Pic Queyrel Par le versant nord depuis Molines


Pic Queyrel Par le versant nord depuis Molines

  • Altitude départ : 1250
  • Altitude sommet : 2435
  • Dénivelé : 1200
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 3h20
  • Temps de descente : 15 min de vol
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : Jaune

Itinéraire accès

Garer la voiture au terminus de la route et prendre la piste du fond de vallon. Ça commence par 3km de faux plat dans le vallon de Muande par la piste du Roy avant de rejoindre le habert du Roy. Prendre le vallon de droite toujours par la piste qui s'énerve enfin à grimper. Vers 1700 m d'altitude on rejoint le clôt Tartaou et une piste horizontale, prendre à droite cette piste qui monte vers l'ouest et 500 m plus loin, apres quelques blocs de roche prendre un petit sentier à gauche, attention à ne pas le rater. La suite est simple, une grande traversée ascendante vers le Sud, suivi de nombreux lacets et hop on arrive au Col de viallet. 


Il suffit maintant de suivre un beau sentier sur la crete direction pein ouest, franchir deux barres à travers deux faiblesses et atteindre le sommet Sud


Itinéraire vol

Décollage : du sommet possible mais délicat, pentes raides en Est, barres en ouest. Sommet très caillouteux. Place pour étaler une seule aile. Décollage facilité par un léger vent d'est... difficile par autre orientation du vent. Attention les puissants thermiques de la face Sud compliqué l'aerologie. Il existe un terrain beaucoup plus facile 150 m sous le sommet à l'est, un terrain herbeux et plat magnifique vers le nord pour ceux qui ne maîtrise pas parfaitement les décollage engagés.

Vol Ras

Atterrissage : très beau champ juste en amont du hameau de Moline, juste apres La barrière. 


Précautions

Ras


Commentaires difficultés

Décollage délicat dès lors que le vent n'est pas de nord est
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble direction Gap > Corps > chauffayer > la motte en Champsaur > Molines en Champsaur


Sortie du 25-10

Vol en Champsaur

vol en Champsaur

Voila un moment que j'avais réservé cette semaine une RTT flottante au boulot, en effet un ami volant, canadien depuis des années est sur Grenoble exceptionnellement. Il s'agit de sortir les voiles ! 

Manque de bol, il s'est fait mal au genou, plus question ni de voler ni même de marcher. J'ai bien pensé annuler la journée, mais La météo est tellement bonne que je compte en profiter néanmoins. Nous avions rendez-vous à 7h ce matin avec Luc, un autre compère volant, mais il est dit que j'irai en solitaire car il à oublié le réveil.... C'est donc seul que je me pointe au petit jour à Molines en Champsaur, splendide petit hameau perdu dans un profond vallon sauvage des Écrins. La montée est un tantinet laborieuse puisque qu'elle commence par 4 km de plat sur une piste fermée à la circulation, normal on est en plein parc.

La solitude est totale sur ce versant glacial, seuls quelques chamois galopent sur les pentes raides et ne manquent pas de me balancer des caillasses sur la tronche. Heureusement qu'on les entend venir ! C'est sur la crête sommitale que j'ai commencé à me poser des questions. Du vent du nord annoncé, il n'y a que dalle, en revanche les thermiques du versant sud tournent à plein régime, ce qui n'arrange pas mes affaires puisque le décollage est plutôt nord. Ce sommet présente deux pointes, l'une au sud, l'autre au nord. Pour m'affranchir de l'effet pernicieux des ascendances mal orientées, j'opterai pour le sommet nord. C'est un tas de cailloux raide de tous les côtés, mais il existe une pente moins pourrie vers l'est.

La voile dépliée tient juste à cheval sur la crête et le vent est rafaleux et de travers qui plus est. Bon on va essayer de faire comme Chrigel Maurer, le champion toute catégorie.... Facile à dire, moins facile à faire. Les trois premières secondes se sont bien passées, et puisque la voile ne s'est pas accrochée aux caillasses, je décide de foncer dans la pente. Funeste erreur, une bourrasque me tortille la voile.... Alors que j'entame un freinage désespéré au milieu des parpaings qui décorent la pente, une autre bourrasque mieux orientée me remet la voile d'aplomb... Compte tenu de la raideur de la pente, j'opte pour un esthétique plongeon... Heureusement il n'y a pas eu de double salto, mais simplement une satellisation dans un étonnant thermique.

Content d'être encore vivant, je n'insiste pas plus longtemps, contrairement à Chrigel qui serait parti faire le tour du massif, je préfère plus modestement suivre la crête et me diriger vers l'atterrissage.... De boulet de canon en boulet de canon, la voile me secoue rudement, avant de trouver enfin un espace beaucoup plus doux. La suite du vol ne sera alors que délices et gourmandises au milieu de cette splendide et sauvage vallée.

Au retour, le dernier album roboratif du duo australien Angus et Julia  Stone termine de me plonger dans un état de bien-être que j’espère durable.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 25 m
  • Plafond max : 2500 m

Parcours



  • Nb points : 452
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9.408
  • Dénivelé - : 500
  • Dénivelé + : 1676
  • Taille fichier : 1 kB
  • Description : Montée par l'est... Il existe une autre variante qui consiste à monter par l'ouest, sans prendre un mettre du mème chemin. Il faut passer par le col et le pas de l'escalier et remonter le vallon rive gauche
  • Téléchargement


Identification

( ) bivouak.net

Social Media