Grand Sorbier

  • Altitude départ : 1420
  • Altitude sommet : 2526
  • Dénivelé : 1400
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Gagner la Croix de Chanrousse puis descendre sur les lacs Roberts puis poursuivre plein est pour remonter la pente assez raide puis la combe menant au col entre l'aiguille Mottin ( 2470) et le Grand Van. De là remonter le couloir exposé sud à pied. Pour le retour, rejoindre les lacs puis la croix de Chamrousse par la combe à droite du télésiège. Rejoindre Casserousse par les piste ou les couloirs sous le télécabine.
Hébergement : Il y a tout ce qu'il faut à la station

Précautions

APS + Piolet, Crampons voir corde en neige dure.


Commentaires difficultés

nombreuses variantes possibles, forfait randonneurs ... Les 50 derniers mètres sont à 45° et assez exposés compte tenu des rochers.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble -> Chamrousse -> Casserousse


Situation




Sortie du 06-04-2014

J'avais bien quelques plans plus exotiques mais j'ai feint de ne pas croire en la météo pour m'éviter un réveil trop matinal (la clarté du ciel doit être proportionnel au nombre de km parcourus en voiture).

Bref, du coup me voila parti pour le Grand Sorbier dont je vais peut être enfin fouler le sommet après les quelques tentatives qui ont toujours buté au pied des rochers.

Beaucoup de monde au départ de Casserousse, je pensais que les gens commençaient à laisser les skis de côté, point du tout.
Bon par contre la moyenne d'âge est assez élevée... Un petit coup d'accélérateur et je laisse tout ça derrière moi.
Le regel a été meilleur qu'imaginé, même en bas dans les nuages. Ce coup ci je prends la brèche nord histoire de changer, arrivée au soleil au dessus des Roberts avec derrière la mer de nuage vers 1800m. Surprise, au bout de la traversée sous l'Eulier j'ai du déchausser pour franchir une zone de rochers. A cette heure ci le télésiège commence à ronronner avant l'ouverture des pistes mais tout est encore à l'ombre donc je mets les couteaux par précaution avant de m'attaquer au verrou du sorbier. Ils n'auront pas été indispensables puisque je me suis fait doubler par un gars du DSA en allumettes mais j'étais finalement assez content de les avoir, c'est moins stressant.
La neige est béton, le haut un peu ravagé par les boules et les traces. Là on se dit que ça va être rigolo pour la descente...
Le gars du DSA file devant et grimpe au sommet facilement. Le passage pour rejoindre l'arête est mi neige avec de bonnes marches mi cailloux. Moi qui avait pris les crampons au cas où je me suis permis de les mettre uniquement pour rentabiliser le portage. Un petit passage un peu technique pour sortir et après c'est de la ballade jusqu'au vrai sommet du Sorbier un peu en arrière.
Comme tout le monde je prends mon temps au sommet en espérant que la combe décaille un peu. Pause d'autant plus agréable qu'il fait chaud et qu'il n'y a pas de vent. Une demi heure après vu que tout le monde part ; je me dis que ça doit être cuit ! La descente jusqu'aux skis restés en bas est un peu alpine, c'est amusant.

En visant la rive droite de la combe on trouve des passages sympas en bonne moquette mais aussi des passages en neige dure où il faut trouver la bonne ligne pour descendre entre les boules (descente du haut à 11h30). Le verrou est quant à lui en neige dure, pas trop miné en descendant à droite.

Retour aux lacs puis remontée avec une grosse chaleur sous le couloir de la via qui me fait de l'oeil depuis ce matin et dont j'ai gardé un bon souvenir. La neige est molle dessous mais je fais tout de même le détour par son entrée. Hésitation, j'y vais, j'y vais pas ? Sa rive gauche a bien vu le soleil mais sa rive droite est plus ombragée. Je tente un premier virage avec un gros appui, c'est finalement plus mou que je pensais. Au deuxième je fais partir de grosses boules et escargots, c'est pourri sur une bonne vingtaine de cm, je remonte et je me casse ! Dommage mais juste avant j'ai observé le rippage de la couche superficielle pourrie sur la couche de jaunie dans une traversée...

Descente par casserousse (fermée) qui pour une fois est en conditions agréable avec une bonne moquette sur le haut, pas trop de bosses et quelques rares cailloux (sinon ça serait pas casserousse !!). Malheureusement les nuages sont remontés, je rate la bifurcation et descends par l'olympique homme. Au col de la Balme le brouillard est épais c'est en voyant le pylône du TK que je sais enfin ou je suis. Descente sans visibilité mais sur une neige de printemps agréable jusqu'en bas. Quelques plaques de terre sur le bas de la piste aux ruptures de pente comme d'hab.

C'était pas trenscendant mais le sommet est sympa et la descente sur les pistes agréable.

d+ 1450

NB : au sujet de plans exotiques, s'il y a des gens motivés (et motivants) pour faire la brèche de la somme le week end prochain...

Commentaires

Anny
06-04-2014 15:55:01

bon tu frises la corectionnelle jeune vache :evil: :D attention à tes remarques sur la moyenne d'âge, et gare que je ne croise pas tes traces :D trëve de plaisanteries, je confirme, une petite Jasse ce matin , excellent regel , grand beau dès la sortie de la forêt et une moquette au top dans la combe Est ! beaucoup de monde aussi, et de la jeunesse ....que je n'ai point revue d'ici le sommet :wink:


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1400 m
  • Altitude chaussage : 1420 m
  • Altitude déchaussage : 1420 m
  • Risque avalanche : 2/5
  • Participants : Un peu de monde

Autres sorties

Date Titre Auteur
01-05-2012

départ du Recoin a 7h45 , ça chausse au parking , peu de monde au d...

8 Bipbip
17-04-2012

Quoi qu'on dise, on est quand même au mois d'avril, donc un départ u...

montagne-a-vaches
02-03-2011

Enchainement Sorbier -> Petit Van (nous avons skier la face W). Bon po...

3 David
08-05-2010

Les webcams n'avaient rien d'engageant ce matin : plafond vissé à 15...

montagne-a-vaches
06-05-2006

Météo: nous avons eus un peu de tout, soleil et mer de nuages à la...

1 S. LAURENT
23-12-2005

Parti du parking de Casserouse (1420), piste de ski fermé en bas, j...

1 David
22-05-2005

pas vu un chat...

michel pasquet
20-03-2005

Belle course sympatique, Quelle chaleur!!!...

Guillaume Ozouf
12-05-2004

Pas mal d'orientations, j'espère ne rien avoir oublié. J'ai noté ç...

6 Pierre Traversaz
25-04-2004

Il a fait très très chaud. Je suis parti un peu tot pour avoir une b...

Guillaume Ozouf
22-03-2004

Sortie évolutive au vues de la météo du jour : nuages, brouillard e...

3 Pierre Traversaz
11-11-2003

ça commence à être très sec dans les faces sud, il est temps que ...

Hilaire Courau
06-04-2003

Dommage pour le brouillard à la descente. super à la montée surt...

Philippe Verkindt
20-03-2003

Nous nous sommes arrèté à l'aiguille du Mottin. Sinon, même en nei...

1 Pierre Traversaz

Identification

( ) bivouak.net

Social Media