Reinhold Messner, Nanga Parbat

Par Reinhold Messner

1970 : Reinhold Messner fait ses premiers pas en Himalaya au Nanga Parbat. Il sera dés la première ascension intimement lié à cette montagne. De 1970 à 1978, huit années d'aventure entre souffrance et joie vont amener Messner à une autre approche de l'himalayisme, et, de la montagne plus généralement.

En 1970, la série des 8000 commence avec malheureusement sa tragédie. Cette première, en effet, en versant Rupal sera endeuillée par la disparition de Günther, le frère de Reinhold...

Günther Messner est emporté par une avalanche lors de la descente en versant Diamir le 29 juin 1970.

Au sommet le 27 juin, les deux alpinistes, fatigués, bivouaquent à 8000 m. Dans le mauvais temps le 28, ils tentent de perdre de l'altitude en se frayant un chemin entre séracs, rochers et pentes vertigineuses côté Diamir.
Le 29 juin, R. Messner se retourne. Son frère et compagnon de cordée n'est plus dans sa trace... Une avalanche l'a emporté.

 

" Le monde se sépare en deux... depuis j'ai vécu dans un monde différent pas seulement parce que j'ai perdu mon meilleur compagnon de cordée, mon frère, mais parce que j'ai compris que la vie surtout en montagne peut cesser à chaque seconde (...)
" La mort n'était plus quelque chose de lointain, d'étranger. La mort entrait dans ma vie. J'ai compris que la mort c'était la seule force qui donne un sens à la vie... [R. Messner]
 
1971, Messner part à la recherche de son frère... des cauchemars le hantent au camp de base...
1973, Messner tente le sommet en solo... échec.

" Mon équipement était déjà léger, mais pas encore étudié dans le moindre détail... Peut-être aurais-je réussi malgré tout si j'avais eu la force psychique nécessaire pour supporter des semaines de solitude dans des situations extrêmes.
" J'ai atteint 6000 mètres environ et je suis descendu comme si je fuyais devant ma propre angoisse...

1977, Messner, une seconde fois, ré-essaye, il échoue à cause, explique-t-il, de la "peur de la peur qui là-haut pouvait me gagner et m'empêcher d'y arriver"... Messner et sa femme se sont séparés. Cette séparation n'est pas sans effet évidemment, moultes questionnements conduiront donc Messner à rebrousser chemin.
 
Itinéraire de montée à droite, et descente dans la directe de gauche (très dangeureuse!).

 

"Comme alpiniste, j'ai maintenant atteint tout ce dont j'ai pu rêver, et même plus".

" Seul et sans autre moyen technique que les crampons, le piolet, la tente et le sac de couchage, j'ai attaqué le versant Diamir, gagné le sommet par une voie nouvelle et suis revenu au camp de base par un itinéraire également nouveau...

Départ le 6 août, le 9 Août 1978 vers 16h, Reinhold Messner atteind le sommet en solitaire du Nanga Parbat... Première ascension solitaire d'un 8000, par une voie nouvelle! Objectif, enfin, atteint...

Bivouac.

Après deux bivouacs à 7500m, R. Messner profite d'une fenêtre météo pour redescendre. Après s'être débarrasé de sa tente et vivres de courses, Messner se lance dans 3000 m de descente par la voie directe car un tremblement de terre a ravagé une partie de la voie de montée!

Grandiose...

 
 

Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net