Vires de la T

Bernard MAZAS
23-06-2008 08:03:46

jean-marc jacquet
Bon, je plaide coupable mais j'ai une circonstance atténuante puisque c'est toi qui a fait le topo (d'où ma confusion) sans n'avoir jamais mis les pieds sur la vire... Et ça c'est passible d'une très très lourde peine : tu nous feras deux Garnesiers cet été...
Jean-marc En relisant ce fil exhumé par la grâce de François, je te précise que je suis sorti direct (n°2 sur mon topo, ce parcours ne figure par sur la photo, mais en pointillé orange ci-dessous), et que je fais confiance à PS pour le parcours de la vire supérieure. Note que ça me m'empêchera pas d'aller là bas à la première occase.

François LANNES
22-06-2008 17:37:42

« De repenser à ce passage, rappelle les visions du chamois qui me l'a fait découvrir... Ce fut un bref moment, mais si particulier. Il faudrait que je rassemble ces souvenirs... » C’est en lisant ce fil au sujet de la Tête de Garnesier, et en expliquant d’où venait ce trait bleu tracé sur son flanc, que me sont revenus les souvenirs de cette belle journée passée là-haut. Merci Jean-Marc d’avoir ainsi rallumé une flamme qui allait manquer d’oxygène…


GLaG
16-04-2008 23:39:14

Vraiment de l'ambiance, le Dévoluy, en hiver......


Pierre Baldensperger
16-04-2008 21:11:39

Salut à tous les dévoluards, J'avoue, c'est moi qui ai prétendu à tort que vous hiberniez (c'était pour mieux vous réveiller ;-), et je crois effectivement que la photo était de moi. En tout cas j'en avais une qui ressemble beaucoup. Quant à la trace bleue, quand on connaît le terrain, ça ne pouvait bien évidemment être que du François Lannes pur et dur !! Voilà le fil (mythique) du forum dont vous parlez : http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=3230&postdays=0&postorder=asc&start=0&id_sport=2 J'en profite pour rappeler que c'est indirectement via le docteur Desmoulins, grand connaisseur du coin, que j'avais eu vent de l'existence de ces vires praticables au-dessus du Pas de l'Ane.


pascal sombardier
16-04-2008 10:48:51

En fait, j'avais exploré ces vires à l'automne 2006 et nous en avions parlé dans une grande discussion appelée "Chamousset", mais pas facile de retrouver ça sur Biv'. Je crois que Bernard y était allé le lendemain même, tout étonné d'y trouver des cairns encore chauds... J'avais fait un premier croquis, puis tracé ces barbouillages (sauf le trait bleu) sur une photo dont je ne me souviens plus la provenance (Balden, peut-être), puis une autre fois sur une photo que j'avais faite de très loin (du col de Priau) : ../photos/photos.php?id=9610&id_sport=2 j'y suis retourné avec GLaG l'automne dernier, ce qui a produit quelques images mémorables, vous vous en doutez. Bref, l'essentiel est que tout cela ait pu profiter à quelques personnes amateurs de terrains d'aventure (je me souviens que Cisou et Renarde y étaient allés peu après, en faisant la variante d'escalade), et aux audacieux "Jarjatteux" hivernaux que je félicite au passage. Qui a dit que les Dévoluards s'étaient endormis ?


jean-marc jacquet
16-04-2008 10:28:04

BM
Pour aggraver ton cas, tu m'attribues sur une autre photo la paternité d'une vire où je n'ai jamais mis les pieds. Il s'agit donc d'une erreur judiciaire, carrément.
Mince ! En proposant de nommer les vires je pensai contribuer à régler la question de la toponymie du lieu. Effectivement, nous avions déjà le pas de lannes ! Bon, je plaide coupable mais j'ai une circonstance atténuante puisque c'est toi qui a fait le topo (d'où ma confusion) sans n'avoir jamais mis les pieds sur la vire... Et ça c'est passible d'une très très lourde peine : tu nous feras deux Garnesiers cet été... La peine peut être réduite à une seule ascension si tu passes par la vire bleue, dite aussi la vire à chamois ou encore la vire à François. Mais ce n'est pas conseillé !


François LANNES
16-04-2008 07:54:36

Pour compléter le message de Bernard, la photo n'est pas de moi non plus... J'ai recherché le post initial sur la Tête de Garnesier, mais je ne suis pas arrivé à le retrouver; Pierre avait fait un condensé de toutes les adresses de ces pages là, et là encore cela a été chou-blanc. Par contre pour le feutre bleu, je plaide coupable. Ce petit bout d'itinéraire est un vrai chemin de chamois, dans les pentes de cailloutis, les pentes "pentues", entre deux strates de falaises de la face. La trace est visible tout du long, mais ce n'est pas une autoroute !! Ce chemin, s'il existe, n'est pas forcement recommandable, au même titre que le pas de l'Ane proprement dit. Il traverse complètement la face, d'un versant à l'autre. Il est aérien, et parfois même un peu beaucoup. Mais si l'on veut faire cette bascule d'une vallée à l'autre, il vaut infiniment mieux le faire par la grande vire inférieure, celle qui est tracée en rouge : c'est beaucoup plus sécurit et tellement plus beau. De repenser à ce passage, rappelle les visions du chamois qui me l'a fait découvrir... Ce fut un bref moment, mais si particulier. Il faudrait que je rassemble ces souvenirs...


