SebL
26-07-2009 22:30:19

Cette arche, quelle belle découverte ! Les récits de François sont toujours aussi agréables à lire mais il manque néanmoins quelque chose dans ses messages ............. son magnifique accent aveyronnais ! Pour info, j'avais décrit l'accès "normal" à ce sommet et la traversée plus scabreuse vers le pas de l'ours : http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2996&id_sport=2 Je dois avouer que cette merveille m'était alors passée inaperçue. Le mois dernier en parcourant les crêtes entre Girbault et le Roc Roux, j'avais remarqué la complexité de cette face Sud (cf photo suivante), sans soupconner la présence de cette arche. Ils y en a qui ont l'oeil plus affuté ! Sur la photo, je semble reconnaire l'arche, au niveau du rond rouge. L'accès par le bas a l'air sensiblement plus compliqué...

GLaG
22-07-2009 22:02:02

Très vertigineux...et superbe ! Alors, où sera la prochaine grande découverte du Dévoluy ?


pascal sombardier
22-07-2009 19:26:27

Une vue par dessous (pas facile à photographier, cette arche) avec son découvreur, François Lannes, qui pose pour la postérité. Il fallait la voir. 14 m de largeur (Guilain a mesuré, bien sûr).


scal
15-07-2009 21:40:06

bon là je m'y colle, car c'est aussi simple qu'une évidence :) une fois sur la crête : un couloir raide et vert aboutit directement à l'arche : sur cette photo on distingue vaguement Pascal qui émerge du dernier ressaut avant l'arche


Luc
15-07-2009 21:00:22

Dites les Dévoluards, vous ne pourriez pas vous discipliner un peu et ajouter le topo dans Biv'. Ensuite libres à vous de palabrer, mais on a besoin d'un peu de précisions sur l'itinéraire et surtout pas facile de retrouver un itinéraire dans le forum, non? Qui s'y colle? :wink:


pascal sombardier
15-07-2009 20:28:05

La voilà :


François LANNES
15-07-2009 19:24:33

Une grande journée en Dévoluy !!! Si ce titre a été inspiré à Pascal par une sortie faite début mai avec Denis, il pourrait tout aussi bien s’appliquer à la balade faite en juillet, samedi dernier. Ce Dévoluy, magnifique, a décidément bien des ressources cachées et, à ceux qu’un rayon de soleil favorise, il offre de véritables bijoux ! Si je parle de « rayon de soleil qui favorise » c’est parce que c’est par cela que tout à commencé. Une simple photo, prise d’une arête parallèle, non pas au hasard mais dans un moment propice, a permis de dévoiler un repli de strate dans une face dérobée et, dans ce repli, a montré une ombre trouée de lumière, ombre trouée caractéristique d’arche… Sans ces circonstances tout à fait heureuses, rien ne se serait passé de toute la suite, et les chamois de ce secteur seraient aujourd’hui encore restés les uniques passants dans ces lieux et n’auraient jamais vu leur territoire foulé par quatre bipèdes… Ce lieu dont il est question, c’est le versant sud de la Croix de Queyrière. Dans le Dévoluy, il y a les grands sommets, l’Obiou, le pic de Bure, le Grand Ferrand, et puis il y a les autres. Parmi ces autres sommets certains sont encore très connus, le Tête de la Cavale, la Tête de l’Aupet, etc… mais d’autres ne se voient pas. La Croix de Queyrière fait partie de cette dernière catégorie de sommet : on ne la remarque pas ! Hissée à 2100 mètres seulement là où ses voisins directs culminent à 2400 et même 2500 mètres, elle est en quelque sorte masquée par eux. Positionnée à l’Est de la chaîne Est du massif, elle se trouve donc – en quelque sorte – placée à l’extérieur du Dévoluy, comme si elle en était mise à l’écart. Et pourtant !!! De ce sommet, que l’on aurait qualifié de « dérobé », voire même de pire, allait se révéler une pure merveille. C’est dans le versant sud qu’il fallait aller. Ces pentes raides sont en fait un véritable embrouillamini de plis calcaires, dont la logique de la formation ne peut être saisie que par les spécialistes du tithonique. Et dans ces plis, la photo annonçait une arche ou, pour le moins, un potentiel d’arche !! Cette nouvelle fit grand bruit dans le picocosme ( le picocosme, c’est la même chose que le microcosme, sauf que c’est encore plus petit ), et aussitôt une lourde expédition fut montée pour aller faire la reconnaissance de la « potentialité ». L’accès direct par le bas du versant sud semblait attractif à ceux qui n’avaient vu que la photo initiale. Mais il fallait être prudent, et la prudence recommandait de ne pas s’aventurer ainsi tête baissée. Une observation judicieuse dévoila alors un accès plus aisé et mieux sûr : il fallait simplement monter par l’alpage E pour accéder à l’arête SE. De là, un couloir descendant dans la face sud permettrait de parvenir à l’arche. Ainsi fut fait, et comme c’était le bon plan, la lourde expédition (plus de 2000 arches à son compteur : 1800 + 200 + 25 + 15 ) parvint à son but. Malgré cette astuce d’itinéraire, parvenir à cette arche n’est pas tout à fait facile, et une corde s’avère très utile pour se rassurer, voire même pour s’assurer ! Voilà donc le petit compte-rendu par l’écrit. Place maintenant aux informations par l’image qui, nous l’espérons, donnera des fourmis à quelques-uns des Bivouakeurs…


