pas...) Si l'on fait la vire dans le sens sud/nord, le retour par la grande baume et la grotte murée est également un grand moment (c'est aussi le retour obligé du pas de l'Arche intégral). Ce sont quelques-unes des raisons, avec la relative rapidité de l'approche, qui m'ont fait préférer cette solution. Ceci dit, je propose tout de même (en note) l'approche par le pas de l'Arche, comme vous l'avez fait, Seb, mais cela impose un retour un peu long à mon goût. La photo double page où l'on voit Pat de Gap est d'ailleurs prise dans ce sens. Je ne choisis pas telle formule en fonction de la photogénie. De toute façon, on trouve de quoi se remplir les yeux où que l'on aille par ici. Quant au cairn, les crêtes restant dégagées par le vent en hiver, il s'agit sans doute de l'oeuvre de skieurs de rando, qui ont quelques couloirs dans le coin. Pat pourrait vous en parler... Des alpinistes locaux tournent également par là en hiver, cherchant des goulottes et des couloirs à faire en piolet-traction. Les pitons que l'on peut voir dans le pas de l'Arche ont, par exemple, été posés par Jean-Michel Asselin (habitant de Corps pendant de nombreuses années), qui avait gravi le couloir à gauche du pas et était redescendu par là. Les chasseurs ne font en principe pas de cairns, mais il est certain qu'ils connaissent la vire. Ceux du Dévoluy sont particulièrement actifs et audacieux, et ils vont absolument partout. Nous en avons eu récemment l'expérience à la Fuvelle... Ce sont de vrais bédouins, mais, contrairement à ces derniers, ils ne communiquent guère leurs infos. On arrive malgré tout à apprendre des choses en discutant avec eux.

François LANNES
15-09-2010 18:51:33

SebL, Et bien bravo pour cette grosse sortie ! Enchaîner ces 2 vires fait que la journée a du être bien remplie ! Pour le cairn, je n'ai pas d'information...?????? On peut supposer plein d'explications. En tout cas, le simple fait de monter jusque sur cette épaule, en venant par l'intérieur du massif comme décrit par Pascal dans son livre, est une magnifique balade, pas très longue (environ 2 h de montée, et on évite très facilement les pierriers par un côté ou par l'autre) dans un cadre vraiment sauvage. Et le spectavle est magnifique, là-haut ! Ne pas se priver...


SebL
13-09-2010 12:55:20

Samedi, nous avons enchainé le pas de l'Arche avec la grande Vire du Pierroux. http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_sortie=8315&id_sport=2 Boucle magnifique. La vire a été parcourue dans le sens inverse de celui proposé par Pascal dans "Vertiges d'en haut". Je ne suis pas certain que cela soit plus mal commode dans un sens que dans l'autre. C'est vrai que dans l'autre sens, le parcours est probablement un peu plus photogénique. Petite question sur l'historique de ce parcours. La sente est relativement bien tracée tout le long, j'imagine par les chamois. Est ce que cette vire est (ou était) utilisée par les chasseurs ? En effet, il y a 4-5 ans lors d'un bivouac au Pierroux, j'avais remarqué cette selle herbeuse (point 2277 m) avec un grand cairn, que l'on aperçoit sur cette photo (2003 ?) de Guillaume Laget : http://www.tetras.org/livreDevoluy.html J'imagine que la présence de ce cairn n'est pas anodine et qu'elle informe sur la présence d'un lieu remarquable. Indiquait-elle déjà la présence de cette vire, alors déjà parcourue par quelques initiés ? Merci pour ces éclaircissements, Bonne journée Seb


anonynmous
06-07-2010 21:19:20

Si la Vire du Pierroux vaut son pesant de cacahuette, l'itinéraire emprunté pour y accéder n'était pas mal non plus... Merci François.


pascal sombardier
06-07-2010 11:33:34


Citation:...Mais un alpiniste, un grimpeur, qualifierait ça de "finger in the nose"... Si c'était le cas, ce serait un imposteur. Il y a tellement de formes différentes d'alpinisme et d'escalade (et de rando) que les aptitudes des uns et des autres n'ont que peu de rapports entre elles, sans que cela soit soumis à une quelconque hiérarchie de valeurs, d'ailleurs. L'essentiel est qu'on y trouve ce qu'on y cherche.
Citation:Je sais bien que vous savez ce que vous faites et que vous envisagez toujours le pire pour ne pas y être confrontés... En tout cas, voilà une très bonne définition universelle de l'alpinisme, bravo.


