La grande moucherolle

FABI
24-09-2007 16:53:14

La rando s'est très bien passée... Cette boucle est un plaisir des yeux. Merci à tous les intervenants pour vos renseignements, cela nous a apporté plus de précisions sur les difficultés du parcours. Pour une personne peu habituée à fréquenter les zones engagées, cette rando est tout à fait faisable par beau temps. (tout de même R4 pour l'ascension finale de la grande moucherolle avec des prises sur de la roche qui bouge un peu et le ressaut rocheux à la descente) En tout cas Bivouak est un site incontournable et vivant (17 messages en 2 jours avec des témoignages complémentaires)....et c'est pour cela que j'y viens quotidiennement. Continuez comme ça... Par contre si certains cherchent un site d'escalade Bivouak n'est pas fait pour eux... En tout cas Nous sommes heureux d'avoir gravi cette grande moucherolle qui nous "nargue" tous les matins depuis notre petit village ardechois... et ceci c'est un petit peu grace aux intervenants de ce forum

gerald3
24-09-2007 07:05:50

INCROYABLE si des randon sont interesses je leur conseille d"aller sur le site vertige d'orpierre


Pierre Baldensperger
21-09-2007 22:51:13

Ce débat sur les cotations risque fort d'être sans fin... Il y a tellement de paramètres, de critères, de subjectivités, ... qu'il me semble illusoire de vouloir résumer la difficulté d'une rando sur une échelle, si détaillée soit-elle. Personnellement, je trouve le système de cotation de Bivouak excellent. Il donne une première classification grossière (facile / raisonnable / difficile / difficile et exposé / difficile, dangereux et technique) : en ce qui me concerne c'est tout ce que je lui demande. Lorsqu'on veut en savoir plus, il suffit alors de lire le texte et de regarder les photos qui vont avec le topo (d'ailleurs c'est aussi et surtout pour ça qu'ils sont là) : l'ensemble de ces éléments donne généralement une bonne idée de ce à quoi on peut s'attendre. [edit] Pour la Grande Moucherolle, je vote pour du R4 "modéré" ou R3/R4.


frédo
21-09-2007 21:28:07

En matière de cotations, on peut aussi prendre l'échelle de cotations adoptée par le comité central du Club Alpin Suisse en 2002. Cette échelle définit 6 niveaux (T1 à T6) et prend en compte pour chaque niveau 6 paramètres: la qualité du sentier, le balisage, la difficulté du terrain, les dangers de chute ou de glissade, l'expérience exigée et le matériel requis. Ce document figure à la rubrique "pédago" de Montagne Mag N°317 de mai 2007. La traversée des Moucherolles pourrait se situer à la limite inférieure du T4 définit de la manière suivante: Définition: randonnée alpine Balisage suisse:... Sentier: trace parfois manquante Terrain: assez exposé: pentes herbeuses délicates, pentes mêlées de rochers, névés faciles et passages sur glacier non recouvert de neige. L'aide des mains est parfois nécessaire pour la progression. Dangers: en cas de mauvais temps, le repli peut s'avérer difficile. Exigence: ëtre familier du terrain exposé. Une certaine capacité d'évaluation du terrain et une bonne capacité d'orientation. Expérience alpine. Matériel: chaussures de randonnée rigides. Concrètement pour cette traversée des Moucherolles, il faut se poser la question de savoir si l'on craint le vide. Si les deux personnes craignent...alors il ne faut y aller Si une des deux peut passer devant sans pb, alors une corde de 20 mètres peut permettre d'envisager le sommet sereinement. (sous-entendu savoir se servir du matériel). Personnellement, il m'est arrivé de devoir encorder une personne sous le sommet. Par ailleurs, la partie basse de la descente est un entonnoir canalisant les chutes de pierres...alors quant on sait que le haut est occupé par des bouquetins...'faut plutôt ne pas trainer dans les parages. Bonne rando Frédo :wink:


GLaG
21-09-2007 15:17:21

Pour la boucle, question de goût, je préfère le pas de la Balme au pas de l'Oeille pour l'esthétique :) Mais c'est vrai que le retour du pas de la Balme au col de l'Arzelier par le Balcon Est est long.. Sur le reste, je n'ai pas le même avis que do sur l'intérprétation des cotations bivouak (pour moi R3 devrait rester de la rando type vire ou sangle ou pierrier, exposé ou pénible mais pas technique), ni sur Serre Brion (que j'ai remonté sans hésitation, sans difficulté et sans les mains lors de ma première visite, seul et sans aucune info autre que le nom du Pas sur la carte... :D). Cela confirme juste que si quelqu'un hésite, il a plutôt intérêt à poser une question qu'à se fier à un avis unique de rédacteur de topo... Pour SebL et le Ferrand/la Moucherolle : au Ferrand j'étais avec Pascal et un autre randonneur, on n'avait pas de corde et on n'était pas systématiquement groupés (en particulier j'étais seul dans les pas d'escalade). Pour la Moucherolle, je suis passé 2 fois seul sont une avec un peu de neige, et j'ai fait demi-tour accompagné, rocher sec mais dans le brouillard. Je pense que par rapport à la moyenne des amateurs de randos "au delà du R3", je suis plus à l'aise en vires et sangles, et moins en passages avec les mains sur dalles...je trouve l'Obiou difficile contrairement à beaucoup d'entre vous, alors que je n'ai eu ni difficulté ni appréhension au pas de l'Ane dont on parlait récemment, ou sur la vire de la face Est à la Dent de Crolles, qui semble effrayer beaucoup de monde.


montagne-a-vaches
21-09-2007 14:48:26


Citation:on peut la rallonger un peu en montant par le pas de l'oeille et en traversant jusqu'au 2 soeurs (seul le pt 2105 s'évite). Un passage delicat de désescalde un peu exposé dans cetre partie. Exact, je préfère la boucle pas de l'oeille -> 2 soeurs à celle 2 soeurs -> pas de la balme ou le retour est un peu long bien que ça soit joli aussi. Le passage de désescalade en question est moins commode que la montée au sommet...


SebL
21-09-2007 14:40:33

Rien de plus subjectives que les cotations, même quand on parle en relatif ! La montée à la Grande Moucherolle est moins difficile que la montée de la Cheminée du Paradis et pas beaucoup plus longue. A la descente, pas de difficultés marquée mais une certaine exposition. Si tu y vas en ayant lu l'avis indiqué dans le livre de P. Sombardier, tu ne peux que être agréablement surprise ! Pour Glag, J'ajouterais également que des conditions extérieures peuvent modifier notre façon d'appréhender la difficulté. Par exemple, j'ai descendu à plusieurs la cheminée du Paradis sans trouver que c'était extrême (moins difficile et exposée que la Brèche Arnaud). Je sais que ce n'est pas à un exemple à suivre mais j'ai fait seul la traversée des Moucherolles et des Ferrand. Glag, as tu réalisé ces 2 sorties dans les mêmes conditions d'accompagnement ? J'ai lu tes remarques sur la traversée du Ferrand et certains passages m'ont paru significativement plus difficiles que ce que tu indiques et notamment l'attaque de la face Nord du Petit Ferrand (où j'ai réfléchi à 2 fois avant de m'engager). Je sais que je ne suis pas un expert en dévoluysme... Pour la traversée des Moucherolles, on peut la rallonger un peu en montant par le pas de l'oeille et en traversant jusqu'au 2 soeurs (seul le pt 2105 s'évite). Un passage delicat de désescalde un peu exposé dans cetre partie. Bonne rando. Seb


anonynmous
21-09-2007 14:18:05

merci encore Je vois que je partage le même avis que do sur serre brion et la cheminée du paradis : Tout d'abord Serre brion quand on ne connait pas on ne sait pas comment attaquer le couloir pierreux et "roulant" et ensuite j'ai mis les mains pour m'assurer... Quand à la cheminée du paradis, c'est une progression avec les mains et le dernier palier pose problème : les prises sont rares. Cependant l'exposition est relativement faible (7 m) mais la descente sans corde me parait impossible. En conclusion je suis d'accord avec R3 à serre brion et R4 pour la cheminée du paradis. Je vais tenter donc la traversée des moucherolles et comme le dit Glag si on ne le sent pas on fera demi tour...