pascal sombardier
26-05-2009 17:53:08

Merci, François, pour ce commentaire fort bien élaboré. Mais je tiens à préciser que ce n'était pas une innovation que de le remonter à pied depuis le bas : les skieurs font ainsi avant de le descendre, comme la plupart des couloirs, afin de jauger la qualité de neige et la pente. Mon but était de pouvoir emmener des non-skieurs dans des conditions plus proches de la haute montagne d'été. Le chourum n'était plus skiable, mais praticable comme une sorte de petite goulotte en alpinisme. La période pendant laquelle cela est possible est très courte, puisque, comme je le supposais plus haut, la plaque de glace a certainement dû fondre depuis. Ceci dit, des randonneurs ont déjà fait tout le parcours à pied en conditions hivernales, y compris l'approche. Ils ont brassé des tonnes de neige et en ont bavé des ronds de chapeau (on leur tire le nôtre...). Pourquoi n'ont-ils pas pris de skis : ils répondent : "parce qu'on n'en a pas...". C'est une bonne raison, non ? http://mountainaddict.over-blog.com/article-30265977-6.html


François LANNES
26-05-2009 16:40:51

Bon et bien : d’Olympique, ce chourum n’en a pas que le nom ! Il en a maintenant, aussi, un compte-rendu de balade... Merci Pascal de nous faire partager ces sensations extra-ordinaires par un reportage photo tout aussi vivant que précis. C’était là une fameuse idée, pour ne pas dire une fumeuse idée, que d’aller remonter cette « Ferrande-gueule » dans le sens inverse des autres visiteurs des lieux, à savoir les skieurs bien sûr. C’était là toute l’originalité, et la nouveauté… Dans ce genre de pratique hors les cadres usuels, l’on n’est jamais tout à fait certain d’être un premier à passer comme cela, de cette façon là. L’histoire de la montagne est déjà si longue qu’il a peut-être déjà existé cet aventurier à l’imagination différente, et féconde, ayant inventé cette envie de remonter à travers l’antre inquiétant. On ne sait jamais ?! Mais en tous cas, pour moi, ce fut un vrai plaisir que de marcher sur cette neige assez dure pour porter, que d’approcher de l’entrée sombre, de pénétrer dans le noir, monter sur la terrasse, et de sortir par la droite sur cette glace fine qui sonnait creux… Çà, ce fut une première !! Alors, grand merci !!! Après une telle sortie, le Dévoluy a t-il dévoilé sa plus grande arche-tunnel ? Par la taille… il semble difficile de faire plus. Au-delà, c’est un travail de spéléologue, eux qui doivent naviguer là-dessous dans des cavités parfois encore plus imposantes ! Mais gardons quand même l’espoir que, caché dans un recoin, encore plus inaccessible, se protège un nouveau trou, un nouveau passage secret, à découvrir. C’est cet espoir qui alimentera l’énergie de demain à aller voir plus loin, (si loin ?) , ce dont on ne sait pas, aujourd’hui, que cela existait depuis longtemps…


GLaG
26-05-2009 11:18:12

C'est bien toi sur la photo, oui. Mais c'est quand même bien plus beau et impressionnant depuis l'intérieur !!


pascal sombardier
26-05-2009 10:20:23

JMG me communique ces 2 photos qui apportent un regard différent sur le chourum : La terrasse dont je parlais un peu plus haut. et le cratère de sortie : On voit le passage en glace (à ma droite) qui nous permettra de sortir, mais qui devrait avoir disparu aujourd'hui, vu la chaleur ambiante... Le 20, il n'avait déjà plus que quelques centimètres d'épaisseur et sonnait creux...


