Rochers de l'Ours depuis la Conversaria

Rochers de l'Ours depuis la Conversaria

  • Altitude départ : 1180
  • Altitude sommet : 2038
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 1h30
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Depuis la Conversaria, prendre le chemin qui mène au champ cultivé juste au dessus "La Ya". De là, prendre le chemin qui part à droite et s'enfonce dans la forêt. On le suis alors jusqu'à croiser le sentier Gobert. Arrivé au sentier Gobert (GR) prendre celui-ci direction Lans (à gauche donc), il grimpe avec 2 lacets. Dès qu'il redevient quasi horizontal, faire quelques mètres et repérer une sente peu marquée qui part raide sur la droite, juste en lisière de bois. Des cordelettes qui préviennent des zones de protection des Tetras-Lyre sont visibles à cet endroit. Grimper alors cette sente jusqu'en haut. Elle longe parfois les falaises surplombant la Combe Chaulange.

Itinéraire vol

Le déco peut se faire dans les prairies herbeuses juste au dessus des falaises qui surplombent la Combe Chaulange. Plus haut, cela décolle également sous le sommet. C'est plus technique et plus raide. L'orientation est clairement O, éventuellement NO. Le vol est évident, c'est tout droit, l'attéro est juste au niveau de la Conversaria dans les nombreux champs. En fonction de la présence de culture ou d'animaux en prendra le soin de choisir le champ libre.

Précautions

Attention en cas de vent du Sud, même modéré, on est alors sous le vent de l'Epaule du Cornafion.


Commentaires difficultés

Le décollage dans les prairies herbeuses sous le sommet est confort. Du sommet cela devient plus raide et plus escarpé, avec des rochers.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

En venant de Grenoble, tourner au niveau de la route qui mêne à la zone commerciale de Villard (Intermarché), suivre la direction des Lombards. Aux Lombards tourner à gauche et monter jusqu'à la Conversaria.


Situation




Sortie du 03-12-2016

Un joli vol sous le vent aux Rochers de l'Ours

Aujourd'hui, c'était un peu la journée de l'hésitation... Je pars tardivement, sans prétention, en direction de Villard. Il y a un peu de Sud annoncé, nettement plus fort sur le Senepy (30-40km/h) que chez nous, où le Moucherotte n'affiche qu'un faible SO. La balise de Villard nous dit pas grand chose (à se demander si elle ne déconne pas).
Je me dis qu'il serait pas mal de tenter un déco du sommet des pistes de Corrençon. Je me pointe alors là bas. Le soucis, c'est qu'il y a encore pas mal de neige en haut et que j'ai pas envie de galérer en basket. En plus, l'attéro est à Corrençon village, ce qui oblige à remonter à pied à la voiture... Bof, je finis par faire demi-tour et je me dis qu'il serait intéressant d'aller tester non pas le Cornafion, mais les Rochers de l'Ours juste à coté. Je n'y ai jamais décollé.

Je pars alors tranquillement, le vent est nul en bas. Je prends alors pied sur les pentes de l'Ours et ressent de belles rafales qui semblent venir du sud. Je me dis alors que je dois être bien sous le vent du Cornafion, c'est assez rafaleux, mais pas trop fort (20km/h maxi). J'arrive au niveau du décollage potentiel, et j'hésite. Je me dis que j'aurai peut-être intérêt à filer en direction de l'Epaule du Cornafion, en empruntant la petite sente sous les falaises du Cornafion. Allez je me lance. Puis là, je vois que ça parpine pas mal... Des bruits de caillasses qui dégringolent, puis je vois de la neige gicler, heurté par des boulets.
Bon tant pis, je renonce aussi ici...
Je reviens alors à mon déco improvisé. Il semble que le vent s'est calmé, et ça semble même être face... Ni une ni deux, je défais le matos et en quelques minutes je suis prêt à décoller dans ce qui me semble être un bon créneau.
Dos voile, décollage nickel. D'un coup je prend 50m de gaz ! Ca décoiffe. Je me fais alors copieusement branler, ça dégueule, l'aile se cale tant bien que mal dans le flux de Sud, je suis clairement mal barré. Je sais que dès que je vais dépasser le plateau du Cornafion, ça ira mieux. Bon 3-4 minutes de pilotage soigné pour me sortir de cette merde, ouf, ça y'est j'arrive en dessous de la couche merdique, sous 1500m, je retrouve alors des conditions de vols parfaitement laminaires. Je fini sans encombre jusqu'à la Conversaria.
Je croise alors deux gars de Lans en l'Air, dont leur président, Yohan. On rigole un peu de mon choix hautement stratégique que de décoller de cette bouse clairement sous le vent. Eux ont pu décoller dans un bon créneau, mais 3 de leur comparses sont en train de descendre à pied, car trop fort au Cornafion.
Bon finalement un coup de bol, pas de regret car j'aurai surement eu du mal à décoller au Cornafion, avec ce sud rafaleux. Bon, mon vol était plutôt malsain, mais pas tant pire, avec un pilotage adapté. On a donc testé le Cornafion en NE et c'était bien moisi sous le vent, là j'aurai testé l'Ours et S/SO et c'est pas mieux... On réitérera pas...

Commentaires

Marc Billat
04-12-2016 10:13:28

Je ne peux hélas pas voler ce week-end. Par contre les copains du VLA ont volé chez nous, à la Combe Bénite (2575m) dans le Beaufortain. On voit bien la différence avec les pré-alpes, eux avaient 0km/h au déco. On est bien protégé chez nous, seul bémol pour une fois les stratus de basse couche remontaient jusqu'à Moutiers.


  • Horaire : 1h30
  • Dénivelé : 800 m
  • Temps de vol : 10 m
  • Plafond max : 1900 m
  • Participants : Croisé un groupe des Lans en l'air qui ont décollé (pas tous) de l'Epaule du Cornafion

Identification

( ) bivouak.net

Social Media