montagne-a-vaches
21-09-2007 13:09:06

alalalalaaa... les cotations ça fait toujours couler beaucoup d'encre...! Par contre il ressort quand même quelques notions intéressantes... Il faut à mon avis intégrer la verticalité et l'usage des mains nécessaire à la progression à l'échelle de cotation. Utiliser les mains pour s'équilibrer ou se rassurer dans un passage horizontal relève au plus du R3 Pour moi utiliser les mains n'est pas synonyme d'escalade dès lors que la progression ne nécessite pas de connaissance particulières des techniques d'escalade. Autrement dit : Pas de Serre Brion => R3 (désolé mais moi chuis obligé d'y mettre les mains dans les éboulis foireux du couloir même si celles ci ne m'aident pas dans la progression). La grande moucherolle ou j'utilise les mains pour un court passage rocheux facile mais vertical => R3. Dans le cas ou le passage devient long et l'exposition forte la corde peut être utile, pour moi c'est R4 (en gros ça sous entend un coéquipier, c'est bien souvent ma limite). Les techniques de base sont nécessaires (s'assurer sur des béquets, des arbres ou au corps... sans pour autant faire un vrai relais et utiliser du matériel d'escalade). Enfin R5 c'est de la randonnée glaciaire ou il faut ajouter la connaissance du milieu et des techniques particulières (mouflage, cramponnage, etc...) ou de la "vraie" escalade avec relais, progression par longueurs et matériel spécifique (coinceurs, dégaines, etc...). Bon je sais pas si c'est très cohérent mais c'est mon échelle et y grimpe qui veut... ! de toute façon c'est subjectif...[/i] NB : j'allais oublier... la cheminée du paradis c'est du R4 (ça se grimpe pas si facilement, on peut s'y prendre à plusieurs fois et réfléchir un peu... de plus ça se fait pas à la descente sans équipement...). La réversibilité du cheminement peut aussi constituer un bon paramètre, un R3 se monte et se descend alors que descendre un R4 sans corde devient impossible...


scal
21-09-2007 12:14:31

je suis aussi de l'avis de Glag : le Pas de Serre Brion est moins difficile que la traversée des Moucherolle : à Serre Brion il n'y a aucun pas technique nécessitant l'usage des mains pour progresser et même si quelques passages sont exposés ils restent sans difficulté technique


GLaG
21-09-2007 11:35:49

Une remarque en forme de complément : pour la Grande Moucherolle les difficultés, par l'un ou l'autre des accés, commencent 100m sous le sommet...donc même si ça peut être un peu frustrant, aller voir et éventuellement faire demi-tour ne revient pas à gacher la journée, les crêtes depuis le pas de la Balme ou bien les sommets des Deux Soeurs valent quand même le voyage, à défaut de boucle !


GLaG
21-09-2007 11:28:29

SebL je suis assez d'accord avec toi sur la différence entre les deux randos que tu cites. La cotation ne fait pas tout : dans le cas de la Grande Moucherolle, on a (à mon avis) du R4 à cause de deux fois 20m de passages 'techniques', au Grand Ferrand par la face nord, les difficultés font 400m. Donc cela change tout pour l'ambiance et l'état d'esprit de la rando ; mais techniquement, ce n'est pas plus dur...Et j'ai déjà fait demi-tour à la Grande Moucherolle alors que la montée au Ferrand s'est très bien déroulée. Pour répondre à Fabi, pour moi le pas de Serre-Brion n'est que R3 : exposition raisonnable sur la vire et couloir peu exposé (celui d'Ernadant serait intermédiaire : très expo sur un passage, mais pas plus difficile, pas besoin des mains). Et je n'ai jamais eu besoin des mains (au pire, une fois pour s'équilibrer dans l'entrée du couloir...). Mais je suis certain que d'autres bivouakeurs seront d'un avis différent :) Je ne connais pas la cheminée du Paradis.


anonynmous
21-09-2007 10:05:35

Merci à tous pour vos temoignages. D'après ce que j'ai compris les passages les plus durs se trouvent avant le sommet de la grande moucherolle et dans la descente de celle-ci. J'ai fait dernierement le pas de serre brion et la cheminée du paradis en chartreuse... est-ce plus difficile ?? La météo devrait etre clemente ce Week-end donc je pense que cela doit etre réalisable.


