Montagne du Conest (Beauregard) par le versant
Ouest depuis Saint Pierre de Commiers

Situation

Au sortir de la longue errance en sous-bois
  • Altitude départ : 450
  • Altitude sommet : 1639
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Parfois jaune.
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Grenoble > route de vizille > Jary à droite avant l'autopont > à gauche au rond point d'entrée de St Georges de Commiers > Saint pierre ce Commiers > église du village.


Proposé le Michel Pila

Trace GPS

  • Distance : 6.429 km
  • Dénivelé - : 1200 m
  • Dénivelé + : 0 m
  • Téléch. : 266 fois
  • Description: Ras
Proposé par Michel Pila

Itinéraire accès

De la belle église de Saint Pierre de Commiers, prendre la route qui monte droit vers la montagne, puis au dernier lotissement prendre le dernier tronçon goudronné à gauche, le sentier démarre par une traversée ascendante à droite vers le sud. La suite est une belle promenade en sous bois sur un petit sentier très bien tracé. Au premier grand carrefour, prendre à droite malgré les indications contradictoires.

A 830 m, on débouche sur un replat (d'où le nom) couvert de prairies. Il faut suivre le sentier à travers les champs et la route du col de la Chalpe. Puis à la croisée des chemins, il faut suivre le goudron vers le nord pendant 1 km, laisser une premier piste à droite et prendre la deuxième( alt 970m). Celle ci finit par en rejoindre une autre plus large, prendre à gauche (alt 1080m), puis une troisième plus large à droite (alt 1100m). Cette belle piste sera vôtre jusqu'à une épingle d'abord (virage à gauche alt 1230m) puis une croupe (alt 1280m). L'altitude grimpe lentement sur cette portion de piste, on se promène.

Encore un effort en remontant directement la croupe puis le flanc gauche et on attrape le collet. C'est une petite dépression perdue dans la forêt (alt 1350m). Une dernière piste tracée vers le sud vous conduira non loin de la prairie sommitale. Dés que vous sentez la forêt s'éclaircir, quittez la piste et prendre à gauche en montant au mieux dans les arbres clairsemés. Enfin dégagé, monter dans la grande pente herbeuse en faisant une grande traversée ascendante vers le nord. Et atteindre finalement le dôme sommital, large et accueillant, il est materialisé par une grande table d'orientation en arc de cercle pas très belle.

Itinéraire vol

Décollage en herbe dans les directions Nord, Ouest et Sud, cette dernière orientation est peu raide. (il est possible de décoller par vent de nord des [url=http://philippe.belleudy.free.fr/080120_Conex/slides/2008-01-20%2013-37-38_023.jpg]Trois Têtes[/url], sur cette photo on voit bien le dôme de Beauregard en arrière plan) Vol : RAS Attéro : Deux beaux champs hélas cultivés (Les grillons ou les Vialets). Si des cultures sont en cours, plus au nord il existe des pâtures vers les Biautes.

Précautions

Ce n'est pas un sentier mais des dizaines de bouts de sentiers qu'il faut suivre.... Boussole & carte obligatoire, ou GPS avec la trace ci-jointe !

Difficultés

La montagne du Conest possède trois sommets principaux, du sud au nord : - La Peyrouse (le plus haut) - Les Trois Têtes - Le Beauregard L'accès par l'ouest est le plus long, mais il permet ainsi d'appréhender toute l'énormité de ce mini massif. Par ailleurs le [url=http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2059&id_sport=16]versant oriental[/url] offre une balade plus courte (voir même minuscule puisque l'on peut monter en voiture jusqu'à la bergerie, mais là, ça n'est plus trop écologique...)

Commentaires itinéraire

Sortie : Montagne du Conest (Beauregard) par le versant Ouest depuis Saint Pierre de Commiers

Balade en sous-bois.

Loin des sentiers battus, - mais pas des chasseurs - , dans un versant inconnu pour moi, il s'agit de trouver un cheminement amusant dans cet enchevêtrement de pistes plus ou moins boueuses.

l'observation du ciel durant le voyage vers Saint pierre de Commiers amène à une conclusion certaine : il faut bien admettre que l'objectif choisi est également l'élu de tous les nuages du coin... un magnétisme qui attire tout, y compris les chasseurs donc. J'aurai d'ailleurs vu beaucoup plus de fusils que de gibiers. Cependant aucun coup de feu n'a résonné dans les coteaux, pour mon plus grand plaisir et celui des bestioles de tout poil. A la croisée des chemins, un chasseur bredouille me prévient, ses congénères sont encore en chasse, ils tirent à vue... zone interdite. Je le laisse dire...