anonynmous
05-07-2010 21:35:20

Quand je dis "callus", je dis pas "inconscients"... C'est plus "extraterriens"... Je sais bien que vous savez ce que vous faites et que vous envisagez toujours le pire pour ne pas y être confrontés... J'ai une belle balade un peu dans le genre (moins "étroite" quand même) que je fais chaque année, mais chaque fois, aux coins "chauds", je balise un poil... surtout à l'idée de devoir faire demi-tour et de me retaper 6 ou 8h de marche !!! Et puis une autre, faite qu'une fois, où, à 50m environ du dénouement, j'ai failli pas passer... Un grand flip en osant passer, tout en sachant qu'avec la fatigue le demi-tour était surement plus dangereux...!!! Le côté "callus", c'est plus pour la découverte in situ... mais j'ai moi aussi poussé des trucs comme ça, sans savoir... dont des trucs, qu'avec le recul, je refais plus... "Callu" c'est pour le truc qui parait impossible... "Malade" c'est pour les trucs que j'ose plus... ...Mais un alpiniste, un grimpeur, qualifierait ça de "finger in the nose"... Encore bravo à vous, et de nouveau, surtout content pour vous de ce moment partagé entre vous !!!


pascal sombardier
05-07-2010 20:42:56

Raf (à droite au fond) ayant accepté de faire le mannequin, il est parti devant et joue les aigles. Il m'avait dit "OK, mais vous m'enverrez la photo". Je pense qu'elle est digne de passer sur Biv'. Merci Raf. PDG, lui, n'est pas mal dans le rôle du paparazzi. Je voudrais dire à Yom, admirateur à juste titre de PDG, tout en le remerciant pour son intérêt, que nous sommes loin d'être "calus". Ces sorties, certes exposées, sont parfaitement assumées. Chacun y est à l'aise et sait ce qu'il fait. Nous n'emmenons pas de personnes qui ne seraient pas habituées à ce genre de terrain. Nous sortons la corde lorsque cela s'impose. Nous portons le casque et ne nous séparons jamais de notre piolet. Je sais que c'est une forme un peu nouvelle de pratiquer la montagne, qu'elle n'est pas toujours comprise, mais elle est pour moi la plus enthousiasmante que j'ai connue. Et des endroits comme cette vire du Pierroux, dont nous avons augmenté l'inaccessibilité et la sauvagerie (comme s'il en était encore besoin) grâce à François, et qui est le must absolu en matière de rando du vertige, constituent une sorte de consécration. François, dans "Vertiges d'en haut", s'est fendu d'une belle double page à propos de cette vire qu'il avait suivie seul comme moi. Mais il précise cette fois que "c'est encore mieux avec les amis". Cette journée était effectivement placée sous le seul signe de la sérénité.


scal
05-07-2010 20:38:42

splendide !! :)


Jean-Michel Pouy
05-07-2010 11:18:43

Avec François, il est dur d’avancer qu'une photo vaut mieux qu'un long récit tant son aisance à manier la langue de Molière lors de ses passionnantes narrations n'est plus à prouver... mais ici on « prend » tout... superbe ambiance... Merci pour ce partage... Bref, à nouveau du 9 dans tes explorations 7 fois-ci encore… vraiment 5 gulier…


Luc
05-07-2010 00:07:20

Enorme ta photo....


anonynmous
04-07-2010 21:59:39

Ben si y a PatdeGap, forcément c'est classe, c'est irréel, c'est engagé, et c'est hors des sentiers battus... (signé: un accroc de Skitour) Z'êtes des callus quand-même (je dis ça sans connaitre, mais j'irais voir et je suis sûr que je serais sur le cul...) Bravo à vous pour la performance, et bien content pour vous de votre découverte et des moments qui vont avec...!!! :wink:


Luc
04-07-2010 17:47:43

PAr ici...


François LANNES
04-07-2010 16:29:19

Une belle journée, une magnifique balade, et voilà l’inspiration qui revient… Je vous laisse en lecture quelques lignes qui racontent la trame d’une histoire simple et heureuse, en Dévoluy : « 5 mètres = 9 heures » (voir dans le classement "Montagne" des articles de Bivouak). Les amis par lesquels cette journée fut si belle sont Rafaël, bien connu pour les nombreuses arches qu’il nous ramène de partout, PatdeGap qui prolonge cette année le ski de rando au-delà du raisonnable, et Pascal dont chacun a lu les livres de découverte de nos massifs préalpins (entre autres). Ne cherchez pas, dans ce récit, un topo détaillé. Ce n’en est pas le but. Si vous vouliez quand même comprendre où se passe la balade, les informations principales sont écrites. Mais elles sont loin d’être suffisantes, et c’est exprès. Le plaisir se trouvera alors dans le fait de chercher, et de découvrir ! Par ailleurs, le cheminement en question est quand même très exposé au vide, et aux pierres. Je ne veux inciter personne à faire ce qu’il ne souhaite pas. Le but de ces lignes est tout simplement de vous faire partager le plaisir à être en montagne. Et tous les niveaux de facilité existent : chacun met la barre où il le souhaite !


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net