Tête du Vet par la face Ouest depuis Entraigues


Tête du Vet par la face Ouest depuis Entraigues

  • Altitude départ : 810
  • Altitude sommet : 2184
  • Dénivelé : 1350
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15mn
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Un panneau en bas et un à 1940 point à la ligne. Cependant la beauté du chemin rend caduque la peinture.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Le cheminement n’est pas des plus difficiles tant le sentier est bien fait. A la sortie du village vers la Chapelle en Valjouffrey un panneau indique le Sommet en 4h30! mais pourquoi pas, on n’est pas pressé. Le sentier part à gauche donc, remonte un champ sous une ligne, puis un lit de rivière défoncé. Il fait ensuite une grande traversée vers le sud-est, après la première épingle, impossible de se perdre, la plateforme est toujours superbe et la pente régulière, pourtant nous traverserons des ravins insondables. Trois petites heures plus tard, le sentier émerge des pentes abruptes et des bois pour traverser des prairies. C’est à ce moment que l’on croise un chemin horizontal au nord (1940m), prendre à droite vers le Sud par ce sentier ascendant, jusqu'à une arête sud-est qui descend directement du sommet. Quitter le sentier sur le promontoire et suivre cette arête débonnaire jusqu’au sommet de la Tête du Vet, le vrai sommet est un plus à l'est.

Si cela ne vole pas et pour varier, il est intéressant de redescendre par le versant nord via le Jas des agneaux (voir le www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1692&id_sport=2)

Itinéraire vol

Déco : par vent de Nord c’est parfait. Par vent de sud presque autant parfait, si ce n’est quelques cailloux qui émergent ici et la, attention la préparation de la voile demande un minimum de précautions. Par vent d’Ouest 10 mètres sous le sommet, une plateforme semble être aménagée pour étaler une voile, attention cependant, c’est plus raide. Par vent d’Est c’est pas terrible mais il doit être rare puisque la crête du Vet file horizontale dans cette direction et que nous sommes sous [url=http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1457&id_sport=16]l’Arcanier[/url] Vol RAS Attéro : de vastes champs à l’ouest du village et aussi entre le village et la montagne notamment près de l’église, il me semble que c’est une jachère pour les fêtes campagnardes. Il existe un attérro officiel juste à l'ouest d'un vieux terrain de tennis, il est équipé d'une flamme en bordure ouest. Évidemment, vu la configuration de la vallée, le vent se lève assez vite en journée : Méfiance

Précautions

Une grosse ligne électrique descend du col d'Ornon, elle ne reste pas dans le vallon mais fait une incursion sur le flanc du Vet, il convient de la repérer pour l'approche dans la vallée, une fois repérée, il reste de la place.


Commentaires difficultés

Si le sentier est magnifique par sa construction et son cheminement dans les barres, il devient néanmoins inexistant sur les 250 derniers mètres avant la cime.

Commentaires

Bipbip
29-06-2010 18:41:53

pour info : attero "officiel" FFVL derriere le tennis :terrain immense, flame en bordure , il faut juste faire attention a la ligne HT un peu plus loin :wink:

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

La Mure > Valbonnais > se garer sur la place du village de Entraigues


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.852
  • Dénivelé - : 1346
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 12 kB
  • Description : très beau sentier sur un flanc raide et giboyeux
  • Téléchargement


Sortie du 05-10

De justesse et mouvementé

Enfer et damnation, c'est la mer de nuages

Le Les prévisions sont formelles, si des orages très locaux ont éclatés cette nuit, les nuages résiduels ne devraient pas faire long feu sous le soleil d'octobre. En arrivant au lever du jour à Entraigues, je me suis dit que l’orage a dû être conséquent cette nuit en observant le morne plafond gris qui occultait tous les sommets environnants. Étant pessimiste par nature, je me renseigne sur une autre météo qui est aussi optimiste que le bulletin de Caplain, alors allons-y. A 8h la voiture est abandonnée à son triste sort à côté de l’église qui tombe en ruine et le début du chemin est rapidement trouvé.

Un chasseur redescend déjà le sentier et me salue au passage, par bonheur il est parti trop tôt car quelques minutes plus loin, une étagne et son petit déboulent presque dans les pattes. Ils partent en gambadant à travers les pentes vertigineuses de la face ouest, ces à-pics où se faufile astucieusement le sentier qui se fraye un passage à travers cette gigantesque face qui surplombe Entraigues. C’est en observant la sécheresse de la terre et des plantes environnantes que je me rends subitement compte que j’ai bêtement oublié la gourde dans la bagnole. C’est ballot quand on sait qu’il y a 1400 m de dénivelé, pas une goutte d’eau et encore moins de source mentionnée sur la carte. La pente régulière du chemin est parfaite pour oublier le temps qui passe, on se retrouve sans s’en rendre compte au-dessus de tout, au-dessus de la vallée, mais également largement au-dessus de la mer de nuages qui semble bien épaisse. En arrivant dans la prairie sommitale, le moral est dans les chaussettes, un splendide tapis nuageux occupe tout l’espace, du Dévoluy jusqu’au Vercors, c’est joli mais tout est désespérément recouvert de nuages, difficile de voler dans ces conditions.

Mais puisque j’avance bien j’en profite pour monter jusqu’au sommet du Vêt. Et là-haut c’est la décharge électrique! La mer de nuages est trouée au nord, juste au-dessus du village du Perrier ! Seulement le décollage est face au sud !!! Cruel dilemme, Il n’en faut pas plus pour que j’étale la voile et la verrouille par des petites pierres l’empêchant de partir en tous sens. Une fois prêt face au vent du sud, qui n’était pas prévu du tout d’ailleurs, j’abandonne tout le matos pour aller voir derrière la crête s’il est toujours opportun de réaliser un décollage. Bingo, la trouée est toujours présente… alors Go !

Le vol ne sera pas trop paisible car la mer de nuages est mouvante, il s’agit de s’enfoncer dans l’ouverture. La sérénité sous le plafond nuageux sera de courte durée car plus je m’approche du sol plus les arbres de la vallée apparaissent mobiles, un vent de vallée tonitruant est déjà en place et secoue sévèrement la cime des hêtres ! Heureusement, le Perrier est une vaste étendue plate à un endroit où la vallée est plus large... Le vent y est moins fort et l’atterrissage se passe bien. Pour le retour à la caisse en stop ça se passe moins bien. En une demi-heure y a seulement dix bagnoles qui passent et aucune ne s’arrête. Je ferai les six bornes de retour qui me séparent d’Entraigues à pince.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1350 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 0 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
03-06-2017

un peu de vent SW prévu aujourd'hui , j'en profite pour une petite ba...

13 Bipbip
19-04-2014

Après avoir longuement étudié les différentes météos, entre le v...

loulou38
13-10-2012

Rentré chez moi dans la nuit ( apres une semaine de boulot de folie p...

10 Bipbip
21-08-2011

Se contenter d'une journée 100% baignade dans la torpeur d'un été e...

7 Michel Pila
13-08-2011

enfin une journée sans vent (et sans pluie) qui tombe un WE . Départ...

3 Bipbip
05-09-2010

il parait qu'il y a des sommets où on trouve un vent de face de tous...

loulou38
21-08-2010

previsions hier soir : vent faible N en altitude ; bingo , cap sur l'...

4 Bipbip
21-08-2010

et bien nous aurions pu rencontrer bip Bip...toute l'équipe de belled...

Anny
27-06-2010

encore un nouveau sommet ( bon , j'aurais bien continué jusqu'a l'Arc...

4 Bipbip
19-06-2008

Voila un vol qui efface à lui seul toutes les déconvenues passées ...

6 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media