pascal sombardier
25-05-2009 10:49:35

Oui, enfin attention, s'il n'y a plus de neige, ça me paraît casse-gueule (faut voir celle du rocher). D'ailleurs, je ne me rappelais plus cette photo de GLaG parue sur son site. Je crois que c'est moi devant, mais on voit surtout la gueule (encore une...) de l'antre du Diable et la vire Olympique : http://www.tetras.org/Recits/06_09_Chourum_Olympique.html


scal
24-05-2009 12:30:05

ce genre d'itinéraire ça n'est pas très commun et en plus dans un cadre aussi spectaculaire et original c'est rare merci de mieux nous le faire découvrir avec ce reportage, j'imagine bien cet accès surréaliste comme voie normale du Grand Ferrand :shock: :shock:


Goupil
24-05-2009 12:04:12

Passionnant ce récit, on s'y croirait, le commentaire collant parfaitement avec les photos. D'autant plus ravi que je me demandais s'il était possible d'effectuer cette traversée du chourum olympique en rando pédestre. Superbe ! heureusement pour Guilain que vous n'ayez pu poursuivre au delà vers les magiques arches inter-ferrantes, je crains qu'il n'eût pu supporter le choc émotionnel ! :lol: Allusion à la photo "grand angle" de Lionel qui m' évoque plus la magnificence d'une cathédrale gothique avec tous ces arcs-boutants. Après "l'antre du diable", "la porte des cieux" avec la cathédrale. Quel programme ! Seul le Dévoluy est capable d'un tel prodige. Grand merci Pascal.


pascal sombardier
22-05-2009 21:57:18

Suite à cette présentation du secteur de la Fuvelle : http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=6092&start=15&id_sport=2 voici le compte-rendu de la visite de Guilain Debossens au Chourum Olympique, L'ANTRE DU DIABLE, comme l'appelle JMG, qui était avec nous. Pour mémoire, ce chourum ("gouffre" en langue dévoluarde) est situé au fond du vallon du Grand Villard, dont il a été question plus haut. Bernard Mazas et moi-même avions parcouru cette vire depuis la crête de l'Étoile pour aller voir les arches situées dans un tunnel au-dessus de la vire, révélées par Olivier Saléziani, et que j'avais appelées "arches inter-ferrantes". http://bbmazas.club.fr/Devoluy/etoile.html La photo de ces arches, réalisée en été, est toujours sur Biv', mais elle a rétréci.... ../photos/photos.php?id=8090&id_sport=2 La sortie du Chourum Olympique, située dessous, nous avait paru particulièrement effrayante. Depuis, les skieurs de rando en ont fait un spot réputé. On peut en voir les effets sur de nombreux sites. Les photos de Lionel Tassan sont particulièrement réussies : http://lionel.tassan.free.fr/images%202009/02/25chourum/index.htm J'y suis allé moi-même cet hiver, et j'ai été surpris de voir que la pente à l'intérieur restait abordable (en fait l'accumulation de neige en hiver diminue l'inclinaison de la pente). Je ne pensais pas, d'autre part, que l'on voyait le jour depuis l'entrée, car en fait le tunnel est relativement court (80 m de dénivellation) et très large (20 m pour le porche, plus de 30 m de diamètre pour le cratère de sortie). Cela correspond donc à la définition d'une arche, et ces dimensions en feraient la plus grande des Alpes. Il me fallait emmener le "maître des arches", Guilain Debossens, pour confirmation. Mais comment emmener quelqu'un qui n'a pas fait de ski depuis 20 ans (au service militaire...) dans ce spot qui n'est pas praticable en été (gradins verticaux pourris) ? L'idée m'effleura que, le calme revenu en ce printemps bien pourvu en neige, le chourum restait praticable, peut-être même plus intéressant avec peu de neige et plus de glace... Une petite course d'alpinisme facile en somme. Donc, après un bivouac merveilleux sur la piste de Lachaup, nous voici partis tôt pour bénéficier d'une neige encore dure. Nous arrivons ici vers 6 h au fond du vallon du Grand Villard. La montée sous le porche d'entrée se fait sans problème. Les crampons sont toujours dans le sac. Là, surprise, la neige est encore plus malléable à l'intérieur, où il ne fait pas froid du tout. Nous montons sans problème une pente qui reste débonnaire. Notez l'envergure du porche : 20 bons mètres (JMG à droite donne l'échelle). La première pente, vraiment peu raide, est en bonne neige : Guilain est déjà au milieu, sur une terrasse de caillasses qui communique avec une autre entrée située à gauche du porche. De là, une fenêtre permet de voir la première pente de neige, d'où cette photo. De cette terrasse, vue vers le haut, et sur une belle cascade de glace bleue, que l'on évite heureusement par un couloir facile à gauche. Couloir que voici, et qui permet de sortir dans l'énorme cratère du chourum. Toujours pas de difficulté... Sortie dans le cratère que voici : La pente se raidit. Notez la corniche de neige au-dessus : 5 m de neige bien tassée, heureusement pas surplombante... Là, une petite plaque de glace vive va nous obliger à sortir crampons, piolets et une broche à glace. Ce n'est pas très raide, mais la glace dure ne fait que quelques centimètres d'épaisseur et la plaque sonne bien creux. Dans quelques jours, ça ne passera plus... Et voici la sortie sur la vire Olympique. Sans cette plaque de glace, la course eût été moins intéressante, mais elle restait dans le domaine de la randonnée, une rando alpine certes, mais sans grande difficulté. Nous n'avons pu poursuivre par les arches inter-ferrantes, car la neige avait déjà trop chauffé. Nous nous sommes donc échappés par la vire à droite jusqu'à un couloir en neige qui permet de regagner le fond du vallon. Guilain me déclara alors que c'était "l'une des merveilles naturelles les plus extraordinaires qu'il lui ait été donné de contempler". Et cela fut donc pour moi une grande satisfaction... En espérant que ces quelques images vous aient plu.............


