Pic de Mont Las depuis Sost par le terrible vallon du courret

Les lieux du crime !

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date :
  • Durée :
  • Dénivelé :
  • Distance :
  • 17-08-2010
  • 3h20
  • 1000 m
  • 4.078 km

Revanche au Mont Las

La dernière fois que j'ai mis les pieds sur cette montagne, c'était pour en revenir sans voler et surtout passer à l'hosto avec une belle entorse à la cheville... qui m'avait pénalisé la fin des vacances et les six mois suivants...
Une minute de silence à l'endroit précis du faux pas, et je continue. Bon cette minute n'a pas été vraiment perceptible étant donné que j'ai pas vu âme qui vive de toute la sortie, et que je ne parle pas tout seul ! (enfin pas encore). Les 200m de montée droit dans la pente avant le col sont toujours aussi pénibles: de la boue, des obstacles en tous sens, et des orties féroces qui piquent à travers le futal.

La mer de nuage basse et tenace étale toute sa blancheur dans tous les fonds de vallons, question vent ça a l'air bon, reste plus qu'à espérer que le soleil fasse fondre ce gras brouillard... Entre 10h15 et 10h20, la mer de nuage disparaît comme par enchantement. La fin du parcours est donc traversée avec motivation, malgré un sommet qui semble reculer sans cesse.

Au sommet, le vent vient de l'endroit le plus raide, c'est pas terrible. J'ai souvenance d'un décollage sur l’arête Est, mais c'est vraiment un vieux souvenir. Le sommet atteint, c'est avec soulagement que le terrain d'envol se dévoile... comme dans mes souvenirs, c'est couvert d'asphodèles séchées et le sol n'est pas vraiment parfait. Alors j'étale la voile là où c'est le moins pire et démêle les suspentes comme je peux. La brise est face avec parfois une forte composante sud. Décollage montagne pas vraiment facile, mais ça passe finalement bien. Toujours être soigneux dans la préparation de la voile, ça facilite bien les choses.

Quant au vol, rien à signaler. Des thermiques qui semblaient velus depuis l'arête de montée, je n'aurai rien vu, ni même rien senti ??? C'est pas grave, l’essentiel n'est il pas de voler ? Au retour à la location, j'ai l'agréable surprise d'entendre les Quatre Saisons par Karajan qui trainaient dans un tiroir, moi qui pensais cette version infâme, c'est une bonne surprise... Bon il ne fait pas dans la dentelle, mais cette interprétation reste vivante et animée malgré un effectif symphonique digne de Malher dans sa 8eme.

Creative Commons licence
Prise du meme endroit, la terrible remontée
Mer de nuage matinale plutot épaisse
Ouf ! La Mer de nuage se dissipe
Arrivée au sommet du Mont Las
Le chemin parcouru sur l'arete Sud
Vue sur le décollage oriental... Plutot moyen
En l'air, petit coup d'oeil sur le sommet
Carriere en exploitation : Attention Pierres
Les vaches Pyrénéennes passent
Toits rouges ??? Ailleurs ils sont bleus

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...

Identification

Social Media