SebL
21-09-2007 09:41:04

Je trouve la description de Glag assez pécise. En conclusion la traversée des Moucherolles est abordable (et à conseiller) pour des gens ayant le pied sûr et une certaine habitude du vide. Pour les autres, il existe dans le coin d'autres randos moins aériennes (Tete des Chaudières par le pas de la Balme en AR, ...). Pour info, sur la subjectivité des cotations : Cet été à quelques semaines d'intervalle, j'ai fait 2 traversées ayant la même cotation sur Bivouak (R4) : la traversée des Moucherolles et la traversée du grand Ferrand par la face N du petit. Pour moi la traversée des Moucherolles est du R3+ et la traversée des Ferrand ressemble plutot à du R5 (R5- ?)et n'a plus grand chose à voir avec de la rando (très forte exposition). Un conseil, toujours croiser ces sources d'infos avant de s'engager dans ce type de rando si on est limite en difficulté. Seb


scal
20-09-2007 22:27:59

pour la Grande Moucherolle il y a deux pas techniques qui ne sont plus de la randonnée mais de l'escalade facile ( sans l'aide des mains pour progresser ça ne passe pas ) le premier sur l'arête est du II / II+ exposé, le second à la descente est moins exposé, c'est un ressaut de 3 à 4m qu'il faut désescalader en III ensuite pour remonter sur la Petite Moucherolle il y a une rampe sans difficulté sauf en sortie où les mains servent plus pour l'équilibre que pour la progression, cette rampe est exposée avec risque de chute de 15 à 20m globalement c'est un peu aérien mais cette notion là est subjective et dépend des personnes quelques clichés sur ce ce lien pour se faire une idée


montagne-a-vaches
20-09-2007 20:30:27

...alors il va falloir que je retourne à l'obiou pour juger !! R3 aussi pour la grande moucherolle qui nécessite un court passage facile vertical (contrairement à l'obiou) mais moins de passages exposés... En tout cas une très jolie sortie... quand il fait beau !


GLaG
20-09-2007 19:42:06

Lors de mes premières montées j'ai trouvé le col des Deux Soeurs très désagréable, avec des cailloux qui tombaient des falaises, mais c'était en mai-juin. Depuis j'y suis remonté après le gel-dégel et l'ambiance est un peu plus sympa. Pour la Grande Moucherolle, un passage un peu raide avec les mains, mais rien de terrible vers 2100m. Puis la toute fin est raide, délicate si le sol est mouillé. Je n'ai jamais testé par temps sec :-) Pour la descente, ça passe bien (une vire un peu aérienne) avec un pas de désescalade pas trop expo (grosse marche d'environ 1m50). La remontée sur la Petite Moucherolle est impressionnante de loin mais passe très bien, puis la suite et la descente par le pas de la Balme est long mais sans souci. Pour moi c'est du R4, pour quelques courts passages ; mais c'est plus facile que l'Obiou que certains voient R3, alors... :?:


Antoine Salvi
20-09-2007 19:34:38

Peut-être en regardant cette vidéo auras-tu une idée de cette longue rando : http://www.dailymotion.com/salant/Moucherolles/video/xrari_gde-et-pte-moucherolles_sport Amitiés montagnardes


Pierre Baldensperger
20-09-2007 18:30:33

J'ai fait la montée il y a quelques années. De mémoire, le col des deux soeurs est raide mais pas trop impressionnant et ça passe plutôt bien. En revanche, vers la fin de la montée à la Grande Moucherolle, j'ai le souvenir d'un truc très raide et bien vertigineux, le degré effectif d'exposition restant cependant acceptable. Pas très rassurant quand même pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de ce genre de terrain. Je n'ai jamais fait la descente par le pas de la Balme, mais je suppose que de nombreux bivouakeurs habitués des lieux complèteront ma réponse.


anonynmous
20-09-2007 16:07:24

je voulais faire ce week end la grande moucherolle depuis le col de l'arzelier avec ma femme (montée col des 2 soeurs, descente pas de la balme). Peu habituée à faire ce genre de rando un peu exposée (apparemment) en cotation R3 ou R4 sur bivouak, je voulais avoir des avis sur les passages un peu aeriens présents tout au long de cette rando. Merci d'avance


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net