Tourroc (ou Mont Saqueton) versant Nord depuis
Sacoué

Tourroc (ou Mont Saqueton) versant Nord depuis
Sacoué

  • Altitude départ : 613
  • Altitude sommet : 1541
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 2h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du minuscule parking, prendre le chemin à droite. Il fait un grand virage à droite avant de prendre la montagne par une grande traversée peu ascendante en sous bois. Il fait un premier lacet, traverse des prairies très herbeuses avant de retourner encore un coup à droite pour une grande distance. On coupe une belle piste d’exploitation forestière que l’on prend sur 100m à gauche avant d’en prendre une plus petite et plus raide à gauche. A ce moment les marques jaunes sont bien présentes mais le peintre ne s’est pas foulé…. On arrive à 1200m sur une belle piste que l’on prend sur 300m pour arriver sur une esplanade. Prendre le chemin vers l’ouest qui fait vite un virage puis poursuivre sur une longue distance à travers une forêt superbe de hêtres parfaitement entretenue. On ne tournera plus jusqu'à l’arête sommitale que l’on suivra, à découvert jusqu’au sommet équipé d’une table d’orientation.

Itinéraire vol

Décollage : Sud sinon rien D1 Vol : V4 il faut véritablement être porté par la masse d’air sinon il sera impossible de rejoindre la voiture. Puisque le vent doit être forcément de sud, il suffira de s’appuyer sur le relief en attendant soit de passer par-dessus, soit de contourner le relief par l’Est, au dessus de Mauléon-Barousse. Rassurez-vous cependant, il reste un atterrissage de repli à l’ouest de Ourde. Prenez la bonne décision assez tôt car c’est le seul terrain potable. Après il vous faudra retourner à la voiture en stop car elle est de l’autre coté de la montagne. (Et vu la circulation ici, c’est pas gagné)

Précautions

Attention attéro à 6 de finesse : il faut des ascendances sinon posez à l'attéro de Ourde


Commentaires difficultés

ça ne vole que par léger sud....
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

N 125 direction Luchon > tourner a droite pour traverser Loure-Barousse > Direction Mauléon Barousse > tourner à droite à gembrie pour se rendre à Sacoué. traverse le village, passer devant le gite et se garer au point 613 à 400 m au sud de Sacoué


Hébergement(s) associé

Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.842
  • Dénivelé - : 965
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 4 kB
  • Description : Beau sentier en sous bois sauf au sommet.
  • Téléchargement


Sortie du 29-07-2009

Belle Cabane mais puante !

Ce coup ci, la météo claironne un fort vent du sud, il paraît même qu'il sera idéal pour faire sécher le linge étendu dans le jardin ..... pourtant j'ai un doute, s'il fallait tenter un sommet, ce serait dans la Barousse, pas élevé et loin des hauts sommets. Aller banco pour le Tourroc, pour changer je prends le chemin du sud qui m'est inconnu, c'est plus court et il n'y a que 800 m de dénivelé, ce sera ça de moins à descendre à pied !

Comme d'habitude, la Barousse est attirante, il faut dire qu'elle n'est pas un lieu touristique, ici ça sonne vrai, pas de touristes ni de citadins en villégiature, que des vrais locaux. La dernière route goudronnée avant le terminus est affublée d'un sens interdit, docile, je me gare au village, il est typique.

Le chemin qui n'est absolument pas balisé, n'est pas facile à suivre, il y a beaucoup de pistes forestières, j'en prends une mauvaise, la sanction ne tarde pas, il stoppe net au bout de la coupe, il me faut couper dans la forêt pour retrouver le chemin. Plus haut, la piste redevient sentier et passe dans des petites prairies au charme unique. Plus haut, une toute petite cabane de pierre se planque dans une autre clairière, le temps de la prendre en photo, une odeur de charogne se fait sentir.... elle vient droit de la cabane, je m'approche et ouvre la porte, inquiet de ce que je vais trouver. Ouf ce n'est qu'une brebis crevée. Z'aurait pu la laisser dehors , www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=16054&id_sport=16 m'a dit que les vautours nettoient une carcasse en une demi-heure, à 60 volatiles c'est vite fait !

Une petite brise m'accompagne depuis un moment, elle descend du sommet convoité, c'est pas bon signe, contre toute attente le vent vient du Nord-Est. Peu importe le col n'est pas loin. Une fois au col c'est la grosse hésitation, étrangement, c'est parfaitement décollable d'ici. Mais finalement l'envie de monter au sommet est trop forte, je pique donc à droite à travers champs. C'est là que je tombe sur un randonneur et son fiston, ils sont un peu perdus. Ils ont bivouaqué au sommet du Tourroc, et m'assurent que la nuit a été parfaitement calme. Je les rassure sur leur position et poursuis vers la cime. Alors que cette maudite brise perdure depuis longtemps, à l'approche du sommet, une brutale inversion survient. Les conditions sont bonnes !!!!

Après une petite visite à la table d'orientation, je cours déplier la voile. Le vent est Sud-Est, ce n'est pas parfait pour le vol, mais il est tout à fait possible de décoller. Pressé de voler, je rate un décollage, des ficelles restent entortillées dans un chardon. Je ré-étale sommairement la voile, avec cette bonne brise de face, il faut gonfler sur place et vérifier l'agencement des suspentes avant de se jeter dans la pente, qui est bien raide à cet endroit. La voile présente une belle voute au dessus de moi, rien n'empêche un décollage immédiat. Le vent de Sud-Est n'est pas favorable au grand vol, en effet, c'est l'axe de la crête sommitale, impossible de s'appuyer dessus, il faudrait une brise de Sud-Ouest. Peu importe, je suis de toute manière garé à Ourde, l'attéro de secours. Le vol ne dure pas bien longtemps et au dessus du village, il me faut choisir, en effet un nouveau et beau terrain, bien dégagé, apparaît au delà de Ourde, l'option d'y atterrir est vite prise. Ce terrain est en légère pente face au soleil matinal, il est déjà balayé par la brise thermique, l'approche sur le coté est de rigueur, très lentement le terrain approche et je me pose comme une fleur, la voile ne veux pas tomber, elle reste au dessus de moi, réduisant mon poids à celui d'une plume, je reste un bon moment à faire des sauts de puce dans la brise avant de tout affaler au sol.

Ben voilà, la météo à du se gourer de quelques heures pour le vent du sud, quoi-que.... De retour à Luchon, le vent du sud ne nous laissera pas loisir d'observer la valse des bi-places, activité lucrative où les moniteurs poussent pourtant les décollages dans des conditions pas toujours propices (il faut dire que les créneaux favorables sont de plus en plus rares avec ce vent)

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 900 m
  • Temps de vol : 10 m
  • Plafond max : 1550 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
29-07-2008

Ben voila, c’est le but parapentesque et de peu…. J’ai voulu fui...

2 Michel Pila

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media