Le Grand Châtelard par le versant Est depuis
Jarrier

Le Grand Châtelard par le versant Est depuis
Jarrier

  • Altitude départ : 980
  • Altitude sommet : 2143
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Rien si ce n'est quelques panneaux
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking prendre la petite route goudronnée ascendante et la quitter au bout de 150m par le deuxième chemin (y en a deux à cet endroit). Monter en lacets jusqu'à un champ et une splendide chapelle, le sentier grimpe ensuite droit dans la pente en coupant deux fois une petite route goudronnée. Aux Hérouils, prendre encore droit dans la pente et au niveau d'un four banal, laisser à main gauche un sentier (rose sur la carte IGN) pour rester sur une vieille piste herbeuse qui va monter en lacets sur des pentes plus raides.

Arrivé sur un dernière route goudronnée (Alt 1410m) au pied d'une falaise, prendre à droite et monter sur 200m en direction de l'Oullaz, direction plein Est. Prendre alors une autre piste herbeuse qui vous permet d'atteindre directement un grand plateau d'où il est d'ailleurs possible de décoller (Alt 1580m). Rejoindre le hameau "Sur la Balme". Là il y a des panneaux indiquant le sommet. Toujours sur une piste, prendre devant l'oratoire et les grandes croupes herbeuses direction Nord-Ouest, le sentier devient étroit et parfois peu marqué. A 2000m pile vous passerez devant un superbe décollage (flammes en place) facile. Mais le sommet est 150 m derrière, il convient de le rejoindre par un petit sentier peu marqué au-dessus de ce décollage, le relief est plus chaotique. Le sommet est encombré d'un vilain pylône, d'une table d'orientation et d'une croix bizarrement proportionnée.

Précautions

Fort vent de vallée à Saint Jean de Maurienne dès la mi-journée


Commentaires difficultés

Site connu des voleurs locaux et réputé pour ses thermiques matinaux. Le vol fait 1600m de dénivelé jusqu'à la vallée de la Maurienne. Précision : Comme il convient de monter de façon autonome, le meilleur moyen est de laisser la voiture à mi-chemin de la route goudronnée et circulante puis d'arpenter les riants coteaux de Saint Jean... - D'en bas ça fait beaucoup de dénivelé - dont un départ en ville plutôt fastidieux. - Partir d'en haut au bout de la petite route, peut-être... mais on ne trouvera pas facilement un bon samaritain pour vous remonter en stop. Voila une [url=http://vimeo.com/23982626]petite vidéo[/url] de la sortie trouvée sur le Net
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Saint Jean de Maurienne > direction Jarrier > Se garer juste après Mollard Rocher et avant Jarrier à une intersection d'une petite route à droite, altitude 980m


Situation




Sortie du 15-06-2011

Changement de programme - qui devait être Belledonnien - à la dernière minute, en passant la Bastille c'est la déconvenue, à 6 heure du matin c'est couvert, sombre et glauque à souhait sur le massif, ce sera donc le plan B...

Bien qu'il ne se soit rien passé de particulier ce matin, il me reste un goût persistant de dépaysement, un goût de liberté, peut-être en raison de la configuration des lieux. Rien de difficile, seulement d'immenses prairies ondulantes et fleuries entrecoupées de barres rocheuses et toujours en décor les belles Aiguilles d'Arves omniprésentes juste en face. Il est étonnant ce vallon, une espèce de vaste fer à cheval dont le Grand Chatelard est une des extrémités.

Ce qui est marrant dans ce sport, c'est qu'il arrive à rendre passionnant des sommets ronds et sans difficulté, ils prennent une dimension nouvelle. Évidemment non content de passer devant des décollages équipés et somptueux, je m' évertue à monter au sommet et à dégoter un semblant de piste de décollage au plus haut. Heureusement que le vent est bon car la place pour décoller est minuscule, la surface d'un petit studio de montagne et moyennement engazonnée en plus... Cela dit la vue est belle sur les aiguilles même si elles jouent à cache-cache avec de gros cumulus inoffensifs. J'ai le temps de voir le paysage car le vent de face est mou et comme il me faut impérativement de la brise, je suis condamner à attendre une bouffée.

Subitement la brise revient en même temps que le cumulus gênant se dissout - comme il est apparut. Il s'agit de gonfler sur place car je n'ai pas loisir de courir, c'est plat et après, il y a une belle marche! La voile monte bien droite et me tire favorablement, feu vert pour la voile orange, je me jette dans la pente et la brise fait le reste, me voilà en l'air!

Le vol est assez long, d'abord au dessus des alpages généreux en thermiques, puis plus au nord au dessus d'un piton rocheux surplombant d'assez haut la ville de Saint Jean de Maurienne. La brise de vallée est déjà conséquente et l'atterrissage en pleine ville pour le moins cocasse, juste à à coté de HLM.

Voilà pour un plan B c'est une belle réussite, En plus une infirmière me prend en stop et me ramène jusqu'à ma voiture pourtant perdue dans l'un des nombreux hameaux qui jalonnent les coteaux.


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1200 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5

Identification

( ) bivouak.net

Social Media