Pic Turbat Versant sud depuis Villar Loubière


Pic Turbat Versant sud depuis Villar Loubière

  • Altitude départ : 1030
  • Altitude sommet : 3028
  • Dénivelé : 2000
  • Temps de montée : 5h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune en bas Rouge au dessus du col de Colombes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du parking, remonter le village tourner à gauche à la deuxième (petite indication) et prendre le chemin goudronnée qui devient une piste. 150 mètres plus loin, prendre un chemin à gauche dès le premier virage. La suite est simplissime, suivre ce beau chemin, aux carrefours il y a toujours un panneau, c’est la direction du Lac Lautier qu’il faut suivre. Si vous faites la sortie à la journée, pas besoin de passer au refuge des Souffles, c’est à droite. Vous traverserez une belle forêt de mélèzes et remonterez une grande combe.
Au lac il ne reste plus grand-chose pour atteindre le col de Colombes. Si la flemme vous prend, au col à droite il y a plein de beaux décollages faciles. La suite est à gauche vers le sommet, un sentier balisé existe tout le long mais il est difficile à suivre. Il remonte d’abord une arête débonnaire, puis aborde un petit raidillon où l’on peut volontiers mettre les mains. Et enfin la pente se calme. Là, c’est direct vers www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=4030&id_sport=2
Laisser la voile à 3000 pour faire les 30 derniers mètres léger, c’est en effet subitement plus difficile. Pas question de décoller du sommet.

Itinéraire vol

Décollage. S’il y a de la neige : facile en sud (sur la trace) comme en nord (sur l’arête de Chamousset) Sans neige, c’est pas la même car il y a des cailloux partout. Cependant, il existe 20 mètres carrés de graviers grossiers, ce n’est pas idéal mais possible. On y passe en montant alt 2980. C’est le même type de déco qu’au pic Royo dans les Pyrénées, un cadeau du ciel au milieu des pierriers. Le vol : passé le départ, même une enclume aurait assez de finesse ! le gaz est vite balèse Attéro : tout à coté du parking, c’est assez grand mais pas plat. Pour ceux qui veulent de l’espace, viser plutôt 600 mètres en amont de Villar Loubière, à Chaussaret. Attention si le vent est fort, la vallée fait un coude, bonjour les turbulences. Dans ce cas viser plutôt en aval vers les Sablas.

Précautions

Toujours la même consigne, viser les champs fauchés sinon nous allons devenir « personae non gratae », et dans cette merveilleuse vallée, ça serait dommage.


Commentaires difficultés

Le [url=http://www.valgaudemar.free.fr/]Valgaudemar[/url] est une vallée bénie pour le vol montagne, il y en a pour tous les goûts: - Moyenne montagne, avec des sommets de 2500 m et leurs pelouses pour décoller, idéal. - Haute montagne, avec des sommets prestigieux se prêtant particulièrement au vol comme la Cime du Vallon, Les Rouies ou le Jocelme. En guise de piste d’envol on trouve des superbes étendues de neiges immaculées (avant le décollage !). - Entre les deux, il y a plein de sommets mais hélas trop hauts pour la végétation, trop bas pour la neige. Le Pic de Turbat en fait partie et il ne fait pas exception à la règle avec ses champs de pierres abrasives. Cependant, au milieu de ces éboulis, presque à la cime, on trouve un endroit, sinon idéal, du moins offrant la possibilité d’un gonflage facile.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Corps > Valgaudemar > Villar Loubière > parking à l'entrée du Village sur la route principale


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 10
  • Dénivelé - : 2000
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 11 kB
  • Description : Beau chemin tout le long. Balade dans la journée car la trace ne passe pas au refuge des Souffles.
  • Téléchargement


Sortie du 06-09-2008

J'avais annulé la sortie du 06, en y réfléchissant, au dernier moment je rappelle christian rendez vous à 6 heures chez moi. Je prends les cartes du secteur et nous nous rendons à Villar-loubière. De belles éclaircies sont présentes, les nuages restent toutefois accrochés au grand sommets et passent au dessus des plus petits comme celui du pic des scies de St-Anne. Bon on y va 7 h 45 il est temps de démarrer, de gros orages et des pluies violente sont attendus dans le milieu de l'après midi et en soirée. Au carrefour, nous prenons la direction du lac Lautier. Après quelques photos, on se dirige vers l'est, de nombreuses marques rouge et des cairns nous accompagnent, avec un vent violent et glacé, nous gagnons le col de Colombes. Nous décidons de continuer, on grimpe dans une combe au roche qui accroche bien, toujours avec les cairns et le rouge, nous arrivons au sommet. Ben non c'est pas celui là, en s'aidant des mains, on traverse le haut d'un couloir et gagnons un petit col aérien. 5 dernier mètres nous séparent du sommet, accroche toi ça souffle, par une petite escalade facile, on est au sommet avec son cairn sommital. Le vent est trop violent et très froid pour rester là plus longtemps. Après quelques photos habituelles, on redescends. Les pluies annoncées sont là, nous sommes à 2900 m, nous sortons nos vêtements de pluie. La visibilité est bonne quand même. Au carrefour 2150 m, nous prenons la direction du col des Clochettes, et descendons nous abriter au refuge des Souffles. 14 h 45, il est temps de s'alimenter, nous cassons la croute dans sa salle à manger, et après un bon café, nous enfilons nos chaussettes trempées et on repars. Dehors la pluie ne nous quitte plus. Sur le chemin, christian me cris attention, j'ai failli mettre le pied sur une petite Salamandre tachetée(10 cm) pas plus. Je la prends dans la main, et après 2/3 caresses, je la laisse sur le coté du chemin. Il pleut des trombes d'eau, 16 h 35, nous sommes de retour à Villar-loubière.

Dommage, encore une rando sous la pluie. Du sommet, elle ne nous a pas quittée jusqu'à Villar-loubière. Je voulais revenir dans ce secteur qu'est la vallée du Valgaudemar. J'avais choisi ce pic, comme j'aurais pu choisir au dernier moment le pic des Scies de St Anne. Avec christian, on reviendra sûrement avec une météo meilleure j'espère. Du sommet, au sud ouest, nous voyons les lacs de Pétarel et même le bout d'un des lacs de Sebeyras. J'aperçois également le col de Pétarel, et devine derrière les crêtes de la Muande le magnifique vallon de Prentiq. Randonnée que j'avais effectuée lors de mon incursion dans ce secteur au mois de juin 2006. Peu de visibilité sur les grands sommets des Ecrins. A quelques encablures de là, les pentes sud ouest de l'Olan.


  • Horaire : 5h
  • Dénivelé : 2030 m
  • Temps de vol : 0 m
  • Plafond max : 0 m
  • Participants : avec Christian.

Autres sorties

Date Titre Auteur
05-09-2006

Les départs de nuit c’est pas agréable, en plus ce matin il y avai...

3 Michel Pila
19-09-2003

Petite sortie avec mes amis Loïc et Nicolas, qui n'ont pas de voile,...

Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media