Crêt des Tervelles depuis Montremont, par
le chalet de Larrieux

Crêt des Tervelles depuis Montremont, par
le chalet de Larrieux

  • Altitude départ : 720
  • Altitude sommet : 1776
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 2h
  • Orientation : Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Si on se gare directement à l'atterrissage, il faut remonter la route en fond de vallée jusqu'à un embranchement situé entre les Essertoux et Montremont (on peut également se garer ici). Le chemin est indiqué à partir de ce point. Il s'agit d'un sentier raide et sinueux, mais très bien marqué, qui emmène le promeneur jusqu'à un bel alpage où il devra alors bifurquer à gauche pour rejoindre le chalet de Larrieux (bien signalé). De là, on rejoint rapidement le Crêt des Tervelles et son déco, situé en contrebas du Crêt, vers 1700 m environ.

Commentaires difficultés

La vallée de Montremont est encaissée, on se méfiera donc d'éventuels pièges aérologiques selon le vent dominant ou les brises de vallée. L'atterrissage n'est pas très difficile, mais le pré est coupé en deux par un fil électrique, heureusement bien visible.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Annecy => Thônes. A l'entrée de Thônes prendre à droite, traverser le Fier, puis suivre Tronchine et Montremont. L'atterrissage se trouver vers le lieu-dit Les Pesets, où on peut garer la voiture.


Situation




Sortie du 29-10-2011

Bon sang, mais il fait encore nuit noire à 7h30 ! Lorsque je traverse Thônes, les chalands commencent à peine à préparer leurs stands sur le marché. L'autoradio crache le dernier disque de Portsihead, l'ambiance est glaçante lorsque je pénètre ce vallon encaissé.

Le jour se lève tranquillement lorsque je me gare enfin.

Je suis content de marcher un peu pour me réchauffer. Le chemin est d'une efficacité redoutable : ça grimpe fort. Thic, tchac : les virages s'enchaînent. Et c'est fort joli, qui plus est ! En moins d'une heure je sors dans l'alpage, accueilli par le soleil et par une quinzaine de chamois qui n'ont pas l'air de trop se soucier de moi. Je continue mon chemin jusqu'au superbe chalet de Larrieux, planté dans un décor magnifique et entouré de quelques mélèzes jaunis par l'automne. Le cirque des Varos projette son ombre impressionnante sur la vallée de Montremont. Bref, c'est chouette !

Le déco n'est plus très loin. Il est d'ailleurs bien signalé par deux fanions qui ne m'annoncent pas de très bonnes nouvelles : le léger vent d'est qui était prévu s'est transformé en léger vent d'ouest pas prévu ! Les trois bouquetins plantés sous le déco n'ont pas l'air de s'en émouvoir, c'est tout juste s'ils me jettent un oeil. Passé la crête, Talamarche et la dent du Cruet se dévoilent, me donnant quelques idées pour de futurs vols. Puis c'est le retour au déco. Bonne nouvelle, la brise s'installe ! Je me prépare vite, me débattant avec quelques chardons qui ont décidé de me compliquer la vie, et c'est partiiii...

Le vol est magnifique. Les couleurs de la forêt sont simplement extraordinaires. Jaune, rouge, ocre et vert sombre... A peine le temps de profiter et il est déjà temps de se poser. Puis c'est le pliage de voile et la remontée du vallon. Et qui de mieux pour m'accompagner dans ce paysage merveilleux que le fidèle Anouar Brahem ? Oud, accordéon, piano... "L'Aube". "Vague". "E la nave va". Je crois bien que parfois, la vie est belle.


  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 1000 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5

Identification

( ) bivouak.net

Social Media