Cap du Mont par le versant sud depuis Eup

Situation

Retour dans les Pyrénées
  • Altitude départ : 500
  • Altitude sommet : 1259
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 15mn
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : Rien
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Toulouse > Montrejeau > juste avant Saint Béat tourner à gauche vers Eup > Se garer au bord des grands champs avant d'entrer dans Eup


Proposé le Michel Pila

Trace GPS

  • Distance : 7.744 km
  • Dénivelé - : 0 m
  • Dénivelé + : 0 m
  • Téléch. : 262 fois
Proposé par Michel Pila

Itinéraire accès

Du petit village de Eup, remonter la route et à la sortie du hameau, traverser la rivière et monter tout de suite à gauche sur une vieille piste empierrée, il faut alors remonter la forêt sur deux bons kilomètres avant de tomber sur les prairies de Boutx. Longer donc ce fond de vallon entre Pic du Gar et Mount. Monter doucement jusqu'au village de Boutx et prendre tout de suite à droite une piste qui monte au dessus du village. Cette piste débouche rapidement à une ancienne carrière, prendre le petit sentier qui lui fait suite depuis une prairie juste derrière la carrière.

La suite est simple, rester sur ce sentier qui monte raide en larges lacets, puis il bascule en versant nord dans une belle forêt de hêtres. On passe en lisière de la grande prairie et en débouchant sur la crête sommitale on passe devant le splendide décollage sud-est. Il suffit de suivre la lisière pour trouver le sommet plus à l'ouest.

Itinéraire vol

Deux décollages : Pour le matin, un décollage sud-est D1 est idéalement placé au dessus des thermiques matinaux qui sont poussés par la brise descendante de la Garonne. Pour le soir, un décollage nord-ouest D2, il est idéalement placé face aux brises de restitution de fin de journée. Vol turbulent en milieu de journée, thermique au sud-est, resti phénoménale en fin de journée jusqu'à la nuit. Vastes Attérro sur Eup.

Précautions

De part la configuration du site, un décollage en pleine journée n'est pas conseillé, la fin de matinée ou la fin de journée sont nettement préférables.

Difficultés

Le Mount est une curiosité géologique dans la vallée de la Garonne, c'est un énorme dôme de marbre posé en travers du fleuve, il forme avec le Mail de Rié un obstacle aux flux liquide et gazeux, une énorme venturi ou le vent s'accélère entre les deux reliefs pour pouvoir passer. Attention donc l'aérologie y est complexe.

Commentaires itinéraire

Sortie : Une journée bien remplie

Puisque c'est le dernier jour de grand beau, il faut absolument aller voler dans les belles montagnes Pyrénéennes. La neige encore épaisse sur les cimes freine cependant un peu nos ardeurs, à Jean Pierre et moi.  Nous voilà donc partis pour le Mount, petit sommet pointu qui coince la Garonne avec le Rieu, et par la même occasion l’étonnant village de Saint Béat qui s'étire sur les rives du fleuve indomptable.

La nature est incroyablement belle, c'est tout vert en bas et tout est blanc en haut sans aucune transition. Le petit chemin ancestral est bien visible au milieu d'une végétation naissante toute en bourgeon, il serpente sur les flancs ensoleillés de la montagne avant de basculer en versant nord complètement glacé. C'est beau mais plutôt pénible à tracer. Nous arrivons sur le sommet avec des conditions déjà bien établies. Parfait. L'envol est une formalité, le survol de Saint Béat toujours aussi magique. La vallée n'est pas encore soumise à la brise capricieuse, le poser dans les immenses champs verts est effectué toute en douceur. Le majestueux Pic du Gar nous domine, drapé dans sa blancheur immaculée. 

Il est tôt quand nous repartons chacun chez nous et c'est en passant à Roquefort sur Garonne sur le chemin du retour qu'une lubie me prend, si je montais au Picon pour un deuxième petit vol ? c'est juste au dessus du village. Je laisse la bagnole en bas et commence la courte grimpette qui mène au décollage, deux petits agneaux dans un enclos bêlent en me voyant passer, ils sont mignons comme tout, c'est à vous dégouter de manger du gigot ces petites bestioles. Alors que je prends quelques photos de ces deux angelots, deux patous féroces me foncent dessus... J'évite de peu le carnage en courant à l'opposé des molosses. Il faut que ça vole, pas question de repasser par là...

