Mon premier vol rando

Mon premier vol rando fut le non moins célèbre Grand Som avec le non moins célèbre routard du ciel Michel ! C’était en juin 2009. Après quelques centaines d’échanges de mails, je me retrouvais ainsi un matin dans les pas de Michel, dans l’écoute de ses mots, ses conseils, ses astuces, ses années d’expériences dont je profitais, comme un voleur pensais-je, le temps d’une montée éphémère à la fraiche avant d’étaler non sans quelques stress mon bout de tissus dans l’herbe sommitale. J'allais pouvoir décoller d'en haut ! Grandiose bien évidemment...

J’avais passé tout l’hiver à mater des vidéos de parapente sur le net, j’avais passé deux décennies à lire ci et là la prose des grands et moins grands. Un certain Jean-Marc Boivin à l’orée de ma majorité m’aura même transporté dans ses cieux et les rêves auront été infinis ! Avec bivouak, le rêve deviendra donc doucement réalité, grâce à la présence bien réelle de Franck et Michel, qu’ils en soient une énième fois remerciés ici. Ils seront les précurseurs et cobayes sur Biv’ grâce à leurs expériences partagées... 

Le vol rando, vous l'aurez compris, c’est donc tout simplement la cerise sur le gâteau à une belle randonnée. Le sommet atteint, l’émerveillement de pouvoir le quitter par les airs est à chaque fois magique et revigorant ! Et je reprendrai là quelques mots que Pierre Bouilloux avait retranscrit dans un parapentemag* de 2010. Ce Bouilloux dont la bouille et la prose manquent tant aux adeptes du vol rando. M’sieur Bouilloux avait intitulé son article « Pourquoi j’aime ça ! »... 

Pourquoi j’aime ça ! Je me suis enfin décidé à partir pour quelques jours de vol itinérant, sans autre but que de m’évader, faire des crapahuts solitaires et des beaux vols, loin des sentiers battus, bivouaquer en altitude, m’abandonner aux nombreux hasards liés à ce type d’escapade. Cette fois encore je n’ai pas été déçu du voyage... Le vol bivouac, c’est pas compliqué à organiser. Il suffit de rassembler un peu de matériel (le plus léger possible), dans un sac-sellette confortable, de n’emporter que le strict nécessaire et de se choisir un objectif. Reste le plus difficile : arriver à partir !

Il me faut toujours un certain temps pour me mettre au diapason de la nature, oublier les soucis, m’ouvrir pleinement à ce que je recherche : me ressourcer, trouver une vraie déconnection des obligations et contraintes habituelles, l’occasion de remplacer l’hyperactivité quotidienne par un équilibre de dépense physique, de contemplation, de réflexion et de repos. Au bout de quelques jours, je parviens à trouver le bon rythme et à me sentir bien, mentalement et physiquement. Dans une société qui exige de plus en plus que nous vivions dans un mode accéléré et performant, je pense que la vitesse et les nombreuses dépendances nous engourdissent au point de nous rendre insensibles à notre propre ressenti. Difficile dans ces conditions d’habiter notre corps et de demeurer relié à notre cœur, aux autres, et à la terre...

(...)

Terminer un beau vol dans un de ces innombrables petits paradis me procure toujours un immense plaisir, et le sentiment d’avoir gagné quelque chose d’exceptionnel, d’avoir, grâce au parapente, le privilège de découvrir un bout de planète resté intact, sauvage et mystérieux. (...) Une fois la voile repliée, je n’ai plus qu’à me laisser imprégner par la féerie de l’endroit, chaque fois si différente, respirer à fond, arpenter mon nouveau domaine à la recherche d’un replat pour la nuit. Le soleil qui décline, les effets de la lumière sur les herbages, les éboulis et les sommets environnants, est un spectacle qui chaque fois me remplit d’émotion. (...) Le cul dans l’herbe face aux montagnes, j’ai tout le temps d’évaluer le chemin parcouru... et de sentir ce qui vaut encore le coup d’être entrepris.

      Pierre Bouilloux (2010, *in Parapente-mag n°127 / pp 26-28).

Allez, belles randos et beaux vols à vous !

;-)

luc

Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net