scal
06-05-2009 19:58:10

oui, joli viron ensoleillé :) cette arche des Adroits, bien fine, est particulièrement esthétique


ced
06-05-2009 14:42:46

Merci pour les dernières photos qui complètent bien les premières et le récit !


ldfa
05-05-2009 22:22:01

Bonjour, Je vais compléter cette visite de quelques images. Une vue de Roche Courbe un peu avant le vallon du Grand Villard L'entrée dans le vallon du Grand Villard .... le sujet de notre visite est sur la gauche du vallon. Pascal avant de descendre dans la triple arche du Girier, il gardera le sourire jusqu'en bas! Pascal dans la 1ere descente dans la Baume Fromagère Ici le rappel est coincé !!! par chance, on à évité la remonter sur corde. Roche Courbe avant de descendre dans le vallon des Adroits La magnifique petite arche dans la descente du vallon des Adroits :-) Pascal à la recherche du grand angle au pied du tunnel des Adroits Arche des Adroits en bas du deuxième rappel, dans le vallon Descente du vallon et passage par le canyon des Adroits C'est la fin, retour à la voiture! Effectivement belle journée dans le Dévoluy et merci Pascal. Denis


GLaG
05-05-2009 22:06:12

Ouaip, superbe sortie tout cela...!! En redescendant du Ferrand un jour j'avais bien repéré que le bas de la crête au dessus du vallon du Grand Villard était plein de trous, mais pas au point d'imaginer toutes ces arches...!


ced
05-05-2009 21:24:27

Voilà un printemps qui démarre fort ! Bravo et merci pour la visite en images.


anonynmous
05-05-2009 20:06:29

Une journée ordinaire en somme! Joli!


pascal sombardier
05-05-2009 19:18:55

Merci, mais l'overdose nous guette... donc... Au fait, pour ceux qui ne connaissaient pas cette arche des Adroits (qui est vraiment une des plus belles des Alpes), il y avait eu cette photo déjà postée sur Biv' : ../photos/photos.php?id=13334&id_sport=2 Détail amusant : il y a un très vieux spit sous l'arche (20 ans au bas mot) qui permet de tirer un rappel dans la petite barre où s'adossent mes cousines. Sans doute des spéléos, très actifs dans le coin (il y a 30 ans, je faisais moi-même de la spéléo dans ces vallons)...


scal
05-05-2009 18:57:50

et bien c'est le printemps et ça dépote !! le coup est rude et puis comment rivaliser avec des arches qui font boule de neige :o en tout cas félicitations et ne vous arrêtez pas en si bon chemin !