Cependant... je n'ai pas de couvre-chef fluo, pas plus que je n'ai de grelots étincelants. Du coup sa mise en garde me met tout de même mal à l'aise... Ce serait ballot de tomber sur un sauvage qui tire sur tout ce qui bouge à travers les brumes opaques. Mais plus on s'éloigne des voitures moins on risque d'en croiser. D'ailleurs les traces de pas dans la neige montrent clairement qu'ils sont tous descendus pour l'apéro.

En ce qui concerne le vol, je ne me fais guère d'illusions, de multiples couches nuageuses s'empilent dans un petit vent de nord. Pourtant en arrivant dans la prairie sommitale, l'éblouissant disque incandescent du soleil est devenu aveuglant, preuve manifeste de la finesse du plafond nuageux. Pour ce qui est de la neige, ben à 1600 y en a vraiment pas beaucoup, les guêtres sont même superflues. Et soudain, aussi incroyable que cela puisse paraître, une énorme trouée s'est ouverte, comme la mer rouge ! Joyeux mais encore pessimiste quant à la durée de l'éclaircie, il faut en finir avec cette montée plutôt longuette.

Et puis au sommet, la vue est devenu insolente, avec des arbres givrés et une vallée baignée de soleil. Quelle bonheur de déplier cette voile qui me semblait tout à fait hors de propos depuis le départ! Ça va le faire, c'est de mieux en mieux ! J'en reviens pas de cette série impressionnante de réussites en 2010 - pourtant www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1577&id_sortie=7612&id_sport=16 - Jamais je voudrais qu'elle ne finisse !

Décollage sur une couche de neige insignifiante, sur une pente idéalement exposée à une brise douce mais plutôt réfrigérante. Vol magnifique, d'abord en position hivernale, puis, au dessus de la vallée, dans un air baigné de lumière. La plage de galets de saint George pourtant de sinistre mémoire semble inoffensive, le Drac aux eaux turquoises n'en fini plus de descendre de barrages en retenues. Il est certains que les riverains de Saint Georges ont dû se demander d'où pouvait venir ces rires au milieu du champ....


Ps : Rendons à César ce qui est a César, cette balade est un repérage philippe.belleudy.free.fr/080120_Conex/


Paré au décollage dans la trouée
La peyrouse givrée et ouatée
Direction la vallée ensoleillée
Le Drac, dragon dompté jusqu'en bas
Vous ne couperez pas à la photo du train d'La Mure
Dernier lac, avant la plaine grenobloise
et la traditionnelle photo de l'attéro
Balade très très arborée
  • Date : 11-11-2010
  • Durée : 3h30
  • Dénivelé : 1200 m
  • Participants : et un paquet de chasseurs !

Commentaires

Luc
12-11-2010 10:02:47

[quote:6b01f33d85="montagne-a-vaches"]Eh ben et le ski ??? Entre Luc qui a disparu, Loïc qui ne lâche plus ses baskets, Michel qui est parti pour faire du parapente jusqu'en décembre, Anny qui fait du vélo... on commence à se compter sur les doigts de la main d'un lépreux dans l'onglet ski !!![/quote:6b01f33d85] Disparu ?!!! mais j'étais en l'air samedi dernier... J'en ai terminé avec mes cartons hier. Y'a plus qu'à les ouvrir maintenant... MAis la voile et les planches sont prètes à l'emploi ! Juste j'espère cette petite nouvelle couche de neige va vite disparaitre histoire de voler encore un peu ! ;-)

Michel Pila
12-11-2010 09:30:26

[quote:cefbf0299f="Véro"]je me suis décidée à laisser une casquette orange dans le sac[/quote:cefbf0299f] @ Véro : c'est pas bête, cependant le fait que les chasseurs me prennent pour l'un de leurs coreligionnaires m'affecterait beaucoup ! :roll: [quote:cefbf0299f="MAV"]Eh ben et le ski ??? [/quote:cefbf0299f] @ MAV : Tout vient à point à qui sait attendre !... même un steak bleu :wink:


montagne-a-vaches
11-11-2010 20:08:21

Eh ben et le ski ??? Entre Luc qui a disparu, Loïc qui ne lâche plus ses baskets, Michel qui est parti pour faire du parapente jusqu'en décembre, Anny qui fait du vélo... on commence à se compter sur les doigts de la main d'un lépreux dans l'onglet ski !!!


Véronique
11-11-2010 19:45:52

A cette saison je me suis décidée à laisser une casquette orange dans le sac...le jour où ça tiraillera trop, je la mettrai..!!



Autres sorties

Date Titre Auteur
16-10-2012

C'est Luc qui m'a alerté sur le fait que ce mardi serait le seul jour...

Michel Pila
10-12-2011

La neige à beau tomber enfin, elle ne me semble pas des plus agréabl...

Michel Pila
14-12-2010

Je ne refais pas un topo,puisque nous sommes partis du même versant q...

Véronique
Identification

Social Media