Pic sud de la Buffe d'en haut par la longue
crête sud depuis le Chazelet

Pic sud de la Buffe d'en haut par la longue
crête sud depuis le Chazelet

  • Altitude départ : 1780
  • Altitude sommet : 2878
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Quelques traces rouges
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du parking, commencer par descendre à travers champs pour rejoindre le pont du Pertus, puis monter en direction du Rivet. Prendre à droite vers le vallon de Martignare. Allez presque jusqu'au point 1992 et monter dans les belles prairie jusqu'à rejoindre la crête. A partir de là, il faut suivre invariablement la crête. Elle offre un seul ressaut sous la Petite Buffe et s'étire autrement en de larges pentes presque plates. Depuis la petite Buffe le sommet se dévoile terribblement loin ... Poursuite la crête par des montagnes russes jusqu'au terminus reconnaissable par le fait qu'il est le prolongement du col de Martignare, et qu'il offre en outre une pelouse qui tranche avec les déserts pierreux environnants.

Itinéraire vol

Du sommet donc une seule orientation possible, Sud-Est. Sinon pas de panique, la longue crête offre plusieurs alternatives dans différentes directions - excepté plein nord évidemment. Vol : C'est un sommet qui demande de la finesse, et dans le doigté, et dans les performances de la voile... il faut absolument des thermiques sur le parcours sous peine de ratasser lamentablement dans le fond du vallon. Attéro : Compte tenu du chantier actuel (au 27/09/2014) il vaut bien mieux (et définitivement) se poser entre les deux remontes pentes juste au sud-est du parking, à coté de la croix de la Balmette. Le téléski en amont n'est pas gênant pourvu que vous arriviez au dessus de la cabane de départ où le câble est sous le relief.

Précautions

Ce vol réclame 5.7 de finesse et sans doute plus dans la partie sommitale ... n'allez pas croire qu'avec les huit points de finesse de votre voile - annoncés péremptoirement par votre vendeur de rideaux favori - vous soyez à l'abri d'une déconvenue... En cas de doute, un décollage de la Petite Buffe est tout à fait possible

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble... Passez la Grave et à la sortie du Tunnel qui lui fait suite... A droite... Chazelet... Parking des pistes au fond du vallon.


Parcours


  • Nb points : 364
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 7.452
  • Dénivelé - : 381
  • Dénivelé + : 1444
  • Taille fichier : 15 kB
  • Téléchargement


Sortie du 27-09-2014

le jour se lve sur les hauts sommets

.
Une collective bivouak !

Trois personnes à bord de la voiture roulent dans l'obscurité vers le chazelet,les étoiles brillent dans une nuit noire d'encre assez surprenante.... Les jours raccourcissent, voila une certitude. C'est ainsi que nous nous garons sur un parking glauque à souhait au bout de la route, au milieu d'une campagne en chantier où les bulldozers ont tout défoncé... Le paysage sous l'aube à peine naissante n'est absolument pas conforme à nos espérances, rien pour atterrir, un vrai champ de bataille... Après un petit tour entre les monceaux de terres, nous trouvons un terrain à peu près potable. Une flamme est plantée et en avant la musique.

La balade commence par une descente, un fois le Pont Neuf du Pertus traversé nous attaquons la montée. Le jour est enfin là mais une brise descente et vigoureuse entretien une fraîcheur toute matinale. Cette balade est un long parcours de crête dans une cadre exceptionnel. Derrière nous s'allument les grandes faces nord d'un décor unique. Le mur de Rocs et de glace se dresse immense comme le rempart d'un pays inconnu aux secrets bien gardés. Devant nous se dévoile peu à peu les régions septentrionales, le Goléon d'abord, l'Etendard ensuite, et pour finir, dressées comme des flèches vers le ciel, les Aiguilles d'Arves en ombres chinoises, juste à côté d'un Mont Blanc éblouissant.

Évidemment dans un cadre pareil on ne s'ennuie pas. La montée bien que longue, parait intemporelle. Bientôt la Petite Buffe est atteinte. Sommet parfait pour prendre son envol. Déjà la finesse semble grande pour rejoindre l'atterro, mais la longue crête quasiment horizontale pour rejoindre le Pic Sud de la grande Buffe plus au nord suscite bien des interrogations... C'est trop loin pour nos planeurs de chiffons. Néanmoins nous sommes venus pour ce sommet alors nous reprenons notre longue cavalcade entre ciel et terre. Une bonne petite brise venue des pentes ensoleillées devrait favoriser le parcours aérien depuis le sommet, à peine plus haut et pourtant distant de plusieurs kilomètres.