pascal sombardier
05-05-2009 16:55:41

Bon, reprenons. Sur la crête qui borde le vallon Girier, non loin de notre précédente arche, IGN indique "Baume Fromagère", sans doute connue des spéléos. Serait-ce cela ? : Denis part en rappel dans la baume , qui est une arche de 8 m d'envergure environ. Nous découvrons une autre arche à l'ntérieur, encombrée par la glace certes, mais c'est notre cinquième de la journée : (notez que nous avons coincé le rappel et que j'ai dû remonter dans la glace en passant DANS cette arche. La photo est donc prise par Denis lors de ma seconde descente.....) Après, nous decidons de basculer dans le vallon des Adroits depuis le haut du vallon Girier. Mon Dieu, que ce Dévoluy est beau en cette saison ! Belle vision de Roche Courbe devant le Rocher Rond. Au fond, c'est le plateau de Bure : Notre but est de retrouver le tunnel des Adroits, et de traverser depuis son entrée supérieure jusqu'à l'arche du même nom. Au passage, nous passons sous une sixième arche encastrée dans la barre. Pas très belle, mais curieusement encombrée par un arbre, le seul à des kilomètres à la ronde (à 2100 m ??!!). Ce sera donc 'l'arche à l'arbre". Nous arrivons dans ce cher tunnel ; grand angle obligatoire.... : Depuis sa sortie supérieure, il est possible de traverser horizontalement. Après avoir été en vue de l'arche et en remontant un peu, on peut arriver au-dessus de celle-ci : Ce qui permet quelques fantaisies... Ainsi que l'observation de cette curieuse formation globicéphalique, située juste au-dessus, comme le faisait justement remarquer "Gn" : Comme disait GLaG, "le Dévoluy vous regarde". Mais maintenant, il vous renifle.... Un petit rappel pour regagner la terre ferme : et nous descendons le canyon des Adroits. Le passage équipé en été d'une corde fixe est recouvert de plusieurs mètres de neige. Mais il est possible de passer entre neige et roche. Ce canyon est particulièrement beau avec la neige : Voilà, avec la double globicéphale (qu'on ne compte que comme une seule arche, histoire de ne pas traumatiser nos redoutable concurrents...), ça fait 7. On l'a souvent dit sur ce site : le Dévoluy n'a pas fini de nous révéler ses secrets... Bonnes balades à tous.


pascal sombardier
04-05-2009 19:18:28

Bon, on la mettra en plus grand en temps voulu. Mais je vais commencer par le début. Vous connaissez tous le vallon du Grand Villard, avec le Grand Ferrand qui pointe à gauche. En descendant d'une balade à skis la semaine précédente, mon ami Roch me fait remarquer plusieurs trous dans la barre rocheuse de gauche (celle qui est arrondie). J'y retourne donc ce 1er mai avec Denis "Idfa", et, depuis la piste de Lachaup, nous arrivons sans encombre au dessus de cette barre. Les trous s'ouvrent en fait sur la crête et ressortent dans la falaise haute d'une cinquantaine de mètres. Le premier fait une bonne dizaine de mètres de diamètre, mais surtout, il y a une autre arche dessous (on la devine sur cette photo) : La même vue de dessous (les stalactites nous laissent de glace) : Nous descendons en rappel la falaise à travers une troisième arche qui se trouve décalée par rapport aux deux autres : C'était un premier jet réussi, mais de plus belles choses encore nous attendaient. La journée ne faisait que commencer... La suite un peu plus tard donc.


Rafaël Rodon
04-05-2009 18:24:37

Super cadrage et jeux de mots 7 Nouvelles :D on va passer une semaine sympas sur bivouak. Pour moi que 2 petites en Chartreuse dont une déjas conu (sauf par moi) :cry: Comme François je me sens un peut à la traine (c'est que j'ai du mal à ranger les skys) et en tous cas bravo à tout les deux


anonynmous
04-05-2009 18:16:21

Superbe photo, le grand angle est toujours aussi impressionant! Je suppose que les yeux du type adroit sont les petits trous derrière l'arche, au dessus de l'espèce de goulotte de pierre lisse?


François LANNES
04-05-2009 18:04:02

Et bien cette photo est fabuleuse !!! Quel décor !!! Bravo à tous les deux, pour votre pêche à la "petit tailleur" (sept d'un coup) ! Et je reconnais sans difficulté être laissé sur place dans cette "compétition" de trouveur d'arche, compétition pour laquelle je ne suis pas de taille à lutter face à vous... C'est avec grand plaisir, et large sourire, que la plus haute marche du podium vous échoit. Faites nous voir maintenant la suite de vos découvertes qui, j'en suis sûr, vont nous faire passer un très bon moment.


pascal sombardier
04-05-2009 11:13:11

Ce 1er mai, avec Denis, avons trouvé 7 arches nouvelles dans le secteur du Grand Ferrand. Ce fut une grande et belle journée, et l'occasion de faire de belles images. Dans la féroce compétition qui nous oppose à François, Scal et cie, nous avons pris de l'avance, d'autant plus que nous aussi avons découvert des yeux, mais avec un nez...... On vous en dira plus bientôt....


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net