Manque de bol là-haut, c'est vent de cul, impossible de décoller ! Toutefois le panorama grandiose me retient pour pique-niquer, en attendant une hypothétique amélioration. Hélas elle ne viendra pas, alors je repère un chemin détourné qui me ramène en bas, sans passer par la case molosses, ce qui me permet de redescendre dans la vallée sans perdre un steak de barbaque. C'est en arrivant à l'église à côté de laquelle je suis garé qu'un type vient vers moi.
"Vous êtes parapentiste ?" qu'il me demande
"Oui je reviens du site au dessus du village" que je lui dis en lui montrant du doigt le sommet lointain. 
"Mais c'est pas là qu'il faut voler aujourd'hui. Avec ce vent du nord, c'est à Ausseing qu'il faut aller. Venez, je vous enmmène".
Je n'ai pas pu refuser et nous voilà repartis pour un nouveau site qu'il a défriché lui même. Durant le trajet j'ai pris peur quand il m'a décrit la configuration du décollage... C'est minuscule, on ne peut étaler qu'une seule voile en travers, et c'est un départ falaise. Il est lui-même moniteur de parapente et me demande si je veux décoller en premier, certainement pas, je préfère éviter qu'il juge ma performance... Pour ajouter à mon désarroi, la balise ffvl qu'il vient de mettre en place annonce 25kmh de face, ça buffe sévère. 

Quand nous arrivons sur le site, la réalité est encore pire que sa description... seul le vent n'est pas aussi fort que prévu, mais pas vraiment de face. Il faut gonfler sur place et sauter dans le vide ! Comme tout moniteur qui se respecte, il décolle avec une facilité déconcertante, maîtrise parfaite. J'installe enfin ma Masala3 tout en la caressant tendrement, allez ma belle tu vas bien te gonfler et tu vas me prendre gentiment en charge avant la falaise, que je lui souffle à l'oreille. Pendant ce temps là Philippe l'écureuil, puisque c'est son nom,  enroule comme une bête, mais les conditions sont petites sur ce petit sommet de 500 m d'altitude au milieu de la plaine. 

Une fois dans ma sellette je prends ma respiration et avance vers mon destin résolument. Heureusement la docile Masala3 a fait le reste du boulot à la perfection, me voilà en l'air avec l'écureuil volant. Évidemment en l'air j'arrive à rien, alors rapidement je lâche l'affaire et décide de me rendre vers l'atterrissage pendant que mon nouvel ami est au dessus du décollage. Je commence à préparer mon approche quand un thermique fait biper mon Vario de poche, outil qui l'a bien fait rigoler d'ailleurs. J'enroule alors comme un forcené et bientôt deux petits papillons sont perchés dans le ciel. Ça n'en finit plus de monter, je ne sais pas à quelle altitude nous sommes, mais il m'a prévenu que passé les 1200 m les Airbus peuvent nous couper en deux sans autres formes de procès. Je suis vert de trouille alors je laisse l'écureuil volant dans ses cieux inhospitaliers et file une nouvelle fois vers l'atterrissage. Le problème c'est de quitter l'ascendance, ça monte partout ! A force d'avancer vers la plaine le Vario se tait enfin, j'enroule alors brutalement dans l'air descendant avant de me poser dans le champ cultivé qu'il m'a préconisé, c'est étrange mais c'est bien ce qu'il m'a dit. Il faut marcher dans les traces du tracteur pour éviter d'écraser le blé en herbe. 

Je finis de plier la voile hors du champ quand l'écureuil volant et hilare se pose à côté de moi, il me remercie mille fois de l'avoir amené ici, ce fut un vol superbe.


4D69A515-5126-4DDC-A4BD-DE4D4E73FF9F.
2AB66DC2-792B-4E27-9846-43CFBB66E944.
D95C1054-A943-4B06-8CED-AB6489C79418.
2936B14B-3BB7-43CC-AA60-2F27F1DF7B14.
F9938D99-13BE-41A9-935B-EF7A6BC50CE4.
CD19D80D-4FB7-4D99-B36D-A20383DDDE78.
A28E4CD9-B742-4C4E-9E02-81AFA4CC5C66.
01932B14-7EA0-4BD5-A5F8-82F5412BEF64.
EB2D1A5B-1D5F-47E9-B34C-97AE8DA64713.
C1FDB6CE-DE0C-42E5-95AB-E06CDF425D98.
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
Une journée bien remplie
27887EBA-9E7A-47D7-8697-4BD5EB478BA5.
  • Date : 05-04-2022
  • Dénivelé : 800 m
  • Distance : 4 km
  • Temps de vol : m
  • Plafond max : 1200 m

Commentaires

Michel Pila
08-04-2022 18:57:22

Bonjour Rio

Tant mieux si mes petits compte-rendus te plaisent !

Bonnes balades et bons vols à toi

Michel

Rio
07-04-2022 09:26:57

Quel talent de romancier tu as ! C'est toujours un réel plaisir de lire tes sorties, on arrive facilement à s'imaginer tout un film et tu nous fait voyager rien qu'avec des mots, une vraie aventure !

 



Autres sorties

Date Titre Auteur
05-07-2021

Retour dans les Pyrénées

Michel Pila
31-05-2021

On a bien failli rater la sortie

Michel Pila
09-08-2014

Toujours la même rengaine à la météo, mauvais mauvais mauvais, et...

Michel Pila
02-01-2014

La décision n'a pas été facile ce matin, à sept heures la nuit ét...

Michel Pila
Identification

Social Media