Tête de Garnesier depuis la Cluse par le Col de Corps et la face NW, retour par Plate Contier

Le départ de La Cluse

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 22-08-2008
  • Durée : 8 h
  • Dénivelé : 1150 m
  • Distance : 11.677 km
  • Participants : Benoît

Le 2 Octobre 2006, peu après la publication du tracé des vires par Pascal Sombardier sur ce forum, nous avions fait une première tentative en arrivant depuis le Chamousset via la vire du Pas de l'Ane. La météo nébuleuse soulignant la présence oppressante du vide nous avait dissuadé de parcourir la vire supérieure pour profiter de "l'escalier" qui la relie au sommet (que je propose de renommer "escabeau" car les mains n'y sont pas inutiles par moment) : depuis la vire médiane, nous avions contourné vers le sud et coupé tout droit jusqu'au sommet par les pentes herbeuses (mais raides) de la face sud.

Le 22 Août 2008, après avoir patiemment attendu une "fenêtre" météo en cette semaine particulièrement sinistrée, nous avons enfin réalisé le parcours tel qu'il est décrit dans ce topo, au départ de La Cluse, avec retour en longeant la crête est en direction de la Tête des Ormans, puis en rejoignant le col de Plate-Contier et le GR 94D.

La montée au Col de Corps par le versant Abéou est effectivement bien plus confortable que le vue ne laisse craindre avant d'arriver à son pied. L'ambiance n'en est pas moins détritique et un peu gâchée par la ligne électrique. Néanmoins, si on reste attentif, cette montée réserve quelques surprises sympathiques en compensation du cadre médiocre.

Une fois sur les vires, nous ne nous sommes pas risqués dans les étroits couloirs qui relient la vire médiane à la vire supérieure. Nous avons contourné vers le sud comme la première fois, mais cette fois nous avons remonté le large couloir sud-ouest et recontourné en sens inverse pour retrouver la vire supérieure, qui commence par une descente de pierrier un peu technique (ça se mérite...).

Là c'est le bonheur : une large vire herbeuse qui passe par deux superbes promontoires panoramiques, peuplés de chamois et survolés par une nuée de vautours fauves qui nous ont accompagnés jusqu'au sommet en nous faisant admirer l'élégance stupéfiante de leur vol.

Depuis le 2ème promontoire qui domine le col de Corps, "l'escabeau" final paraît bien raide, mais s'avère finalement d'une difficulté très raisonnable.

Creative Commons licence
Sommets entourant le vallon de l'Abéou
Le col de Corps et la Tête de Garnesier vus du bas
Panorama sur le vallon de l'Abéou
Tête de Garnesier vue du col de Corps
Roc de Garnesier vu du col de Corps
Regard en arrière après la première vire
Couloir menant à la vire supérieure
La vire supérieure
Vautours fauves
Grand Ferrand enneigé
Panorama de la vire supérieure
Vires de Garnesier face Sud

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media