C'est en arrivant sur notre objectif qu'il a bien fallu admettre que nous ne pourrons pas y décoller. Une pente parfaite s'offre à nous, mais le vent est carrément mal orienté. Eric cherche une pente favorable mais je ne vois que des pierriers impropres à nos chiffons. Dans ces cas là, inutile d'attendre une hypothétique amélioration d'autant plus que nous avons traversé mille et une pistes d'envol parfaitement opérationnelles. Demi tour droite. Oh nous n'avons pas beaucoup rebroussé chemin, dès la première pente potable - 79 m sous le sommet - nous avons étalé nos voiles. Chacun dans le ciel aura tracé une trajectoire différente, Luc se tient au projet initial, se poser en dessous de la Petite Buffe pour y remonter et assurée la fin du vol, Eric se bat bec et ongles dans les thermiques naissants et se pose sur la crête un peu avant la Petite Buffe, quant à moi, l'heureux propriétaire d'une voile flambant neuve, je profite outrageusement de mon avantage et parcours toute l'arête au dessus de son fait... Et poursuit d'un trait le vol vers le sud, attiré comme un aimant par la splendide muraille de granit dressée tout au fond du décor. Nous nous retrouverons tous un peu plus tard dans un magnifique terrain que nous n'avions pas vu dans la pénombre du matin.

Le vol depuis le Pic sud de la Buffe d'en haut est d'une beauté sauvage, la grande distance qui sépare le sommet de l'atterro, si elle n'est pas sans susciter des craintes, apporte à la balade un tour unique, c'est un long voyage à cheval sur une crête entrecoupée de beaux thermiques qui sont comme autant de cadeaux venu du ciel. Les paysages sont tellement différents des massifs autours de Grenoble que l'on pourrait se croire sur une autre planète, une terre aux mêmes caractéristiques et pourtant si singulière.

Une seule musique face au grand mur de Glace celle de m.youtube.com/watch?v=w3QW8PVyyNM revue et corrigée par Sigur Ros

Photos de la sortie

Commentaires

Luc
29-09-2014 11:49:59

Fous pas le bordel Mav! Allez, c'est bien parce que c'est toi, va donc voir ce qui se passe à la dune, c'est chouette le parapente, non! Mais Bon, je t'avoue que mes deux quinquagénaires qui me gratteraient le dos, ça ne me dit pas trop ;-) Et pour tes prochaines vacances, si tu veux une bonne adresse à la dune pour apprendre, tu vas à la wagga school!

montagne-a-vaches
29-09-2014 10:49:46

anonynmous
sellette string
:shock: Bientôt le vol-randonue !! :lol:


Luc
29-09-2014 09:42:25

Que de photos! Dis donc, Les cinquantenaires ne chôment pas le we avec internet ! Je vais essayer d'en rajouter qque unes de mes compères qui ne feraient pas trop doublon et qui pourraient faire rêver comme tu dis anny, parce qu'y sont canons mes cinquantenaires, et la Meije aussi ;-) Dimanche fin d'aprèm, après magnifiques tour du grand replomb et sans la voile, les conditions étaient encore idéales à orionde. on a fait une petite pause au habert avec le berger, et y avait ô surprise Renaud 'de biv'.... Un chouette we pour le parapente donc et à toutes les alttitudes, et encore celle-ci au Mont-Blanc en des heures différentes...


kaiser38
27-09-2014 20:20:55

Ce n'était que moi non connecté ! 8)


anonynmous
27-09-2014 20:20:21

Vraiment super votre sortie ! Etant naze de ma sortie d'hier, je n'ai pas eu le courage de refaire de la rando aujourd'hui avec l'aile sur le dos. Il faut dire qu'à chaque sortie le poids sur les épaules me donne mal aux cervicales et il me faut bien quelques jours pour m'en remettre. Il faudrait que j'investisse dans un sac d'alpi et d'une sellette string, sans secours pour certaines occasions ! En tout cas, cet endroit que je connais plutôt a VTT donne envie de le survoler ! A bientôt !


Anny
27-09-2014 16:32:14

bravo les garçons ! merci Luc pour la photo dédicadée qui fait rêver :wink: Gab a volé du Replomb pour le première fois , j'ai fais "le router " depuis ma terasse et j'ai fais du coup un petit bout de vol avec lui !!


Bipbip
27-09-2014 16:23:03

Michel , tu as fait vite pour entrer la sortie (magnifiquement décrite) . Oui , vraiment beau vol , alors que cela ne semblait vraiment pas gagné d'avance ( parking bien glauque & arête semblant Interminable en finesse .....) . Bon , j'ai eu une ENORME trouille en vol en me faisant attaquer par 2 vautours à qui j'avais piqué la pompe (pourtant j'avais bien suivi les priorités) : le premier(à ma hauteur) a foncé sur moi & m'a évité au dernier moment (a quelques centimètres ,j'ai bien senti le souffle d'air) & le second (plus haut) a piqué sur moi est est passé juste sous mes pieds : j'ai vraiment eu de la chance qu'aucun des 2 passe entre ma voile & moi ( avec un bon tricotage de suspentes & chute à la clé ) . Bon ,je me suis ensuite réconcilié avec le groupe ( 6 vautours) pendant une petite séance de 30 minutes de soaring commune en attendant Luc (qui avait décidé de rajouter du dénivelé , pensant surement qu'il n'en avait pas eu assez à la montée :wink: )



  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1000 m
  • Temps de vol : 40 m
  • Plafond max : 2800 m
  • Participants : et de nombreux vautours dont certains n'auront pas apprécié de voir leur espace ainsi traversé par d'autres volatiles aux plumages bigarrés.
    Bipbip
    Luc

Identification

( ) bivouak.net

Social Media