Bernard MAZAS
16-04-2008 06:04:03

Merci pour tes photos, Jean-Marc, ça devait être superbe. Non, cette photo n'est pas de moi, pas plus que les gribouillis dessus :D En réponse à ta question, je soupçonne l'auteur d'avoir un feutre bleu à terminer :?: Pour aggraver ton cas, tu m'attribues sur une autre photo la paternité d'une vire où je n'ai jamais mis les pieds. Il s'agit donc d'une erreur judiciaire, carrément. Amitiés


jean-marc jacquet
15-04-2008 10:50:45

balden
Même question que François : par où avez-vous choisi de passer pour rallier la vire supérieure ?
salut, Content d'avoir de vos nouvelles. Le Dévoluard n'hiberne que d'un oeil. Pour vous répondre, la photo qui suit (je crois de Bernard) m'est bien utile. Pour faire la jonction entre les deux vires, nous sommes passés par l'itinéraire rouge. Nous avons donc contourné les couloirs qui forment des goulottes de glace à cette époque - en excellente condition d'ailleurs. Par contre, désolé François mais je n'ai pas vu le cairn de Pascal sous le sommet, j'en ai repéré qu'un sur l'itinéraire, au tourne-à-gauche sur le fil de l'arête entre la vire base et la haute (juste avant une micro-caverne). Et nous sommes revenus par le rose. Une solution très moyenne à cette saison : le passage à mouton qui permet de quitter l'arête sud-est était délicat (glace raide - rappel sur un tout petit sapin), et ajouté à la traversée du pas de l'âne, l'ensemble me laisse penser qu'un retour par la vire inférieure aurait été plus rapide et plus sûre. à mon tour de poser une question : qui a parcouru l'itinéraire bleu et que peut-il nous en dire ?


Pierre Baldensperger
14-04-2008 22:23:23

Trop fort Jean-Marc ! Merci pour ces images magnifiques qui nous sortent de notre longue hibernation à grand renfort de spectaculaire ! Même question que François : par où avez-vous choisi de passer pour rallier la vire supérieure ?


François LANNES
14-04-2008 22:01:55

Ouùù là là !!!! Jean-Marc !!! Quelle somptueuse idée que tu as eue là, d'aller faire ces vires avec la neige !!! C'est vraiment trop génial !! Tes photos parlent toutes seules, quant à la beauté des lieux et à l'ambiance. Cela fait vraiment haute montagne, sans en avoir les contraintes de froid ou d'altitude. Faut dire que ce dimanche était une super belle journée pour aller se balader. Dès que j'ai réalisé ce que vous étiez allé faire, sur la tête de Garnesier, j'ai tout de suite compris la jubilation que cela a pu être. On peut voir sur les photos que la neige portait bien, orientation nord oblige. De ce fait le plaisir pouvait être au max : monter sans enfoncer dans la profonde. A regarder certaines prises de vue, notemment celle avant d'arriver à l'épaule, je trouvais que la pente était bien raide. Passer là, sur l'herbe, l'été, ne m'avait pas laissé un souvenir de telle inclinaison. En hiver, sur la neige qui forme donc un tel toboggan, il ne faut donc pas être impressionnable, pas vrai ??? La sortie, au sommet, par ce petit pas au-dessus du vide comme tu le dis, devait, elle aussi, être très forte en sensations. Il vaut mieux qu'il n'y ait pas eu, là, de vent du sud. Pas vrai ?? Dis voir ! De là où tu as pris cette dernière photo, t'as pas vu le cairn de Pascal ? C'était une magnifique pierre dressée, à ras le vide. En tout cas bravo pour cette fabuleuse idée de sortie hivernale, qui doit regrouper de très beaux passages, difficiles mais sans trop, avec une ambiance un poil austère mais pas trop non plus, et tout en crampons... Quel massif que ce Dévoluy !!! Je me sentirais mieux dans ces vires là, que dans la face nord ouest de Vachères, trop raide pour mes capacités. Une question : par où êtes-vous passés pour monter de la première à la deuxième vire ?


Goupil
14-04-2008 13:50:32

Je reste sans voix devant de telles photos, :shock: :D elles sont là, juste pour notre plaisir.


jean-marc jacquet
14-04-2008 12:46:51

Je n'ai pas réussi à attendre la fonte... : [url]plus de photos dans le topo de Bernard Mazas : http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2339&id_sport=2[/url]


 

© 2020 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net